Peter Hydrus Pettigrow ~ UC.


Forum RPG Au temps des Marauders; 1982 - Grande-Bretagne sous la soumission de Lord Voldemort; contexte evolutif; Avatar réels;

 

Partagez | 
 

 Peter Hydrus Pettigrow ~ UC.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 89
Date d'inscription : 09/09/2018
Peter Pettigrow

 
Peter Hydrus Pettigrow

 
VOILA QUI JE SUIS DANS CE NOUVEAU MONDE

 

 
Laissez moi me présenter, je suis né(e) sous le nom de [Peter Pettigrow], mais généralement, on me surnomme rarement [Queudver], je suis né(e) le [31 décembre 1959], j'ai donc [22]. Je suis originaire de [Londres] et je suis donc [Anglais], logique. Côté amour, je suis [Bisexuel] et [célibataire], pourquoi? Je t'intéresse?
   Mon sang est [mêlé, et l'on connait ma famille pour [rien en particulier, cependant je monte au sein des Mangemorts en tant qu'agent double].Ma baguette magique est [Châtaignier, ventricule de dragon, 23 cm, cassante], nous avons un lien indéfinissable!
   En dehors de cela, je suis [animagus non déclaré et travaille en tant qu'Auror au sein du Ministère. Je suis donc à la botte du Régime.], et je dois avouer que je suis dans le camps des [MANGEMORT].[/color]
 
    Feat. Bill Skarsgård.(C) Copyright

 
 
Les apparences sont trompeuses

 
Take me home to my heart.

 

 
Hum hum... Encore une petite tête blonde sous les pans de mes tissus! Parles moi un peu de toi et de ton caractère. Es-tu courageux comme un Gryffondor? Ambitieux comme un Serpentard? Erudit comme un Serdaigle où sociable comme un Poussoufle?
   La dent rancune, Pettigrow est une personne au caractère des plus détestable. Camouflant ses défauts, le jeune homme a longtemps été un troulliard, un faible qui suivait James et Sirius aveuglément, bercé par une envie et une jalousie malsaine. Si fut un temps, son caractère était plus doux, depuis ses 17ans, ce n’est plus le cas. Recruté dans le camp du Lord très tôt, Peter a su mettre à contribution son ambition, ses perversions et sa curiosité maladive.
Manipulateur, le jeune homme sait faire croire à ses bonnes intentions : qui se méfierait de celui dont la réputation de gentil garçon n’est plus à refaire ? Bon acteur, il a réussi durant toutes ces années à faire croire en sa bonne foi. Aveuglé par tant de bonnes intentions, ni ses amis, ni les membres de l’Ordre ne furent apte à déceler chez lui sa trahison.
Observateur, son œil aiguisé retient les moindres détails, les moindres informations. Tout ce qui pourrait lui être utile ou non est mémorisé dans son esprit. Rusé, il sait utiliser ces observations à bon escient et les vendre au plus offrant. Opportuniste, Peter est évidemment une personne qui sait prendre et recevoir, sans jamais rendre la pareille. Et si fut un temps il était facilement gêné face à la nudité de ses camarades, de leurs aventures ou de leurs remarques, cette gêne est devenue une force qu’il a transformé en une force insolente qu’il crache au visage de ses ennemis.

   

   
   En fait, je viens de me rendre compte que je m'en fiche complètement. Parlons d'un truc bien plus passionnant! Mais non... je ne vais pas te parler de tes amours, mais de ton Amortentia! Moi, c'est celle du parchemin neuf déroulé chaque année, de la poussière de mon étagère dans le bureau du directeur, et du parfum de McGonagall! Quoi? Tu te moques? Tu crois vraiment que le tien est meilleur que le mien?
   Le filtre d’Amour de Pettigrow a cette odeur particulière et métallique du sang. Une odeur étrange pour ce jeune homme autrefois, était un enfant fragile et peureux, ce genre d’enfant qui sursautait face à son ombre.
Une autre odeur lui vient lorsqu’il se rapproche, c’est celle du cirage à balais, qui embaumait souvent le dortoir des Gryffondor, et puis, l’odeur du cuir fraichement sortit des maroquiniers. Ce cuir qu’il utilise tous les jours pour ses gants. Cette odeur lui rappelle souvent de bons souvenirs… Devenus amer avec le temps.

