The supremacy of Pure Blood begin here.
Dans la nuit du 31 octobre 1981.
Attaque perpétrée par les forces du Lord: Peter Pettigrow tue le jeune Harry dans son sommeil pendant que James et Lily Potter sont aux mains des Mangemorts qui perquisitionnent le couple. Peter transplane avant de se faire repérer par ses amis.

Pendant ce temps …
Un groupe de chercheur en médicomagie présentent les résultats d’une étude sur le développement d’un vaccin pour protéger les sorciers des morsures de loups-garous. Personne n’entend parler de la mort du jeune Harry Potter... - Lire le contexte -
RèglementLa vielle magieLe sangPrédéfinisLes BottinsPARTENARIATS
A savoir
# Forum dans l'univers de J.K. Rolling - Première guerre - Uchronie Dystopique - Monde adulte.
# Contexte évolutif, chaque personnage compte!
# Codage par Okhmhaka sur Never-Utopia; Images par Lüly (Eléonore); Codages supplémentaires par Sulpica;
Intrigue
« Harry Potter est mort. L ‘élu a été tué. Le monde magique est proche de sa fin. Résistez ou fuyez! Harry Potter est mort! ». En ce beau matin de novembre 1981, la une de la gazette du sorcier aurait pu annoncer la tragique attaque de Goodrich’s Hollow. Les sorciers du royaume uni auraient pu se réveiller avec une nouvelle bien tragique, s’ils savaient qui était Harry Potter. Au lieu de cela, la gazette annonçait en sa première page la découverte prodigieuse d’un vaccin pour protéger les sorciers des morsures de loups-garous. Nul ne se doutait des terribles événements qui avaient eu lieu dans la nuit, relatés page 12 de la gazette dans un tout petit encadré : « Des Mangemorts perquisitionnent un couple suspecté de faire partit de l’ordre du phénix. Tournant au vinaigre, un enfant meurt durant l’intervention. ». Ni plus, ni moins, le jeune Harry James Potter était mort. La prophétie ne se réalisera jamais. Voldemort venait d’assoir son pouvoir en tant que 1er Ministre de la Magie.
1981; Grande-Bretagne
everything is falling apart

Partagez | 
 

 Lazarus Got No Dirt On Me ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 76
Date d'inscription : 31/08/2018
avatar

   
Heathcliff Armand Lovecraft

   
I'm a Suffer-Genius a Vivi-Sex-Symbol

   

   
Laissez moi me présenter, je suis né(e) sous le nom de Heathcliff Rosier, mais généralement, on me surnomme Heathcliff Lovecraft,. Je suis né(e) le 31 Octobre 1937, j'ai donc 44 ans. Je suis originaire de Fort Augustus, Scotland et je suis donc écossais, logique. Côté amour, je suis biseuxel et fiancé, pourquoi ? Je t'intéresse ?

Mon sang est mêlé, et l'on connait ma famille pour sa loyauté aux forces du mal. Ma baguette magique est en bois de charme, 25 cm, ventricule de coeur de dragon, rigide, dans un étui de cuir, d'ivoire orné d'un grenat, nous avons un lien indéfinissable!

En dehors de cela, je suis Légilimens, et je dois avouer que je suis dans le camps des Neutre.
   
    Feat. Marilyn Manson(C) Copyright

   
   
Les apparences sont trompeuses

   
Take me home to my heart.

   

   
Hum hum... Encore une petite tête blonde sous les pans de mes tissus! Parles moi un peu de toi et de ton caractère. Es-tu courageux comme un Gryffondor? Ambitieux comme un Serpentard? Erudit comme un Serdaigle où sociable comme un Poussoufle?
Heathciff est un être torturé. Toute sa personnalité a été conditionnée par les traumatismes de son enfance et enjôlée par la dévotion de sa mère. La mort de son père reste l'événement le plus douloureux que le professeur ait eu à affronter dans toute son existence. Son attrait pour le macabre et le morbide naquit de la découverte du cadavre tiède pendu au gibet de la plus haute tour du manoir Rosier lorsqu'il n'avait que huit ans. Depuis lors, Heathcliff cultive un goût prononcé pour l'obscurité dans un esthétique burlesque déviant. Il est devenu nécessaire à l'arithmancien d'exposer sa différence et la monstruosité qui lui sied si bien, sur son corps, à travers son accoutrement, sa tenue et toute la mise en scène par laquelle il se définit. Il ne sort jamais sans que son visage soit poudré de blanc, que ses yeux soient cernés de khôl, que ses lèvres soient recouvertes de pigment carmin. Il porte la moitié des cheveux long jusqu'aux épaules, l'autre moitié rasée. Ses mains aux doigts immenses sont perpétuellement couvertes de gants de velours épais qu'il ne retire que rarement. Ses yeux vairons sont habituellement protégés par des lunettes fumées et ses deux mètres deux rehaussés de cuissardes en cuir à lacets. Il chérit la soie, le cuir, la peau et le satin, le velours et le brocard. Il apprécie les matières nobles et moirées qui accentue son aspect longiligne, très fin, osseux et massif. Heathcliff a depuis très jeune, encré sa chair de son histoire, utilisant l'encre magique qui donne vie aux tatouages qui ornent la peau de son corps entier.

