The supremacy of Pure Blood begin here.
Dans la nuit du 31 octobre 1981.
Attaque perpétrée par les forces du Lord: Peter Pettigrow tue le jeune Harry dans son sommeil pendant que James et Lily Potter sont aux mains des Mangemorts qui perquisitionnent le couple. Peter transplane avant de se faire repérer par ses amis.

Pendant ce temps …
Un groupe de chercheur en médicomagie présentent les résultats d’une étude sur le développement d’un vaccin pour protéger les sorciers des morsures de loups-garous. Personne n’entend parler de la mort du jeune Harry Potter... - Lire le contexte -
RèglementLa vielle magieLe sangPrédéfinisLes BottinsPARTENARIATS
A savoir
# Forum dans l'univers de J.K. Rolling - Première guerre - Uchronie Dystopique - Monde adulte.
# Contexte évolutif, chaque personnage compte!
# Codage par Okhmhaka sur Never-Utopia; Images par Lüly (Eléonore); Codages supplémentaires par Sulpica;
Intrigue
« Harry Potter est mort. L ‘élu a été tué. Le monde magique est proche de sa fin. Résistez ou fuyez! Harry Potter est mort! ». En ce beau matin de novembre 1981, la une de la gazette du sorcier aurait pu annoncer la tragique attaque de Goodrich’s Hollow. Les sorciers du royaume uni auraient pu se réveiller avec une nouvelle bien tragique, s’ils savaient qui était Harry Potter. Au lieu de cela, la gazette annonçait en sa première page la découverte prodigieuse d’un vaccin pour protéger les sorciers des morsures de loups-garous. Nul ne se doutait des terribles événements qui avaient eu lieu dans la nuit, relatés page 12 de la gazette dans un tout petit encadré : « Des Mangemorts perquisitionnent un couple suspecté de faire partit de l’ordre du phénix. Tournant au vinaigre, un enfant meurt durant l’intervention. ». Ni plus, ni moins, le jeune Harry James Potter était mort. La prophétie ne se réalisera jamais. Voldemort venait d’assoir son pouvoir en tant que 1er Ministre de la Magie.
1981; Grande-Bretagne
everything is falling apart

Partagez | 
 

 Rookwood, la peur est le chemin vers le côté obscur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 4
Date d'inscription : 30/10/2018
avatar

   
Geoffrey Rookwood

   
VOILA QUI JE SUIS DANS CE NOUVEAU MONDE

   

   
Laissez moi me présenter, je suis né sous le nom de Rookwood Geoffrey, mais généralement, on me surnomme Joe, je suis né le 18 juin 1951, j'ai donc 30 ans. Je suis originaire de Londres et je suis donc Anglais, logique. Côté amour, je suis hétérosexuel et célibataire, pourquoi? Je t'intéresse?
   Mon sang est mêlé, et l'on connait ma famille pour des grandes victoires de Quidditch.. Ma baguette magique est faite en bois de cèdre et composée d'un cœur en plume d'oiseau-tonnerre, elle mesure vingt-huit centimètres , nous avons un lien indéfinissable!
   En dehors de cela, je suis excellent en composition de potions, et je dois avouer que je suis dans le camps des mangemorts
   
    Feat. Rami Malek (C) Copyright


   
Les apparences sont trompeuses

   
Take me home to my heart.

   

   
Hum hum... Encore une petite tête blonde sous les pans de mes tissus! Parles moi un peu de toi et de ton caractère. Es-tu courageux comme un Gryffondor? Ambitieux comme un Serpentard? Erudit comme un Serdaigle où sociable comme un Poussoufle?
   Lors de sa scolarité à Poudlard le Choixpeau a décidé de le placer dans la maison Serpentard, cela peut se justifier par sa forte personnalité qui tend à en imposer tant par son magnétisme que par son apparence réservée, ainsi que son souci de paraître ou d'impressionner. Tour à tour introverti et extraverti, sociable, c'est un homme attachant, charmant, qui a besoin de plaire et d'être aimé, bien que somme toute centré sur lui-même. Souvent courtois, il a du tact, mais il lui arrive de commettre des erreurs... Il est élégant et raffiné et peut être esthète, à moins qu'il ne se contente d'apprécier les plaisirs de ce monde. La gourmandise est un de ses péchés mignons. Le sentiment prend une place importante dans sa vie et il est souvent marqué, en bien ou en mal, par sa famille. Geoffrey ne fuit pas les responsabilités. Sa volonté est forte, même s'il connaît parfois l'hésitation. Lorsqu'il est animé par une motivation, il est capable d'aller jusqu'au bout du parcours qu'il s'était tracé. Exigeant, autoritaire et directif, Geoffrey est aussi susceptible d'avoir, sous des dehors calmes, des accès de colère lorsque l'on s'oppose à ses désirs ou que l'on fait montre d'iniquité. Orgueilleux, il donne l'impression d'être sûr de lui-même, déteste la médiocrité et les bassesses. Aussi, sensible à son image de marque, il n’accepte guère l'échec et fait en sorte de se dépasser ou de se surpasser. On peut dire pour finir que Geoffrey est un homme d’une grande culture, adorateur des belles œuvres Shakespeariennes dont il s’inspire pour briller.
   