   
   
   Vraiment? C'est donc ça ton Amortentia? Il n'y avait vraiment pas de quoi se moquer! Maintenant, dis moi, quel est ton épouvantard, petit sorcier ? N'essaie même pas de me faire croire que tu n'as peur de rien où me mentir! Je suis sur ta tête et saurait la vérité!
   De quoi Pettigrow a-t-il le plus peur ? De l’abandon ? De perdre ses amis ? Non. De cela, il s’en est remit depuis bien longtemps. Du Lord ? Oui, mais pas au point ou son épouventard désire prendre sa forme. Il a peur de la mort. De l’oubli.
La créature prend donc la forme d’une tombe non entretenue avec un nom et des dates effacées par le temps. On n’y lit aucune épitaphe.  Elle a disparue depuis longtemps. Mais, y en avait-il réellement une ?


   
   Nous avons bientôt finit! Tu vas pouvoir te régaler en gouttant le pudding des elfes de Poudlard! Maintenant, dis moi...  Je sais que le Patronus est un sortilège particulièrement coriace qui demande de l'entrainement, mais je suis certain que tu as une petite idée de la forme qu'il prend ?
   La première forme que pourrait prendre le patronus de Pettigrow, serait un rat musqué.  Animal nuisible et invasif, représenté dans le calendrier chinois. Excellant nageur, il est discret mais territorial.

Une fouine, serait la seconde possibilité de patronus pour le jeune homme. Solitaire et territoriale, la fouine est discrète. Animal nocturne, elle ne se déplace qu’avec précaution.

Grenouille des champs, petite, discrète, son chant aigue est perceptible à la surface de l’eau, uniquement lors de la saison des amours. Là encore, elle correspondrait parfaitement au jeune homme, qui ne montre que rarement ses sentiments.
[/color]

 

 
 
A la découverte de vos convictions

 
Let me go and i will run, i will not be silence.

 

 

➜ La guerre est là depuis janvier 1979, soit depuis trois maintenant. Mais qu'en pensez-vous ? Vous a-t-elle tout pris ? Pensez-vous qu'elle se terminera un jour ? Ou peut-être vous plait-elle ?
   Cette guerre… Au tout début de celle-ci, le jeune homme était totalement contre. Il désirait se battre, plus pour imiter ses amis, être d’accord avec eux et obtenir leurs faveurs que par choix politiques. Y croyait-il réellement ? Où ne faisait-il cela que pour les beaux yeux des autres Maraudeurs ?
Depuis deux ans, son avis concernant la guerre a bien changé. Depuis que le Lord s’est montré généreux envers celui-ci, depuis qu’il a obtenu presque tout ce qu’il désirait, Peter apprécie le mouvement que prend le Régime. Il en est devenu l’un des agents doubles : il renseigne le Lord dès que possible sur les mouvements de l’Ordre. Donne des noms et des adresses.
Au point où, il répondit avec une certaine satisfaction à son devoir, celui de sauver le Mage Noir de la prophétie qui marquerait la fin de tout. La fin du peu de pouvoir qu’il avait obtenu. La fin de cette assurance insolente qu’il affichait depuis son changement drastique de physique.

