The supremacy of Pure Blood begin here.
Dans la nuit du 31 octobre 1981.
Attaque perpétrée par les forces du Lord: Peter Pettigrow tue le jeune Harry dans son sommeil pendant que James et Lily Potter sont aux mains des Mangemorts qui perquisitionnent le couple. Peter transplane avant de se faire repérer par ses amis.

Pendant ce temps …
Un groupe de chercheur en médicomagie présentent les résultats d’une étude sur le développement d’un vaccin pour protéger les sorciers des morsures de loups-garous. Personne n’entend parler de la mort du jeune Harry Potter... - Lire le contexte -
RèglementLa vielle magieLe sangPrédéfinisLes BottinsPARTENARIATS
A savoir
# Forum dans l'univers de J.K. Rolling - Première guerre - Uchronie Dystopique - Monde adulte.
# Contexte évolutif, chaque personnage compte!
# Codage par Okhmhaka sur Never-Utopia; Images par Lüly (Eléonore); Codages supplémentaires par Sulpica;
Intrigue
« Harry Potter est mort. L ‘élu a été tué. Le monde magique est proche de sa fin. Résistez ou fuyez! Harry Potter est mort! ». En ce beau matin de novembre 1981, la une de la gazette du sorcier aurait pu annoncer la tragique attaque de Goodrich’s Hollow. Les sorciers du royaume uni auraient pu se réveiller avec une nouvelle bien tragique, s’ils savaient qui était Harry Potter. Au lieu de cela, la gazette annonçait en sa première page la découverte prodigieuse d’un vaccin pour protéger les sorciers des morsures de loups-garous. Nul ne se doutait des terribles événements qui avaient eu lieu dans la nuit, relatés page 12 de la gazette dans un tout petit encadré : « Des Mangemorts perquisitionnent un couple suspecté de faire partit de l’ordre du phénix. Tournant au vinaigre, un enfant meurt durant l’intervention. ». Ni plus, ni moins, le jeune Harry James Potter était mort. La prophétie ne se réalisera jamais. Voldemort venait d’assoir son pouvoir en tant que 1er Ministre de la Magie.
1981; Grande-Bretagne
everything is falling apart

Partagez | 
 

 [TERMINÉ] If I just lay here (RYODAN)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 21
Date d'inscription : 19/10/2018
avatar

   
Ryodan Vayne

   
VOILA QUI JE SUIS DANS CE NOUVEAU MONDE

   

   
Laissez moi me présenter, je suis né sous le nom de [Ryodan Vayne], mais généralement, on me surnomme [Ryo], je suis né le [7 octobre 1959], j'ai donc [22 ans]. Je suis originaire de [Brockagh] et je suis donc [irlandais], logique. Côté amour, je suis [bisexuel] et [célibataire], pourquoi? Je t'intéresse?
   Mon sang est [pur (Annexe 4 : le sang & Listing des familles de Sang-Pur], et l'on connait ma famille pour [être les descendants de Baltazar Serpentard, petit frère du célèbre sorcier nommé Salazar. Mais également pour avoir dans ses rangs un peu trop de consanguinité ayant causé de l'instabilité et de la violence... savant mélange à mon avis. Et bien évidemment, la préservation d'un don hérité de notre ancêtre : le fourchelang].Ma baguette magique est [d'une couleur sombre, faite en bois d'Ebène, et a pour coeur une plume de phénix. Semi-rigide, elle mesure 28cm], nous avons un lien indéfinissable!
   En dehors de cela, je suis [Fourchelang], et je dois avouer que je suis dans le camps des [MANGEMORT.
   
    Feat. Noah Centineo(C) soapflaws

   
   
Les apparences sont trompeuses

   
Take me home to my heart.

   

   
Hum hum... Encore une petite tête blonde sous les pans de mes tissus! Parles moi un peu de toi et de ton caractère. Es-tu courageux comme un Gryffondor? Ambitieux comme un Serpentard? Erudit comme un Serdaigle où sociable comme un Poussoufle?
   Particulièrement instable, Ryo est un être difficile à cerner, tant son esprit semble vouloir fonctionner d'une manière qui lui est propre.

Si les Vayne ont été riches un jour, leur fortune a disparu au fil des siècles s'écoulant, ne laissant qu'un manoir semblant à l'abandon dans la ville de Brockagh, en Irlande du Nord, qui de l'extérieur, aux yeux des moldus semble être une sorte de vieille ferme à côté d'un lac. Cela fait des années qu'ils ne sont plus bien riches, possédant encore quelques objets de valeurs qui sont de familles et dont ils refusent de se séparer. Ils ont ainsi été obligé, pour survivre, de cohabiter avec des moldus, voir d'effacer des mémoires par moment quand la situation déviait.