Son apparence atypique illustre à merveille un caractère aussi haut en couleurs. Heathcliff a toujours vécu dans un esprit de contradiction, allant là où les interdits qu'on lui imposait, guidaient ses multiples transgressions. Il traversa une période de rébellion, contre sa famille, contre l'autorité à Poudlard, où il se mettait continuellement dans l'embarras en ne suivant que sa volonté propre. Véritable électron libre, il n'a jamais pris position pour un camps, jamais choisis de voie à suivre autre que la sienne. Il a étudié la légilimencie, la magie noire, a cherché à la pratiquer, pas pour illustrer une quelconque allégeance, mais parce que sa curiosité l'y poussait. C'est d'ailleurs l'un des moteurs de sa progression magique depuis la fin de ses études. Ses voyages lui ont égalemment apportés beaucoup d'expériences et de multiples aperçus de tout ce que le monde avait à offrir. Les possibilités étaient sans borne, et tout son existence vise à les approfondir autant qu'il le peut. Il est également loyal, envers et contre tout. Sa mère, son fils, sa fiancée. Ces personnes sont peu nombreuses mais il serait prêt à tout pour les protéger. Sa détermination à explorer la magie sous toutes ses formes lui a d'ailleurs donné des prédispositions à la lutte protectrice. Capable d'une grande abnégation, la maturité de l'âge lui a apporté le respect que son adolescence lui avait fait oublié. Il porte toujours malgré tout les stigmates de son éducation en tant que sang-pur dans la famille Rosier. Son côté lubrique est temporisé par son esprit chevaleresque et sa grande fidélité. Heathcliff ressemble donc à un monstre habité par un prince charmant, avec tout ses paradoxes et sa surprenante dualité.

   
   En fait, je viens de me rendre compte que je m'en fiche complètement. Parlons d'un truc bien plus passionnant ! Mais non... je ne vais pas te parler de tes amours, mais de ton Amortentia ! Moi, c'est celle du parchemin neuf déroulé chaque année, de la poussière de mon étagère dans le bureau du directeur, et du parfum de McGonagall! Quoi? Tu te moques? Tu crois vraiment que le tien est meilleur que le mien?
Lorsqu'il vient en contact avec de l'Amortentia, Heathcliff perçoit les effluves âcres de l'encre magique à tatouage, le parfum corrosif du chlore et la fragrance délicate et fleuri du jasmin. L'encre est l'élément principal de l'art du tatouage magique, l'une de ses plus grandes et dévorantes passion. Le chlore est l'odeur qu'il identifie à son père, après que sa mère ait récuré la pièce de son suicide à l'eau de javel pendant des jours et des jours. Le jasmin est le doux et enivrant parfum de sa belle hirondelle, Valentine.
   
   
   Vraiment? C'est donc ça ton Amortentia? Il n'y avait vraiment pas de quoi se moquer! Maintenant, dis moi, quel est ton épouvantard, petit sorcier ? N'essaie même pas de me faire croire que tu n'as peur de rien où me mentir! Je suis sur ta tête et saurait la vérité!
Lorsque Heathcliff est confronté à un Epouventard, il perçoit une immense silhouette dans l'ombre, suspendu à un gibet, dont le corps sans vie oscille dans un mouvement de balancier régulier, dans un terrible bruit de grincement. Depuis peu, la silhouette qui représente le père d'Heath, s'est muée en une plus petite, avec de longues boucles qui encadrent un corps plus frêle aux courbes féminines. Valentine apparaît parfois à la place de son père, dépendant de l'état mental du professeur.
   
   
   Nous avons bientôt finit! Tu vas pouvoir te régaler en gouttant le pudding des elfes de Poudlard! Maintenant, dis moi...  Je sais que le Patronus est un sortilège particulièrement coriace qui demande de l'entrainement, mais je suis certain que tu as une petite idée de la forme qu'il prend ?
Heathcliff a toujours eu énormément de mal de faire apparaître un Patronus. La puissance de ses souvenirs heureux a été insuffisante pour matérialiser le protecteur, et il échoue la plupart du temps lorsqu'il lance le maléfice. Lorsqu'il y parvient finalement, son Patronus prend la forme d'un immense papillon de nuit aux ailes fibreuses, au corps velouté et aux longues antennes. Quand il était enfant, sa mère l'appelait "son petit papillon de nuit" de part son attrait naturelle pour la nuit et l'obscurité en général. Plus tard, il éprouva une véritable fascination pour les papillons dévoreurs de chair qu'il rencontra dans la clairière de la forêt interdite. Enfin, le papillon de nuit fut le premier motif qu'il choisit de se faire tatouer au dessus de la clavicule gauche.