   
   ➜ Les tentatives de renverser le régime par l'Ordre du Phœnix ont échouée. Depuis les membres sont poursuivit par les Mangemorts et le Ministère de la Magie. Comment vous positionnez-vous par rapport à l'Ordre ? Que pensez-vous du retour du Lord ? De sa manière de faire ?
   Le Lord, sans lui, Peter serait encore un simple sorcier, petit, gros, au physique peu avantageux… Surtout en comparaison de son groupe d’amis. Depuis qu’il l’a rencontré. Depuis qu’il lui a proposé son aide, une solution miracle pour lui donner quelques centimètres de plus et améliorer son apparence, lui donnant toute la contenance et toute l’assurance qu’il lui manquait, depuis, le jeune homme approuve le Mage Noir.
Evidemment, depuis, il approuve la chasse aux membres de l’Ordre, dont il semble toujours faire partit. Il les espionne. Leurs donnes des informations venant du Ministère grâce à son poste en tant qu’Auror à la solde des Mangemorts. Mais son allégeance a bien changée de camps.

   
   ➜ Que pensez-vous de la Vieille Magie ? Légende ou réalité ? rédigez ici la réponse de votre personnage en quelques lignes. S'y intéresse-t-il ? Y croit-il, déjà, ou considère-t-il qu'il ne s'agit là que d'un conte pour enfants, d'une magie inexistante ?
   Légende ! Sinon, nous aurions eu des preuves de son existence depuis bien longtemps ! Comment est-il possible de faire de la magie sans sa baguette ? Objet ultime du sorcier qui le distingue des moldus et de leurs progénitures ?
Mais si le Lord dit qu’elle existe, Pettigrow est prêt à y croire.

   
   
   

 

 
 
My life before the fall...

 
MA VIE AVANT QUE TOUT BASCULE...

 

 

Orphelin depuis l’âge de 6 ans, Pettigrow a grandit entouré de ses grands parents dans un cocon familial surprotecteur.  D’une famille de sorcier comme il en existe des milliers, ses parents faisaient partie de la petite bourgeoisie sorcière. Rien ne prédisposait donc Peter à une vie extraordinaire ou a une future célébrité. Enfant rondelet, timide et effacé, il entra à Poudlard comme n’importe lequel des sorciers Anglais. Et a contrario de la plupart des jeunes sorciers, Peter était un Choixpeau flou : Gryffondor ou Serpentard, le chapeau avait longtemps hésité avant de se lancer et de le répartir avec ces deux garçons qu’il avait repéré dans le train. Ces deux là, qui lui avaient tapé dans l’œil : pleins d’assurances pour des enfants de 11 ans. Joyeux. Ils riaient à pleine dent, on n’avait entendu qu’eux durant le trajet. Son objectif ? Devenir ami avec ces deux là.
Pettigrow s’était dans un premier temps rapproché de Remus Lupin, cet élève sage, intelligent et effacé, comme lui. Rapidement, il devient ami avec Sirius et James, faisant partit de ce que les autres élèves avaient surnommés « Les Maraudeurs ». Peu entreprenant, Peter suivait principalement ses amis dans leurs bêtises, prenant part dans le martyr de Rogue lorsque ses amis lui demandaient.
Moins brillant que ses amis, il devait redoubler d’effort en classes et sur ses devoirs pour tenter de se rapprocher de leurs notes. Jaloux, il devint rapidement dépendant de Remus pour tenter de rattraper l’intelligence naturelle de ses deux amis.
En grandissant à leurs cotés, Peter dont le caractère doux s’aiguisait sous les remarques acerbes mais taquines de James et Sirius, finissait par accuser leurs manières de Sang-purs. Jalousant la prestance naturelle de ceux-ci, leurs attitudes parfois dédaigneuses mais aussi la faculté qu’ils avaient d’attirer à eux les autres. Peter, observait d’un œil aiguisé leurs moindres mouvements : imitant parfois ceux-ci.