Ryo, au sein de cette famille, c'est ce mec instable, difficile à cerner, irritable, colérique/rage, violent, arrogant, sarcastique, discret, intelligent, menteur, impulsif, faible empathie envers les autres, anxieux, possessif, a des soucis avec l'autorité, rusé, égoïste/altruiste envers les siens, ...

Ryo, c'est ce mec à la limite d'une personnalité antisociale, qui a toujours eu du mal avec l'autorité, ou même les règles et les limites. Mais celui qui généralement est aussi calme que de l'eau, presque insignifiant, du genre qu'on ignore facilement... à l'image de son ancêtre, Baltazar. Celui qui a toujours eu du mal à se faire des amis humains, mais beaucoup moins quand il s'agissait de serpents. (Les serpents, dont un petit de la race des vipères qu'il a toujours sur lui, jouent le rôle de conscience, comme le criquet de Pinocchio.) Secret, taciturne, sarcastique, le genre de type obsessionnel qui vous observe et vous met mal à l'aise d'un simple regard, mais qui n'ira pas chercher les emmerdes. Sauf qu'il est aussi cette autre facette, celle qui peut disjoncter comme si on venait de brancher un courant électrique, sombrer dans la violence et la rage d'un vulgaire claquement de doigt. La seule a pouvoir le ramener sur terre jusqu'à présent, est sa cousine, élevée comme sa sœur, sa jumelle, d'un âge similaire au sien, et qui espère, comme leur lignée l'exige, que Ryo l'épouse un jour. Les lèvres qui s'effleurent, qui se touchent, qui communient par moment, mais rien n'a jamais dépassé ce stade. Ryodan, quant à lui, écoute les serpents, ses amis de toujours, comme une seconde conscience... Il visualise parfaitement la mort des siens s'il n'ouvre pas son esprit, s'il n'engrosse pas une pure ne faisant pas parti des Vayne. Car sa plus grande crainte, c'est de voir s'éteindre sa lignée, de voir le manoir laissé définitivement à l'abandon, et ces tombes sur lesquelles on cracherait sous l'absence de mémoire de qui ils étaient.

Il rêve d'ambition Ryodan, il rêve de plus que la misère croupissante des siens. Raison pour laquelle, sans savoir qu'ils ont des liens du sang communs, il suit le Seigneur des Ténèbres, croit en ses idéaux et n'hésite pas à s'inscrire à sa suite. Jouer avec les poisons, les récupérer aux crochets des serpents pour mieux les utiliser, cumuler un stock particulièrement intéressant. Lui qui se charge d'interroger à sa manière si peu empathique les êtres qu'on lui désigne.
   

   
   En fait, je viens de me rendre compte que je m'en fiche complètement. Parlons d'un truc bien plus passionnant! Mais non... je ne vais pas te parler de tes amours, mais de ton Amortentia! Moi, c'est celle du parchemin neuf déroulé chaque année, de la poussière de mon étagère dans le bureau du directeur, et du parfum de McGonagall! Quoi? Tu te moques? Tu crois vraiment que le tien est meilleur que le mien?
   La première fragrance que Ryodan sent lorsqu'il est question de son amortentia est le parfum du sang, comme un écho tacite à son existence. Puis vient ensuite une touche féminine, senteur lui rappelant sa cousine, celle avec laquelle il entretient une relation un peu trop fusionnelle. La troisième senteur varie en fonction de son attrait du moment, cela peut vaciller... lui rappeler le parfum d'un être lui plaisant, d'une situation, ou d'une autre chose diverse. Fragrance qui n'est pas figée dans le temps, mais s'adapte aux frémissements de ce qu'il ressent.
   
   
   Vraiment? C'est donc ça ton Amortentia? Il n'y avait vraiment pas de quoi se moquer! Maintenant, dis moi, quel est ton épouvantard, petit sorcier ? N'essaie même pas de me faire croire que tu n'as peur de rien où me mentir! Je suis sur ta tête et saurait la vérité!
   La peur la plus profonde de son être, se manifeste par des tombes laissées à l'abandon, et le manoir en fond n'étant plus que ruines. Car si aujourd'hui il ne paie pas de mine, il tient encore debout. Dans cette vision, c'est la mort des siens qui s'impose, ainsi que la sienne. La fin, la déchéance, la lignée de Vayne définitivement éteinte. Cette crainte est liée à l'idée d'épouser sa cousine, de condamner sa lignée à la fin en ne parvenant pas à trouver une candidate au mariage, une candidate fertile qu'il pourra engrosser, avec laquelle il pourra faire grossir les rangs des siens, plutôt que de voir disparaître l'héritage de son ancêtre, Balthazar Serpentard.
   