Lorsqu'il y parvient finalement, son Patronus prend la forme d'un corbeau au plumage foncé, croassant d'une façon inquiétante en le fixant de ses grands yeux noirs. Le corbeau est le premier animal qu'il a aperçu après la découverte de son père pendu. L'oiseau était resté sur la fenêtre à l'observer aussi longtemps qu'il était resté là à fixer le cadavre de son père. Il possède un corbeau tatoué sur le mollet droit.

Lorsqu'il y parvient finalement, son Patronus prend la forme d'un serpent. Une vipère à la tête triangulaire avec deux yeux jaunes en fente verticale. La vipère est le symbole de sa maison à Poudlard, Serpentard. Il possède également un serpent tatoué le long de sa colonne vertébrale, s'enroulant jusqu'à son bassin, contournant sa hanche pour venir se perdre entre ses cuisses.
   

   
   
A la découverte de vos convictions

   
Let me go and i will run, i will not be silence.

   

   
➜ La guerre est là depuis janvier 1979, soit depuis trois maintenant. Mais qu'en pensez-vous ? Vous a-t-elle tout pris ? Pensez-vous qu'elle se terminera un jour ? Ou peut-être vous plait-elle ?
   Heathcliff a pris la position de rester neutre dans le conflit. Sa naissance mêlée et son nom de Lovecraft, dissimule la réalité de son sang impur et de l'histoire des Rosier. Il n'a pas juré fidélité au Lord Noir contrairement à son cousin qui est devenu Mangemort. Néanmoins, son futur mariage avec Mérope Greengrass pourrait bien le pousser à rejoindre les rangs du Seigneur des Ténèbres comme représentant de la famille Greengrass, elle aussi devant payer le tribu d'un héritier au service des forces du mal. Il aimerait que la guerre cesse, que l'équilibre revienne, mais il est conscient que les événements ont pris trop d'ampleur pour que la situation s'améliore facilement. Surement devrait-il rallier la lutte pour protéger sa famille, mais il ne parvient pas à se convaincre qu'il ne ferait pas prendre davantage de risque à sa mère, son fils et sa future épouse, s'il rejoignait l'Ordre du Phénix.
   
   ➜ Les tentatives de renverser le régime par l'Ordre du Phœnix ont échouée. Depuis les membres sont poursuivit par les Mangemorts et le Ministère de la Magie. Comment vous positionnez-vous par rapport à l'Ordre ? Que pensez-vous du retour du Lord ? De sa manière de faire ?
   L'Ordre du Phénix est malheureusement trop décousu pour réussir à déjouer les plans du Seigneur des Ténèbres dont l'organisation est sans faille. Il faudrait plus d'effectifs, plus de moyens, plus d'occasions, pour réussir à combattre le nouveau régime du Ministère de la Magie à la solde du Lord Noir. Son retour semblait inévitable à Heathcliff, dont la famille a toujours profondément soutenu d'abord Grindelwald, puis Voldemort. A présent, il avait assez de fidèles pour imposer sa volonté aux dirigeants du monde magique, assez de puissance, financière et politique, pour s'instaurer en leader du monde des sorciers. Le professeur d'arithmancie est bien morose et résigné quant la situation actuelle et son évolution possible dans l'avenir.
   
   ➜ Que pensez-vous de la Vieille Magie ? Légende ou réalité ? rédigez ici la réponse de votre personnage en quelques lignes. S'y intéresse-t-il ? Y croit-il, déjà, ou considère-t-il qu'il ne s'agit là que d'un conte pour enfants, d'une magie inexistante ?
   La vieille magie est surement plus puissante et plus incontrolable que sa cousine la magie noire. Heathcliff a fait de nombreuses recherches sur toutes les formes de magie et sa prédisposition naturelle à la pratique de la magie noire, fait de lui un bien piètre sorcier concernant la vieille magie. Pourtant, elle l'intéresse, elle le fascine. C'est pourquoi il ne cessera jamais de l'étudier et d'essayer d'en comprendre le fonctionnement. Elle demeure bien secrète et laborieuse à apprivoiser néanmoins, de par sa nature impulsive et son exécution sans support et catalyseur. Ses nombreux voyages lui ont donné de multiples preuves de son existence, et à n'en point douter, c'est sans doute la plus puissante des forces magiques au monde.
   
   
   [/color]
   

   
   
My life before the fall...

   
MA VIE AVANT QUE TOUT BASCULE...