   En fait, je viens de me rendre compte que je m'en fiche complètement. Parlons d'un truc bien plus passionnant! Mais non... je ne vais pas te parler de tes amours, mais de ton Amortentia! Moi, c'est celle du parchemin neuf déroulé chaque année, de la poussière de mon étagère dans le bureau du directeur, et du parfum de McGonagall! Quoi? Tu te moques? Tu crois vraiment que le tien est meilleur que le mien?
   Son amortentia serait composé d’une odeur de rose fraîche correspondant au parfum de sa mère de laquelle il est si proche, de livres anciens correspondant aux pleins récits de Shakespeare lus et relus par Geoffrey et de miel correspondant à cette touche de sucré qu’il met chaque fois dans son thé.


   Vraiment? C'est donc ça ton Amortentia? Il n'y avait vraiment pas de quoi se moquer! Maintenant, dis moi, quel est ton épouvantard, petit sorcier ? N'essaie même pas de me faire croire que tu n'as peur de rien où me mentir! Je suis sur ta tête et saurait la vérité!
   Ce qui pourrait apparaitre comme épouvantard de Geoffrey serait sans aucun doute un détraqueur de la prison d'Azkaban, l'un l'a fait particulièrement souffrir lors de son séjour entre quatre murs.


   Nous avons bientôt finit! Tu vas pouvoir te régaler en gouttant le pudding des elfes de Poudlard! Maintenant, dis moi...  Je sais que le Patronus est un sortilège particulièrement coriace qui demande de l'entrainement, mais je suis certain que tu as une petite idée de la forme qu'il prend ?
   Le patronus de Geoffrey est un cheval, un étalon plus précisément, qui semble libre et sauvage. Il arbore une robe grise chinée d'une luminescence rare, son crin est blanc et long. Le cheval représente parfaitement Geoffrey qui comme lui est futé. A tous vos arguments, il répond. Certains y voient de l’insolence alors que ce n’est que de la négociation. Pour lui, tout se négocie, s’interprète, se discute.

L'on pourrait lui associer également le loup noir de Floride, une espèce aujourd'hui disparue. Vaillant et fort contre tous les éléments, le loup ne lâche jamais une proie. Il tue également de sang froid tous ceux qui lui barrent le chemin.

L'ocicat est enfin le dernier patronus pouvant s'allier aux sentiments profonds de Geoffrey, doté d'un fort sens de l’ouïe et de la vue. Ce chat, caractérisé par ses taches, sait se camoufler avec une certaine finesse et une élégance inégalée.  
 


 
A la découverte de vos convictions

 
Let me go and i will run, i will not be silence.

 

 
➜ La guerre est là depuis janvier 1979, soit depuis trois maintenant. Mais qu'en pensez-vous ? Vous a-t-elle tout pris ? Pensez-vous qu'elle se terminera un jour ? Ou peut-être vous plait-elle ?
   Concernant la guerre, Geoffrey n’est pas bien au courant de ce qu’il se trame étant donné qu’elle a véritablement commencé pendant son séjour à Azkaban. Il sait seulement que Lord Voldemort cherche à tuer le plus de moldus possible, il connaît également l’existence de l’Ordre du Phénix créé par Dumbledore, ayant accés à la gazette des sorciers, Geoffrey ne sait que ce que les médias veulent bien dire. Aujourd’hui Geoffrey aimerait être du côté du bien mais son tatouage, éternel soumission à Voldemort, l’en empêche.

   ➜ Les tentatives de renverser le régime par l'Ordre du Phœnix ont échouée. Depuis les membres sont poursuivit par les Mangemorts et le Ministère de la Magie. Comment vous positionnez-vous par rapport à l'Ordre ? Que pensez-vous du retour du Lord ? De sa manière de faire ?
   Dans le temps, et il y a quelques années maintenant, Geoffrey vous aurez dit qu’il était un mangemort à 100 %, Voldemort était son maitre pour lequel il donnait toute son abnégation . Aujourd’hui ce n’est plus le cas, si Geoffrey pouvait changer de camp aussi simplement il le ferait, cependant ce n’est pas possible étant lié jusqu'à sa mort à vous-savez-qui. Cependant, depuis sa sortie de prison, Geoffrey ne tue plus d’innocents et dénonce énormément de mangemorts, il participe quelque part, à sa façon, à la victoire de l’Ordre.