   
   Nous avons bientôt finit! Tu vas pouvoir te régaler en gouttant le pudding des elfes de Poudlard! Maintenant, dis moi...  Je sais que le Patronus est un sortilège particulièrement coriace qui demande de l'entrainement, mais je suis certain que tu as une petite idée de la forme qu'il prend ?
   Cobra ▬ Serpent à l'apparence calme, qui peut si rapidement se lancer sur sa proie pour la poignarder. Comme un reflet du tempérament du Vayne, c'est ce qui s'avère le plus évident, ce qui saute aux yeux lorsque l'on comprend la signification de l'animal... du reptile. Rien de plus normal pour un fourchelang au fond que son patronus soit un serpent... et s'il est capable d'en produire un, c'est bel et bien que la noirceur n'entache en rien ces instants de plaisir vaporeux auquel Ryodan sait si bien faire appel pour le rendre corporel.

Tigre ▬ La seconde forme que son patronus pourrait prendre, pour des raisons relativement semblables au cobra. Animal qui semble particulièrement doux et sympathique, qui dès que l'autre se détourne vient éventrer d'un coup de dents.

Tarentule ornée ▬ Araignée agressive, comme lui-même peut l'être. C'est également l'une des plus grosses araignées du monde des moldus, se rapprochant de la forme d'une acromentula.


   

   
   
A la découverte de vos convictions

   
Let me go and i will run, i will not be silence.

   

   
➜ La guerre est là depuis janvier 1979, soit depuis trois maintenant. Mais qu'en pensez-vous ? Vous a-t-elle tout pris ? Pensez-vous qu'elle se terminera un jour ? Ou peut-être vous plait-elle ?
    Ryodan n'est pas l'être le plus obéissant du monde, et pour cause, son caractère trop proche d'une personnalité antisociale lui laisse avoir des problèmes avec l'autorité. Mais disons que les idéaux du Lord coïncident avec les siens, et qu'il est difficile d'en faire abstraction, quand il rêve d'ambition, de grandeurs, et de faire survivre sa lignée à la pureté préservée. Alors il y a cru, les iris brillant de cet odieux désir d'avoir tout à sa portée en suivant celui qui rêvait d'un monde différent. Lui, l'adolescent à l'attitude instable n'a guère hésité longtemps avant de vouloir rejoindre ses rangs, d'aspirer à toutes ces retombées, à vouloir servir celui qui pouvait l'aider à tout obtenir. La guerre... ? Lui a offert de nouvelles perspectives, et une existence dans un nouveau régime qui ne le dénigrait pas, ni lui, ni sa famille. Alors il a mis ses talents au service du Lord sans une hésitation, sans doute également parce qu'il ne ressent pas la douleur des autres, manquant bien trop d'empathie. La douleur qui s'agenouille à ses pieds, l'odeur ferreuse qui vient caresser ses narines, les cris comme une mélodie délicieuse, et les poisons qu'il récolte, connaît, maîtrise, et dont il use avec facilité sur les êtres à torturer.
   
   ➜ Les tentatives de renverser le régime par l'Ordre du Phœnix ont échouée. Depuis les membres sont poursuivit par les Mangemorts et le Ministère de la Magie. Comment vous positionnez-vous par rapport à l'Ordre ? Que pensez-vous du retour du Lord ? De sa manière de faire ?
   Ce n'est pas comme si Ryodan était capable de les comprendre, eux et leur envie d'une vie différente... bien sûr qu'il le peut, combien d'années a-t-il passé à rêver de la même chose, sauf qu'il est bien trop égoïste pour s'en préoccuper. Il est plutôt satisfait d'avoir vu leurs tentatives échouer, de les savoir chassés à leur tour. Le Lord, il le suit, parce qu'il partage ses idéaux, son mépris vis-à-vis des moldus et des né-moldus. Combien de temps a-t-il passé à les haïr, à devoir couvrir les traces de ses propres déviances, à retenir avec l'aide de sa cousine, cette envie de les réduire à néant, eux et leurs moqueries. S'il n'y avait eu que les mots de sa tante... mais les années lui ont fait ressentir une profonde haine pour ces créatures.
   