   

   

Il vit le jour une nuit sombre de Samain. Vieille croyance païenne qui garde toute son aura mystique dans le monde des sorciers. Dans l'immense propriété des Rosier, éminente famille de sang-pur, il naquit des reins de sa douce et tendre mère, Prudence Rosier. Une femme aux cheveux noirs, à la peau opalescente et aux yeux extatique. Elle était tombée amoureuse très jeune, quinze printemps à peine fleuris, d'un garçon merveilleux. A ses yeux, il avait tout du prince charmant des contes de fée. Une seule ombre à leur passion naissante et à la flamboyance de leurs sentiments qui ne cessaient de croître dans le temps. Armand n'était pas de sang-pur. Il descendait des Rosier par son père, mais sa mère était une moldue. L'histoire avait été étouffé car son père, Lord Howard Rosier, oncle de Prudence, avait eu le courage de cacher à sa famille entière la condition de son épouse. Armand et Prudence s'unirent leur majorité venue, Howard et son frère Auguste, le père de Prue, ravis de voir la pureté factice de leur lignée se perpétuer grâce à leurs progénitures.

Heathcliff n'avait que huit ans lorsque son grand-père Howard mourut, emporté par le chagrin lorsque sa femme moldue fut dévorée par le cancer. Sur son lit de mort, incapable de se laisser enterrer dans le secret et la honte, il révéla à son frère la vérité sur la naissance d'Armand. La rage d'Auguste fut telle qu'il la déversa sur son gendre, usant de toute la noirceur de sa magie pour le pousser à mettre fin à ses jours. Jamais il n'osa avouer la vérité à sa fille de peur de la déshonorer davantage encore, ignorant que depuis toujours, Prudence savait. Ce fut Heathcliff qui découvrit le corps de son père, pendu au gibet d'une poudre de l'une des plus hautes tours du manoir Rosier. Élevé par une mère aimante mais éploré d'un chagrin intarissable, et un grand-père qui fit tout ce qu'il put pour que jamais Heathcliff ne doute de la pureté de son sang, le garçon grandit en dent de scie. Mutilé par la perte de son père, vide de sa présence et parfaitement conscient qu'un sombre secret planait sur sa famille.

A l'âge de onze ans, il se rendit à Poudlard, profitant de ce moment de grâce pour s'éloigner de l'enfer oppressant du manoir Rosier et des relations qui s'aggravaient à mesure que le temps passait, entre sa mère et son grand-père. Un baiser sur le front de Prudence avant que le Poudlard Express ne quitte le quai, et le jeune garçon s'envolait, lui semblait-il, vers une horizon pleine de promesses. Il fut réparti à Serpentard, sans que le Choixpeau n'hésite un seul instant. Sa scolarité fut mi figue mi raisin, à l'image de son existence entière. Il tâchait de faire honneur à son sang, à sa lignée, comme son grand-père lui avait enseigné, mais au fond de lui, une force grandissante voulait connaître la vérité. Élevé doué et appliqué, ce fut à partir de la cinquième année qu'il délaissa en partie ses études, où il excellait sans trop d'efforts au profit de badinages beaucoup plus divertissant. Il s'éprit d'une née-moldue de Poufsouffle, de deux ans sa cadette, bien trop effarouchée par ce qu'on disait sur les Serpentards pour se laisser séduire. Une première déception amoureuse qui mena Heathcliff sur une pente glissante.

Il commença à cultiver un look plus extrême, à ne se vêtir, par de-là l'uniforme de Poudlard, que de vêtements noirs, de cuir, de chaines et de clous. Il traînait souvent le soir du côté de Pré-au-Lard, là où un tatoueur magique clandestin s'était installé. Peu à peu, il encra son corps, dessinant ses souffrances et ses craintes avec ce fluide magique qui lui donna une nouvelle force. Il rasa la moitié de ses longs cheveux noirs, commença à recouvrir sa peau pâle d'une poudre encore plus blanche, de couvrir ses lèvres d'un pourpre rappelant la couleur du sang, de souligner ses yeux vairons de khôl noir. Il soignait cette apparence morbide qui le rendait inquiétant, presque effrayant pour certains, mais fascinant pour d'autres. Quelques Gryffondors enhardies par la nouveauté se pressèrent à son contact, adeptes du frisson d'effroi qu'il dégageait. A cette époque, il ne rentrait plus au manoir, n'écrivait plus à sa mère et ignorait son grand-père. Rebelle et persuadé qu'on lui cachait quelque chose, il s'oubliait un moment dans les dévergondages propres à son âge en faisant fi du reste.