Les années passant, la jalousie presque rancune de Peter devint un trait de caractère dont il avait honte, cachant celle-ci derrière un visage optimiste, jovial et souriant. Mais ce n’était plus suffisant pour lui, il lui en fallait plus, encore plus.
L’été avant sa 7éme année, tandis que Sirius et James partageaient leurs vacances, le jeune sorcier s’était refugié chez lui.
Un soir, alors qu’il buvait accoudé dans un bar sorcier, relativement populaire, un homme l’aborda. Pleins d’assurance, il lui proposa de réaliser son rêve : devenir attrayant, plus assuré. En soit, meilleur. L’égal de ses amis. Cet homme, il ne le savait pas encore, mais serait un jour Ministre de la Magie. En échange de son allégeance à ses idéaux, Peter devint celui dont il avait toujours rêvé. Grand, mince, légèrement musclé. Mais aussi, l’esprit plus aiguisé, plus vif.
Il n’était plus le petit grassouillet que l’on connaissait. L’adolescence avait laissé derrière lui tous ces mauvais souvenirs.

La fin de Poudlard marqua l’entrée dans la vie adulte. Il réussit avec justesse les examens pour devenir Auror. Imitant ses meilleurs amis, il rejoignit l’Ordre du Phénix. Agent double, il donnait des informations du Lord, trahissant ses amis sans ciller une seule seconde. Qui se méfierait du gentil, doux et optimiste Peter ? Son esprit se pervertit au fil des années, applaudissant, buvant et fêtant le mariage des Potter comme n’importe lequel des amis. Allait-il, eux aussi, les trahir un jour ?
Puis, Harry vit le jour. Sans aucune surprise, Sirius fut le parrain de l’enfant. Un petit brun, aux yeux vert. Un rire joyeux. Lily et James étaient aux anges. Un bonheur qui ne durera pas. Son Lord Noir avait entendu parler d’une prophétie, d’un enfant né en été qui serait celui qui le déferait. Cet enfant, il avait forcément fallu que ce soit celui de ses amis. Contre la vie de cet enfant, le Lord lui promettait encore plus. Pour cette vie, il obtiendrait richesses et propriétés.
Avait-il besoin de plus pour le convaincre ? Il n’avait pas eu à négocier, Pettigrow vénérait le Lord, il buvait ses paroles. Alors, organiser cette perquisition chez les Potter fut facile. Ils n’avaient pas de gardien du secret, Dumbledore s’était contenté d’attribuer des membres de l’Ordre pour leur protection.
Entrer par la fenêtre de la chambre d’enfant, lui porter le coup fatal et repartir sans laisser de trace, fut d’une simplicité à toute épreuve. Son bras n’avait pas flanché. Il n’avait pas tremblé. Il n’avait pas pleuré. Il l’avait juste fait. Sans y réfléchir à deux fois.

 

 

 


Ils avaient tous réussi leurs transformations sauf lui. James et Sirius s’amusaient depuis plusieurs semaines à se promener dans la foret interdite sous leurs formes animales… Sans lui. Allongé dans son lit, il détaillait d’un air pensif les rideaux. Pourquoi diable n’y arrivait-il donc pas ? Pourquoi était-il si nul en magie en comparaison de ses amis ? Lui aussi désirait aider Remus lors de ses transformations. Il voulait se rendre utile.
Pettigrow se passa la main sur le visage en soupirant. Impossible de dormir. C’était la pleine lune, et il brillait encore par son incapacité à faire quoi que ce soit. Ce n’était plus possible. Il devait se lever. Il avait besoin de marcher et de prendre l’air. La carte du Maraudeurs que ses amis avaient laissés derrière eux l’aiderait à rejoindre la salle sur demande sans problème.