   ➜ Que pensez-vous de la Vieille Magie ? Légende ou réalité ? rédigez ici la réponse de votre personnage en quelques lignes. S'y intéresse-t-il ? Y croit-il, déjà, ou considère-t-il qu'il ne s'agit là que d'un conte pour enfants, d'une magie inexistante ?
   Il y croit. Toute légende a sa part de vérité, et si tout n'est peut-être pas bon à prendre, il doit y avoir un semblant de vérité derrière tout ça, si ce n'est tout. Ryodan n'est certain de rien, mais il est tout près à y croire, de la même manière qu'il est persuadé qu'un être laisse toujours une emprunte dans ce monde. Diverses créatures existent bel et bien, alors pourquoi pas ça.
   
   
   
   

   
   
My life before the fall...

   
MA VIE AVANT QUE TOUT BASCULE...

   

   
Rien de clinquant. Rien d'extraordinaire chez les Vayne, une réputation qui mettait en péril ce qu'ils étaient réellement... Consanguins qui se murmure sur les lèvres les plus méprisantes. Tarés qui se susurre sur les lippes les plus mesquines. Les paroles infâmes qui pourtant n'étaient que le reflet de l'absurde réalité de cette famille trop égoïste, désireuse de conserver un talent, un héritage, exclusivement dans leur lignée. L'arrogance qui atrophie les gènes, malmène les esprits. Car si les Gaunt ont cumulé les mariages consanguins, il en va de même pour les Vayne. Sauf qu'à trop vouloir préserver un sang, ce sont les tares qui se cumulent, qui viennent lacérer les corps, qui viennent taillader l'âme. Comme une évidente oraison aux ténèbres, une imperturbable déchéance, chute précipitée et voulue dans les ténèbres, un sang qui finira fatalement par disparaître, des adolescents suivant leurs études à Poudlard, dans des tenues misérables, rien à envier aux miséreux de l'allée des embrumes de ce point de vue là. Ryodan était l'un d'eux, l'un de ces êtres, qui... s'il n'en montrait pas réellement les tares extérieures, voyait son esprit particulièrement abîmé par les dérives familiales et cette consanguinité brûlante, bien qu'autorisée à l'égard de la loi, y compris celle des moldus. Risible réalité qui pourtant était parfois trop jugée, pas forcément dans les mœurs actuelles, encore moins à un extrême aussi capricieux. Un paternel adoptif complètement fou, ayant pourtant recueilli la progéniture de sa propre sœur après qu'elle se soit suicidée. Folle, instable, le poison ingurgité sous les yeux du gamin trop jeune pour réellement s'en souvenir clairement, confié à son oncle, ce substitut de père, le véritable n'existant déjà plus. Paternel complètement fou qu'il a fallu enfermer à Sainte Mangouste par mesure de sécurité, et sur ordre des autorités sorcières. Il ne restait donc plus que la mère d'adoption, une Vayne également, loque humaine, vieille sorcière faisant honneur aux contes moldus rédigés par les Grimm ou Perrault. Elle qui a toujours laissé les gamins livrés à eux-mêmes après la disparition de son mari... venant marteler leurs jeunes esprits des valeurs familiales. La suprématie puriste, la préservation d'un héritage... qui aux yeux de Ryodan n'avait tout simplement pas le droit de disparaître entre les cuisses de sa cousine, dans un hypothétique rejeton qui devrait, pour survivre, baiser avec sa propre fratrie... si elle existait.