Mais on ne peut agir en toute impunité toute sa vie, les problèmes commencèrent à arriver. Heathcliff n'avait jamais oublié la douce et belle Poufsouffle qui faisait battre son coeur. Ses récents changements ne firent que la repousser davantage, semblait-il. Mais c'était là une illusion car ce jeune homme sombre et torturé attirait la prude dissimulant une nature plus flamboyante. Elle se contentait de l'observer, jalousant peu à peu les groupies qui ne tarissaient pas de détails sur leurs culbutes avec le ténébreux Rosier. Finalement, ce fut d'elle même qu'elle tomba dans ses bras. Elle s'appelait Daire, Daire O'Meara. Elle avait la peau aussi pâle que la sienne, ponctuée de tâche de rousseur avec une chevelure de feu et des yeux translucides comme l'eau pure d'une source. Et s'il ignorait la signification de son prénom irlandais lorsqu'il s'éprit enfin d'elle dans la moiteur des draps de soie de son dortoir, ce fut deux mois plus tard qu'il comprit. Daire, la fertilité. Il ne s'était aimé qu'une seule fois, car Daire avait peur de s'afficher au bras d'Heathcliff. Ils s'étaient cherchés, jouant à un baiser volé derrière une tenture, mais jamais au de-là. C'est pour cela que lorsqu'elle se présenta un soir à la salle commune en demandant à lui parler, Heathcliff paniqua.

Daire n'eut mot à dire, sa simple posture les mains croisées amoureusement sur son ventre suffire à faire comprendre au jeune homme à peine âgé de dix sept ans, ce qui venait de se produire. Le château sembla s'effondrer sur eux cette nuit là. Et pourtant, ils s'aimèrent à nouveau, très différemment de la fièvre de la première fois, comme pour se consoler ensemble et se préparer à ce qu'il faudrait faire. Heathcliff fut là à chaque instant, auprès de Daire, il l'emmena à Sainte Mangouste, se rendit à chaque consultation médicale avant de mettre fin à cette grossesse. Le jour où l'intervention devait avoir lieu, Daire lui demanda de la laisser seule. Alors Heathcliff s'effaça. C'était l'été et alors qu'il pensait à cette vie qui cesserait bientôt d'exister, le remord lui tordant les tripes, sa mère vint à lui. Comme si elle savait ce qui tourmentait son enfant, comme si elle se doutait que le temps était venu, elle lui raconta enfin la vérité sur sa naissance, sur son père, sur son sang. Et Heathcliff parla de Daire et de leur enfant qui disparaissait avant même d'être autre chose qu'un amas de cellule de la taille d'une crevette.

De l'été, Daire ne donna aucune nouvelle, et lorsque Heathcliff se rendit à Poudlard pour sa dernière année d'étude, il ne vit pas la Poufsouffle rousse le jour de la rentrée. Ni aucun autre jour d'ailleurs. Il lui envoya plusieurs lettres, sa chouette revenant toujours bredouille sans être parvenu à trouver Daire. Heathcliff se prit à imaginer mille et un scenari, tous plus abracadabrantesques les uns que les autres. Il crut d'abord que Daire était morte, assassinée par les groupuscules puristes du sang, ancêtres des Mangemorts. Puis il s'imagina qu'elle n'avait pu se résoudre à avorter et qu'elle s'était enfui dans le monde moldu pour élever leur enfant sans lui en imposer la responsabilité. Cette incertitude le hanta si fort qu'il la refoula au plus profond de lui, se concentrant sur la haine qu'il ressentait pour son grand-père qu'il tenait pour responsable du suicide de son père. Il coupa complètement les ponts avec lui lorsqu'il lui intima de rejoindre le parti de Grindelwald, faisant éloge au sang pur malgré sa défaite contre Dumbledore quelques années auparavant. Il refusa et enleva sa mère du Manoir Rosier. C'est à partir de ce moment que Heathcliff prit comme pseudonyme le nom de Lovecraft, patronyme qu'il porte encore aujourd'hui pour cacher son ascendance sang-pur.

Il venait d'être diplômé, il était prêt à travailler pour payer ce qu'il fallait pour que lui et sa mère soient en sécurité. Il travailla quelques années chez un apothicaire du chemin de traverse, sans jamais négliger ni ses recherches pour retrouver Daire, ni son obsession mortifère qui était né de ces dernières années d'études. En effet, il gardait l'espoir fou de pouvoir ramener à la vie son père, et, le cas échéant, Daire et son fils. Il s'accrochait à cette idée folle comme sa seule raison de vivre. Lorsque la guerre éclata réellement, il quitta le pays avec Prudence et ils se mirent à l'abri en Afrique. Ils voyagèrent beaucoup et Heathcliff apprit énormément du culte des morts et de la nécromancie des nombreux sages des villages magiques africains. Le jour même de ses vingt-cinq ans, Heathcliff et Prudence rentrèrent en Ecosse où il trouvèrent le Manoir Rosier vide, Auguste ayant péri en servant la cause, ne laissant qu'une lettre que la mère et le fils brûlèrent sans même la lire.