Marchant dans un silence de mort, il y était arrivé et avait pensé très fort au jardin de ses grands-parents. Ses parents avaient rendu l’âme alors qu’il n’était qu’un enfant. Sans oncles et tantes, ses grands-parents paternels l’avaient recueilli et éduqué. Ils l’aimaient, mais avaient eu tendance à le surprotéger. Faisant parfois de lui un empoté. Ca l’agaçait au plus haut point lorsqu’il y repensait. Comment avait-il pu finir à Gryffondor avec si peu de courage ?
Ca lui revenait alors que l’élève fermait la porte dans son dos : Potter et Black l’avaient ébloui par leurs prestances. Ils avaient une assurance qu’il n’avait pas. Rapidement, et au premier coup d’œil, Pettigrow s’était dit qu’il voulait devenir leur ami. Qu’il voulait avoir autant d’assurance qu’eux, même s’ils n’avaient que 11 ans.
Alors, lorsque Black fut envoyé à Gryffondor, brisant la longue tradition de sa famille, Pettigrow eut l’envie folle de se retrouver avec lui dans le même dortoir. Il avait supplié le Choixpeau d’aller à Gryffondor et non Serpentard. Il voulait désespérément devenir ami avec eux. Il le serait. Il y arriverait. Il serait leur confident, leur mascotte s’il le faut. Mais il y arriverait.
Et il y était arrivé. Il était devenu leur ami et il continuerait à briller pour eux. Pettigrow se le promit ce soir là, alors qu’il s’était mit à s’entrainer de nouveau et cette fois loin du regard inquisiteur de ses amis. Il se transformerait. Il le devait. Il ne voulait pas être rejeté. Il n’avait toujours pas cette assurance qu’avaient les autres…
Peter se concentra, encore et encore, et encore… Il y pensait si fort, qu’il ne remarqua pas que son corps n’était plus aussi grand, et surtout, qu’il avait quatre pattes.


 
 
IRL

 
QUI SE CACHE DERRIÈRE L'ÉCRAN ?

 

 

DOUBLE COMPTE SULPICIA

 




_________________
You can't walk away from this
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 238
Date d'inscription : 20/05/2018
Crucio


FÉLICITATIONS!!


« L'aventure ne fait que de commencer...»

Ton travail et ta détermination ont porté leurs fruits et te voilà désormais VALIDÉ!!Pour cela, nous te remercions et te félicitons, bienvenue dans la famille ! Tu peux dès à présent poster dans l'intégralité du forum, y compris le flood et les jeux...
Ton patronus sera une Grenouille des champs.



_________________________________________



Pour bien continuer ton aventure parmi nous, il te faudra créer un carnet de relation ( ICI ) et pourquoi pas un répertoire de RP ( ICI ).
Nous t'invitons aussi à consulter les intrigues pour intégrer l'action du forum (ICI) et t'inscrire aux futures intrigues!

Surtout n'oublie pas d'aller réserver ton avatar ( ICI ) et ton Patronus (ICI) . Si tu as la moindre question, n'hésite pas à contacter un membre du staff, ils sont là pour ça !

Enfin, n'hésite pas à venir flooder ( ICI ), jouer ( ICI ) et à t'amuser parmi nous!








_________________
- Compte Admin -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crucio.forumactif.com
Invité
Anonymous
Invité
Bah bienvenue quand même avec Peter *q*
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 601
Date d'inscription : 10/08/2018
Sulpicia I. Mulciber
Merci !
J'ai craqué héhé j'ai fais un grand vilain !

_________________

- Say you won't let go -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Invité
Et tu as bien fais niark niark
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 601
Date d'inscription : 10/08/2018
Sulpicia I. Mulciber
En plus je suis beau gosse! ::1::

_________________

- Say you won't let go -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Invité
Javoue ^^
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 601
Date d'inscription : 10/08/2018
Sulpicia I. Mulciber
J'ai posé un piquet de grève "rendons Péter beau" lui aussi mérite du sex appeal héhé

_________________

- Say you won't let go -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Peter Hydrus Pettigrow ~ UC.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Master and commander (Peter Weir)
» Culloden (Peter Watkins)
» Peter Pig WWII
» GP WASHINGTON DC
» La menace Noire...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crucio :: . { . . . Plongez dans l'Univers . . . } . :: Les Registres des Etats Civils :: Nos diplômés. :: Les Sorciers Validés-