Mais il n'était pas à l'abri d'une autre déviance... à son sens, un autre obstacle à l'avenir perfide de renouveler le sang des Vayne, d'assurer leur survie à travers une union, ne serait-ce que charnelle. Sa cousine, sa jumelle, son autre, ne voyait pas cela d'un œil très positif, et tentait de le garder pour elle, jalouse et possessive, exclusive créature à l'œil sombre. Lorgner sur un garçon ne t'aidera pas. persiffla le reptile glissé sous ses vêtements, caresse licencieuse contre sa peau, sous ses frusques trop amples pour lui permettre de se mouvoir à sa guise, petite tête s'étirant contre sa gorge, sifflement soufflé à proximité de son oreille. « Tu crois que je le sais pas. » grommela-t-il, sa mâchoire se contractant légèrement, ses poings se raidissant, ses jointures blanchissant sensiblement. Il détourna le regard, rentrant la tête entre les épaules comme pour disparaître un peu plus, lui qui s'avérait plus discret et silencieux que l'on pourrait l'imaginer, derrière cette arrogance supérieure, ce mépris qu'il vouait à tous ceux qui n'étaient pas de sang pur, comme celui qu'il fixait un peu plus tôt, alors qu'il retournait à la ferme familiale, sa cousine sur les talons, qui tentait de suivre le rythme de ses pas rapides. « Ryo ! Ryo, attends-moi ! » Il l'entendit courir derrière lui, jusqu'à le rattraper, sa main saisissant son bras et lui s'immobilisant, pivotant sur ses pieds, tremblant d'un contrôle infligé à son corps pour retenir sa violence. Violence qui sembla pourtant vaciller à sa vision familière, éveiller dans son regard une douceur qui y trouvait rarement refuge. Sa main s'éleva, venant s'enfouir dans la chevelure sombre de la jeune femme qui levait vers lui deux iris d'un calme troublant. « Hey les tarés ! Faites vos saletés chez vous ! » Une nouvelle raideur s'insinua en lui, tandis qu'il la repoussait et se rapprochait de celui qui venait de faire sa remarque, ricanant de manière idiote, mais qui cessa subitement de rire en voyant le regard que le Vayne posait sur lui. Sa cousine pourtant, le retint un instant par le bras, juste le temps de lui souffler... « Pas de baguette. » Parce que le stupide règlement de Poudlard l'exigeait. Parce qu'il risquait le renvoi dans le cas contraire. Inclinant sa tête de gauche à droite comme s'il hésitait, il s'avança dans sa direction, le rattrapant avant qu'il ne prenne la fuite pour le saisir par le col. Le moldu le frappa en retour, mais cela ne le poussa qu'à insuffler un sifflement aux lèvres de l'instable qui resserrait ses doigts autour de la gorge de l'autre adolescent. « Mors-le. » L'ordre cinglant persifflé dans une langue incompréhensible, demandant à la vipère de doser son poison de sorte à provoquer de la douleur et non pas la mort. Celle-ci ne se le fit pas dire deux fois et planta des crochets dans le derme visé, avant que Ryodan le relâche, tandis qu'il criait encore. « T'es complètement... » « Taré ? Tu l'as déjà dit... tu veux voir à quoi ressemble un vrai taré ? Recommence, dis-le encore. » Le regard sombre et rageur qu'il posait sur celui qui se tenait le bras et qui recula d'un pas. Le Vayne tremblait, peinant à se contrôler, le palpitant tambourinant follement dans sa poitrine, le noyant de cette adrénaline qui lui ferait perdre pieds à la prochaine parole insidieuse. Mais le moldu préféra s'enfuir... et sans doute lancer une autre rumeur sur les Vayne. Châtiment mérité. siffla le reptile contre sa peau, revenant se glisser sous le vêtement, tandis que sa cousine revenait près de lui, posant une main caressante sur son bras. Mais il s'écarta, mettant un terme à leur proximité pour pivoter et reprendre sa marche initiale... un jour, il en tuerait un.

Un jour, elle ne serait pas là pour adoucir son tempérament qui devenait de plus en plus instable à mesure qu'il grandissait, qu'il murissait, qu'il entrevoyait un futur différent. Lui que l'on oubliait si facilement, lui, le garçon insignifiant qui ne faisait que trop rarement parler de lui. Ou seulement pour de mauvaises raisons. Il était loin d'être l'élève le plus brillant de Poudlard, ni même le plus sociable, et lorsqu'il l'a quitté, ce fut pour travailler sur les poisons. Désireux d'emprunter une venelle différente, un chemin tortueux de noirceur, où il recueillit une multitude de races différentes de serpents venimeux. Jusqu'à finalement trouver sa place au milieu de ce nouveau régime, lui dont la marque souillait son avant-bras et s'attelait à servir le Lord à l'intérieur même du ministère, sournois interrogateur trop égoïste et sensible aux émotions des autres pour ne pas en être que plus efficace que ceux qui pourraient flancher face à la douleur d'une personne. Manque d'empathie manifeste, problème mental qui le laisse entrevoir la beauté dans l'horreur. Monstrueuse descendance, abjecte.