Certain que sa mère était en sécurité, Heathcliff partit à nouveau en voyage, dans les pays de l'Est, pour se former à l'arithmancie, science occulte qu'il avait toujours affectionnée et qu'il estimait être le seul moyen de parvenir à progresser encore davantage dans son étude de la magie. A l'âge de trente ans, il revint en Angleterre où il fit une première demande pour un poste de professeur à Poudlard. Dumbledore refusa d'abord, prétextant -et son discours n'était en rien erroné- qu'Heathcliff voulait revenir à Poudlard pour les mauvaises raisons. En effet, si Daire avait accouchée et eu cette enfant, il aurait eu douze ans et serait donc entré à Poudlard. Frustré de ce refus, il s'en retourna au Manoir Rosier où il s'entraîna de longues années, cherchant un moyen de ramener son père à la vie pour oublier que peut être, son fils ou sa fille se trouvaient à quelques centaines de miles de lui, au château de Poudlard. A ses quarante ans, il reçut une lettre aussi inattendue que salvatrice. Signée Gowan Rosier.

Le parchemin venait de son fils, qui avait tout juste vingt trois ans. Il lui apprenait que Daire était morte et qu'elle lui avait laissé dans son coffre de Gringotts, une lettre parlant de son père, qu'elle n'avait jamais voulu mentionnant de son vivant. Heathcliff fut aussi effondré du décès de Daire qu'heureux de savoir que son enfant, son fils, avait survécu et qu'il voulait à présent le rencontrer. Les mois et les années qui suivirent furent emplies d'un bonheur infini et insoupçonné pour Gowan vint habité au Manoir. Il avait choisi de devenir botaniste et travaillait pour Sainte-Mangouste, à l'approvisionnement en plantes médicinales. Les immenses serres du domaines Rosier firent son plaisir. Prudence prit son rôle de grand-mère extrêmement à coeur. Père depuis peu, il se concentrait exclusivement sur cette dévotion alors que la guerre éclatait. Fort aise d'avoir par le passé changé son nom pour protéger sa famille, il profite de n'être qu'un Lovecraft de sang-mêlé pour ne pas avoir à rejoindre les Mangemorts, comme son cousin Rosier, fervent fidèle du Seigneur des Ténèbres. Heathcliff a uniquement étudié la montée au pouvoir du Lord Noir en gardant ses distances. Il n'a pas envie de choisir un camps, pas envie de s'investir ni de se battre. Il consacra tout ce temps de guerre dans la perfection de ses talents magiques en matière de légilimencie et d'arithmancie pour se préparer à se défendre d'abord, et à devenir enfin ce qu'il a toujours rêvé d'être.

Quand, pour la seconde fois, et cette fois, pour les bonnes raisons, Heathcliff se présenta à Poudlard pour le poste de professeur d'Arithmancie, il fut reçu par Dumbledore qui accepta, cette fois, de lui confier le poste. Comme il venait de Serpentard et que le remplaçant par intérim qui assurait la fonction de Directeur n'avait aucune envie de le rester, il prit rapidement sa place à la tête de la maison des verts et argents. Cela fait à présent deux ans qu'il est professeur d'Arithmancie à Poudlard. Au cours de sa première année d'enseignement, il fit la connaissance de Mérope Valentine Greengrass, une Serdaigle de sixième année qui avait commencé l'apprentissage de sa matière seulement une année auparavant. Il fut rapidement attiré par la jeune fille sans parvenir à s'expliquer cette inconvenante et interdite attraction. Il ne se montra jamais moins professionnel pour autant, prenant juste un plaisir coupable à l'observer à la dérober, elle qui gardait toujours sa place au premier rang, devant son bureau. Peu à peu, Mérope se montra cavalière, presque tentatrice, jouant de ses charmes, de sa beauté qu'elle savait parfaite, de ses grandes boucles blondes qui tombaient jusqu'à sa taille, de sa poitrine menue et tendue sous son corsage, de ses cuisses fuselées apparaissant sous sa jupe. Heathcliff fut bientôt convaincu d'une attirance de la belle Serdaigle qui était largement partagée par son professeur.

Elle l'aborda pour la première fois le jour de la saint Valentin pour lui demander son aide. En effet, son don pour la légilimencie était tombé dans les oreilles de la blonde qui avait vu en son être tourmenté, le sorcier idéal pour ses sombres projets. Elle avait projeté de lui faire réaliser un sortilège d'amnésie partielle, prouesse magique nécessitant l'exploration consciencieuse de l'esprit par un légilimence aguerri, dans l'objectif de sélectionner les souvenirs à éliminer. Mérope n'avait pas encore dévoilé les tenants et les aboutissants de ce qu'elle voulait oublier à jamais, mais elle le poussa sans attendre à faire un Serment Inviolable pour lui prouver sa loyauté. Heathcliff venait de mettre le doigt dans un engrenage dont il n'avait pas encore la complète mesure. En effet, il tomba bientôt follement amoureux de son élève, malgré tous les interdits qui entouraient leur relation, elle tomba également amoureuse de lui. Leur couple naquit dans la clairière aux papillons dévoreurs de chair de la Forêt Interdit, un jour qu'il l'avait attiré à l'écart de l'école pour lier davantage leur destin. Dès lors, les instants volés entre les amants maudits se multiplièrent. Ils apprirent à se connaître, chacun avouant ses travers à l'autre. Mérope était fiancée, encore vierge et voulant le rester jusqu'à son mariage, et avait été incestueuse avec sa cousine - souvenir qu'elle désirait oublier via le sortilège. Heathcliff avait avoué son histoire avec Daire, la naissance de Gowan, la mort de son père et son changement de nom.

Leur relation évolua dans le plus grand secret, professeur et élève s'apprivoisant à mesure que leurs sentiments devenaient puissants. Elle devient bientôt forte, indéfectible malgré toutes les adversités qui les entouraient. Heathcliff aurait pu parvenir à libérer Mérope de ses souvenirs qui la hantaient, mais elle décida finalement que son amour lui suffirait pour vivre avec son passé. Ayant honoré son Serment, et la dernière année de la jeune femme à Poudlard venant de prendre fin, le professeur n'attendait plus que le moment adéquat durant l'été au manoir Rosier, pour lui demander finalement de l'épouser.
   

   

   
Heathcliff a le vertige, malgré sa taille immense de deux mètres deux, ceci depuis son enfance et la découverte de son père pendu dans la plus haute tour du manoir Rosier. Depuis, il lui est impossible de se tenir proche du vide dans le château de Poudlard. Cela le rend également incapable de voler à balais.

Il est très proche de sa mère avec qui il entretient une relation très fusionnel depuis toujours. Elle l'a protégé depuis sa naissance en lui dissimulant la véritable nature de son sang, elle l'a enrobé de coton quand son grand-père se montrait sévère et exigeant.

Il a découvert il y a quatre ans l'existence de son fils, bien qu'il ait toujours eu l'intuition que Daire ne se soit jamais résolu à mettre fin à sa grossesse. Le rôle de père est quelque chose qu'il chérit et il espère de tout son coeur pouvoir l'être à nouveau et indéfectible cette fois.

Malgré une vie dissolue, pleine de vices et de débauche, il est résolu à respecter le voeu de chasteté de Mérope qui veut rester pure jusqu'au mariage. Il n'a donc jamais cherché à aller à son encontre, pendant les deux ans de leur relation, et ce malgré la difficulté croissante de l'exercice.

Heathcliff porte en permanence des gants en velours pour protéger ses mains et des lunettes de soleil fumées qui dissimulent ses yeux vairons. L'un est bleu banquise et l'autre noir profond. Il souffre énormément des rayons du soleil, ce qui le laisse souvent préféré l'obscurité à la pleine lumière.

Il est tatoué sur pratiquement toute la surface de son corps. L'encre utilisé par les sorciers pour les tatouages permet de donner vie aux dessins qui se mouvent en fonction du fluide magique de son propriétaire. Ainsi, il n'est pas rare de voir certains tatouages frémir sur la peau du professeur en plein cours.

Malgré son apparence résolument inquiétante, sa volonté de paraître effrayant, sa stature imposante et son look excentrique, Heathcliff a toujours voulu être professeur pour transmettre sa passion de la magie à de jeunes sorciers. Il a déjà été refusé par Dumbledore une première fois avant d'être accepté à Poudlard il y a deux ans.

Heathcliff est légilimence. Il a toujours eu des facultés décuplées pour les enchantements complexes. Il a commencé à s'entraîner à la légilimencie alors qu'il était encore à Poudlard. Après de longs mois sans résultats, il a commencé à parvenir à pénétrer dans l'esprit de ses conquêtes après l'amour. A mesure qu'il a évolué, il a développé ce pouvoir en s'entraînant toujours davantage. Ses nombreux voyages lui ont permis de comprendre les origines du maléfice et son fonctionnement. La légilimencie fait partie des magies puissantes que l'on retrouve dans de nombreuses cultures sorcières, mêmes les plus triviales. Depuis ses trente ans, Heathcliff est un excellent légilimence auquel seul les esprits les plus combatifs et bien protégés peuvent résister.

   
   
IRL

   
QUI SE CACHE DERRIÈRE L'ÉCRAN ?