   

   

   
Annecdotes


VAYNE. La famille Vayne est une très ancienne famille de sorciers au Sang-Pur descendant direct du petit frère de Salazar Serpentard, Baltazar. Membre plus effacé de cette famille, dont son frère a laissé une trace dans l'histoire. Tout aussi fourchelang que lui, il était l'homme de l'ombre, la main gauche que l'on ne remarquait pas immédiatement, et ses descendants rappellent la famille Gaunt, éteinte avec Mérope. Ils sont eux aussi connus pour une certaine disposition à l'instabilité et à la violence qui se sont développés au cours des générations en raison d'une fâcheuse habitude à se marier entre cousins. Ces manques de discernement ont fait que la fortune de la famille s'est dilapidée avec le temps, ne restant que quelques objets de valeur et un vieux manoir semblant à l'abandon dans la ville de Brockagh, en Irlande du Nord. Cette forte consanguinité au sein de la famille est notamment due à un goût excessif de grandeur, mais a aussi pour but de préserver la pureté de leur sang et de leur lignée, ainsi que la faculté de parler et de comprendre le Fourchelang, qui leur vient de leur ancêtre, Serpentard.

MEMBRES DES VAYNES. Balthazar Serpentard, le petit frère de Salazar, est à l'origine de cette lignée, l'une de celle qui, comme celle de son frère, menace de s'éteindre à son tour, puisque les membres de cette famille se raréfie. Ophelia, la mère de Ryodan, s'est donnée la mort lorsqu'il n'avait que 4 ans. Son père, il ne l'a jamais connu. Son oncle, celui qui l'a recueilli à la mort de sa mère, est aujourd'hui interné à Sainte Mangouste. Sa tante, l'épouse de son oncle, est une vieille sorcière n'ayant jamais réellement pris soin des gamins. Sa cousine, sa presque jumelle, celle qui devrait lui être promise... est le seul véritable autre membre notable de cette famille en dehors de lui-même.

FAMILLE CONSANGUINE. La réalité veut que Ryodan soit le résultat de ces habitudes désireuses de préserver la pureté du sang et d'un héritage. Sa propre mère s'est suicidée quand il était enfant, instable, sans doute un peu folle, le gamin a été élevé et recueilli par son oncle, un autre Vayne, ainsi que son épouse, l'élevant en même temps que leur fille d'un âge similaire à Ryodan. Les habitudes voudraient que les cousins, pourtant élevés comme un frère et une sœur, finissent par se marier et pondent des héritiers. Mais Ryodan est plus mitigé à ce sujet, subissant les voix de ses serpents qui lui semblent plus sensées que celles de sa famille. Il pense qu'il est temps d'élargir les horizons, sous peine de voir le nom des Vayne s'éteindre avec eux. Il désire donc épouser une sang pure d'une autre famille... au grand détriment de sa cousine.

RELATION FUSIONNELLE. Et pour cause, le cousin et la cousine sont très proches, ont cette étrange relation qui semble trop intime aux yeux du monde. Leurs lèvres se sont déjà ébauchées, leurs mains se font si facilement cajoleuses, et l'enjôleuse est l'une des seules à parvenir à contenir son cousin, celui envers lequel elle éprouve une possessivité désastreuse. L'idée qu'il en épouse une autre, même pour le bien de leur sang, la rend nauséeuse et irritable. La tradition doit survivre, et pourtant, elle a bien conscience de la fin imminente des Vayne s'ils ne s'entrouvrent pas aux autres. Mais ils pourraient commencer à la génération suivante selon elle... ce qui n'est pas l'opinion de Ryodan.

SERPENTS. Si Ryodan est fourchelang, il est clair que c'est un avantage. Il peine à se lier aux êtres humains, et rares sont ceux qui ont de l'intérêt à ses yeux. Mais les serpents, il les aime, les côtoie. L'un d'eux, une vipère, est même constamment sur lui, rampant sous ses vêtements, contre sa peau, comme une partie à part entière de lui-même.

POISONS. Comme une fascination. Il connaît ceux des serpents, leurs effets, leurs dosages. Et s'il doute, il a toujours accès aux connaissances de l'animal lui-même. Mais il ne se limite pas seulement à ceux des serpents, s'intéressant à ceux des autres animaux venimeux, conscient que la nature offre des trésors d'ingéniosités et de cruauté. Il en a fait un art à part entière, celui dont il use en tant qu'interrogateur au Département de recherche et d’interrogatoire des traitres. Lui, talentueux dans son domaine, incapable qu'il est de compatir à la douleur des autres.