   

   

Pseudo : Yuki Shuhime
   Age : 26 ans
   Comment avez vous découvert le forum ? C'est Mérope qui a trouvé le forum, je ne sais pas comment, et qui m'y a invité
   Votre avis sur le forum ? Contexte très intéressant, point de vue innovant sur l'histoire, design sombre agréable, codage laborieux
   Votre présence sur le forum ? Tous les jours si possible, toutes les semaines avec certitude
   Un petit mot? Merci d'accueillir le Mereath, coeur sur vous tous

   




_________________


So Long As We Are Together ... So Long

 
Im un-scabbed and un-regretted ~ I got tattooed in reverse
“Would you kill, kill, kill for me ? I love you enogh to ask you again would you kill, kill, kill for me ?”


Dernière édition par Heathcliff A. Lovecraft le Dim 2 Sep - 22:06, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 529
Date d'inscription : 10/08/2018
avatar
Officiellement BIENVENUE !!!! ::47:: ::51::

_________________

- People fall in love in mysterious ways -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Messages : 18
Date d'inscription : 31/08/2018
Age : 24
avatar
Bienvenue mon ténébreux prince ::26::

_________________
We do not destroy the person who we love.

 
-ELLE EST L'ECLAT DE LUMIÈRE QU'IL ENTOURE DE SES OMBRES. -
“Enters the lady revealed of cloak. To the haunting sound of the monstrance clock singing:Come together, together as a one. For Lucifer’s son ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
Bienvenue par ici ::26::
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 27
Date d'inscription : 14/08/2018
avatar
Bienvenue, des vagues de bonheur pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 76
Date d'inscription : 31/08/2018
avatar
Merci à tous <3

Mérope ::26::

_________________


So Long As We Are Together ... So Long

 
Im un-scabbed and un-regretted ~ I got tattooed in reverse
“Would you kill, kill, kill for me ? I love you enogh to ask you again would you kill, kill, kill for me ?”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
Bienvenue sur le forum ::3:: C'est un choix d'avatar peu commun et un choix de patronyme plus intrigant encore ! J'espère que nous n'aurons pas à redouter de poulpifiques invocations !
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 220
Date d'inscription : 10/08/2018
Age : 26
Localisation : Londres
avatar
Bienvenue à toi personnage atypique ;)
Bon courage pour la suite de ta fiche !
Sache que nos place en tant que Legilimens sont très limitées et à moins d'une solide justification dans ta fiche, nous nous réservons la possibilité de refuser.

_________________

there goes my heart beating 'cause you are the reason i'm losing my mind.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 76
Date d'inscription : 31/08/2018
avatar
La fiche est terminée ::9::

_________________


So Long As We Are Together ... So Long

 
Im un-scabbed and un-regretted ~ I got tattooed in reverse
“Would you kill, kill, kill for me ? I love you enogh to ask you again would you kill, kill, kill for me ?”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 529
Date d'inscription : 10/08/2018
avatar
Je lis ça ce soir ! Je te reviens dans 2h maximum ! ::40::

_________________

- People fall in love in mysterious ways -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Messages : 76
Date d'inscription : 31/08/2018
avatar
Merci ::1::

_________________


So Long As We Are Together ... So Long

 
Im un-scabbed and un-regretted ~ I got tattooed in reverse
“Would you kill, kill, kill for me ? I love you enogh to ask you again would you kill, kill, kill for me ?”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 137
Date d'inscription : 20/05/2018
avatar


FÉLICITATIONS!!


« L'aventure ne fait que de commencer...»

Ton travail et ta détermination ont porté leurs fruits et te voilà désormais VALIDÉ!!Pour cela, nous te remercions et te félicitons, bienvenue dans la famille ! Tu peux dès à présent poster dans l'intégralité du forum, y compris le flood et les jeux...
Ton patronus sera un PAPILLON DE NUIT



_________________________________________



Pour bien continuer ton aventure parmi nous, il te faudra créer un carnet de relation ( ICI ) et pourquoi pas un répertoire de RP ( ICI ).
Nous t'invitons aussi à consulter les intrigues pour intégrer l'action du forum (ICI) et t'inscrire aux futures intrigues!

Surtout n'oublie pas d'aller réserver ton avatar ( ICI ) et ton Patronus (ICI) . Si tu as la moindre question, n'hésite pas à contacter un membre du staff, ils sont là pour ça !

Enfin, n'hésite pas à venir flooder ( ICI ), jouer ( ICI ) et à t'amuser parmi nous!








_________________
- Compte Admin -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crucio.forumactif.com
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Lazarus Got No Dirt On Me ~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Free Streaming The Lazarus Effect Full Movie HD
» Adieu chers confrères
» n°3173 -- You can bury a lot of troubles digging in the dirt
» "Deeper in the dirt, making bodies hurt !" -Nasty

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crucio :: . { . . . Plongez dans l'Univers . . . } . :: Les Registres des Etats Civils :: Nos diplômés. :: Les Sorciers Validés-