INFOS EN VRAC
Descendant de Balthazar Serpentard, le petit frère de Salazar Serpentard, dont son ancêtre était le bras gauche, l'homme de l'ombre que l'on ne remarque pas immédiatement. ▬ Les Vayne sont une famille de sang pur élitiste, qui méprise les nés-moldus, les moldus, et se considère comme au-dessus du lot de par le fait de descendre de la famille Serpentard. ▬ La famille Gaunt ayant disparu, il ne reste plus que les Vayne qui porte encore cet héritage préservé de toute souillure. ▬ Fils de deux cousin(e)s Vayne, il n'a jamais connu son père. ▬ Sa mère s'est suicidée quand il avait quatre ans à l'aide d'un poison, devant lui. Il n'en garde qu'un souvenir très flou, particulière renié. ▬ Son oncle l'a recueilli et l'a élevé comme son fils, en compagnie de sa propre fille d'un âge similaire. ▬ Les deux cousin(e)s sont devenus plus fusionnels qu'ils l'étaient déjà, comme des jumeaux, avec la perspective d'un jour devoir unir leurs existences, sous la tradition familiale. ▬ Elle est devenue l'une des seules à éveiller en lui une douceur si rare au fond de son regard, dans ses gestes, dans sa façon de l'effleurer, d'ébaucher ses lèvres, capable qu'elle est d'apaiser ses dérives. ▬ Ils s'aiment à leur manière, jugée particulièrement malsaine par ceux qui les observent. Les moldus les ont toujours jugé, traité de tarés, plus sûrement de par les mariages consanguins qui n'ont cessé de peupler la famille Vayne. ▬ Son oncle a fini par être interné à Sainte Mangouste lorsqu'ils avaient 13 ans, particulièrement instable, se révélant être un danger pour lui-même et les siens. Les deux enfants sont restés sous la garde de son épouse, une autre Vayne ressemblant aux vieilles sorcières des contes de Grimm ou de Perrault. Loque humaine qui n'a jamais cessé de leur rabâcher les valeurs de leur famille, tout en les laissant livrés à eux-mêmes la grande majorité du temps. ▬ Particulièrement instable, Ryodan est telle une mer d'huile qui peut disjoncter dès qu'on appuie sur un point sensible. ▬ Violent, manquant d'empathie envers les autres, irritabilité, accès de rage, impulsif, soucis avec l'autorité, ... les moldus diraient sans doute qu'il se rapproche d'une personnalité antisociale, à savoir la sociopathie, sans l'être totalement. ▬ Par curiosité, il a déjà dépecé des animaux en compagnie des reptiles qui lui sont familiers. ▬ Violence à fleur de peau, noirceur abyssale suintant de tout son être, il s'est tout naturellement tourné vers le domaine des poisons, notamment en partant de ceux que la nature offre de particulièrement puissants. S'il n'était pas le meilleur élève de Poudlard du temps de ses études, il excellait tout particulièrement en duel, sortilège et potion. ▬ Aujourd'hui, s'il n'est qu'à l'aube de son art, il tente d'allier les poisons naturels, leur utilisation, tout en les mariant à la magie. ▬ Quoi de mieux que d'être interrogateur au département de recherche et d’interrogatoire des traitres pour les tester, sans l'ombre d'un remord, sans la moindre compassion face aux êtres qui lui servent de cobaye. ▬ Très ambitieux, il souhaite, à terme, ouvrir sa propre boutique de poisons et d'objets ensorcelés, récupérer la fortune que les siens ont dilapidé au fil des siècles au profit de cette préservation du sang "Serpentard" qui coulait dans leurs vaines. ▬ Il a pour peur la plus puissante la disparition de sa lignée, aussi considère-t-il qu'il est temps de briser la tradition des Vayne en épousant une fille d'une autre famille de sang pur, ce qui ne plaît pas à sa cousine, qui désire le garder pour elle, souhaiterait que ce soit la responsabilité de la prochaine génération, que de la briser. Mais ce n'est pas au goût de Ryodan, qui préfère s'ouvrir plutôt que de voir le nom Vayne disparaître à tout jamais. Reste... à trouver la candidate.


   
   
IRL

   
QUI SE CACHE DERRIÈRE L'ÉCRAN ?

   

   
Pseudo : Outworld
   Age : Majeure, on ne demande pas son âge à, une dame, paraît.
   Comment avez vous découvert le forum ? PRD
   Votre avis sur le forum ? J'aime beaucoup ! Enfin un HP avec une âme  ::9::
   Votre présence sur le forum ? 5/7
   Un petit mot?  ::35::
   





Dernière édition par Ryodan Vayne le Dim 21 Oct - 9:36, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crucio.forumactif.com/t194-ryodan-shadows-are-calling-me
Messages : 529
Date d'inscription : 10/08/2018
avatar
Bienvenue parmi nous !

N'oublie pas de faire demande pour le don, même si elle est indiquée dans l'histoire de la famille ::26:: ! Bon courage pour la fiche !

_________________

- People fall in love in mysterious ways -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Messages : 150
Date d'inscription : 13/08/2018
avatar
Bienvenue parmi nous :)
Bon courage pour ta présentation !

_________________
more than just a Werewolf

©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 21
Date d'inscription : 19/10/2018
avatar
Merci beaucoup à tous les deux ::35::

Sulpicia, je suis justement en train de la rédiger ::309::

_________________

UN AMER GOÛT DE FER,
ARRIERE GOÛT DE SANG.

FicheLiensRPs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crucio.forumactif.com/t194-ryodan-shadows-are-calling-me
Messages : 529
Date d'inscription : 10/08/2018
avatar
Héhé ::318:: Tu lis dans mes pensées! On va bien s'entendre ::302:: ::302::

_________________

- People fall in love in mysterious ways -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Messages : 27
Date d'inscription : 07/10/2018
avatar
Bienvenue par ici petit Gaunt **

_________________



SELWYN
driven by passions
When we're together, you'll love me forever you're my possession, I'm your obsession. Don't tell me never, you'll love me forever akn c.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 21
Date d'inscription : 19/10/2018
avatar
Y a des chances, Su' ::3::

Merci Akhen ::40::

_________________

UN AMER GOÛT DE FER,
ARRIERE GOÛT DE SANG.

FicheLiensRPs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crucio.forumactif.com/t194-ryodan-shadows-are-calling-me
Admin
Messages : 137
Date d'inscription : 20/05/2018
avatar


FÉLICITATIONS!!


« L'aventure ne fait que de commencer...»

Ton travail et ta détermination ont porté leurs fruits et te voilà désormais VALIDÉ!!Pour cela, nous te remercions et te félicitons, bienvenue dans la famille ! Tu peux dès à présent poster dans l'intégralité du forum, y compris le flood et les jeux...
Ton patronus sera un COBRA !



_________________________________________



Pour bien continuer ton aventure parmi nous, il te faudra créer un carnet de relation ( ICI ) et pourquoi pas un répertoire de RP ( ICI ).
Nous t'invitons aussi à consulter les intrigues pour intégrer l'action du forum (ICI) et t'inscrire aux futures intrigues!

Surtout n'oublie pas d'aller réserver ton avatar ( ICI ) et ton Patronus (ICI) . Si tu as la moindre question, n'hésite pas à contacter un membre du staff, ils sont là pour ça !

Enfin, n'hésite pas à venir flooder ( ICI ), jouer ( ICI ) et à t'amuser parmi nous!












N'hésite pas aussi à aller donner ton avis pour la soirée ChatBox trivial Poursuite Harry Potter ::26:: ::26::

_________________
- Compte Admin -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crucio.forumactif.com
Messages : 21
Date d'inscription : 19/10/2018
avatar
Merci beaucoup ::9:: ::3:: ::35:: ::30:: ::26:: ::119:: ::36::
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crucio.forumactif.com/t194-ryodan-shadows-are-calling-me
Messages : 39
Date d'inscription : 07/10/2018
avatar
Avec un peu de retard, bienvenue parmi nous ! Sacré personnage, j'ai hâte de pouvoir jouer avec toi ^^

_________________
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 21
Date d'inscription : 19/10/2018
avatar
Merci beaucoup ::317::
Bientôt sans doute ::318::

_________________

UN AMER GOÛT DE FER,
ARRIERE GOÛT DE SANG.

FicheLiensRPs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crucio.forumactif.com/t194-ryodan-shadows-are-calling-me
Messages : 55
Date d'inscription : 06/10/2018
Age : 27
avatar
Bienvenue, super personnage :). J'ai bien aimé ton histoire et Elena tremble déjà de te rencontrer dans les réunions des mangemorts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[TERMINÉ] If I just lay here (RYODAN)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Période d'essai terminée : Gray
» Un Champagne Millésimé - Chasse terminée
» BDI (break a durée indéterminée)
» Baptème de GIL et BZEUH [Terminé]
» Baptême de Laiiyla [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crucio :: . { . . . Plongez dans l'Univers . . . } . :: Les Registres des Etats Civils :: Nos diplômés. :: Les Sorciers Validés-