   ➜ Que pensez-vous de la Vieille Magie ? Légende ou réalité ? rédigez ici la réponse de votre personnage en quelques lignes. S'y intéresse-t-il ? Y croit-il, déjà, ou considère-t-il qu'il ne s'agit là que d'un conte pour enfants, d'une magie inexistante ?
   Si Geoffrey a déjà eu affaire à la magie noire, il n’a aucune idée de la puissance ni même de l’existence de la vieille magie. Bien qu’il soit très cultivé, avec un panel de connaissances assez développé dans tous les domaines, ce sujet là lui est complétement inconnu. Si on lui en parlait, il devrait s’y intéresser et peut-être même tenter de la pratiquer, pourquoi pas.


   
 


 
My life before the fall...

 
MA VIE AVANT QUE TOUT BASCULE...

 

 
Je suis né le 18 juin 1951 dans la plus belle ville du monde, Londres. Mon père, un sorcier de renom ayant travaillé au Ministère de la Magie en tant qu’Oubliator était passé auparavant par l’école de Poudlard, maison Serpentard. Ma mère quant à elle est moldue, mon père et ma mère se sont rencontrés en 1940 à Londres. Ils ont tout de suite accroché, mon père étant assez doué pour séduire les femmes. Leur romance commença quelques semaines après leur rencontre mais ne s’arrêta plus jusqu’à aujourd’hui. Mon père l’a demandé en mariage très vite après puis, leur mariage enfin célébré, il a avoué à sa femme qu’il était sorcier. Cela a été dur pour ma mère, ne comprenant pas pourquoi son époux le lui avait caché tout ce temps. Puis, petit à petit, elle s’est habituée à cet univers que mon père lui a fait découvrir. De plus, ils ont enfanté un sorcier alors ma mère n’a pas vraiment eu le choix que de s’habituer. Ils ont eu ensuite un second fils Augustus Rookwood, sorcier également de 13 ans de moins que moi. J’ai grandi dans un village non loin de Londres dans un quartier moldu, quartier nommé la rue du Chat-Qui-Dort. C’est un quartier modeste, avec seulement un petit parc de jeux comme distraction pour les enfants. J’y ai passé de nombreuses heures à jouer, rêvasser et parler.

16 juin 1962, deux jours avant mes onze ans. Je reçois enfin la lettre tant attendue de l’Ecole de Poudlard. « Cher Mr Rookwood. Nous avons le plaisir de vous informer que vous bénéficiez d'ores et déjà d'une inscription au collège Poudlard. Vous trouverez ci-joint la liste des ouvrages et équipements nécessaires au bon déroulement de votre scolarité. La rentrée étant fixée au 1er septembre, nous attendrons votre hibou le 31 juillet au plus tard. Veuillez croire, cher Mr Rookwood, en l'expression de nos sentiments distingués. Minerva McGonagall. Directrice Adjointe. » L’excitation était de mise, j’étais si heureux. Maintenant, il fallait que j’aille acheter toute une liste complète de fournitures, un seul endroit : Le chemin de Traverse. Mes parents et moi-même étions si heureux.

1er septembre 1962, nous voilà sur la voie 9 ¾ pour embarquer dans le Poudlard Express. Un rêve se réalisait. Finalement notre train arriva à destination. Le banquet fut ouvert et Albus Dumbledore récita son discours. Le Professeur McGonagall fit finalement son entrée avec le Choixpeau, elle cita quelques noms avant le mien, puis se fit mon tour de m’asseoir sur le siège. Elle déposa le Choixpeau sur ma tête et il s’exclama « Hmmm… Je n’ai pas vraiment d’hésitation, je sens un élève brillant, qui saura faire de grandes choses à Poudlard et ailleurs… SERPENTARD ! » Un sourire s’afficha sur mon visage, c’est la maison que je voulais, mon père y étant passé également. Je me tournai alors vers le Professeur Slughorn, Directeur de la maison Serpentard, qui me fit un sourire.

Novembre 1965, j’avais 14 ans et je commençais alors à connaitre la signification du mot amour, j’étais assez populaire au sein de l’école et quelques groupies me tournaient autour depuis quelques semaines. Je suis sortie cette année-là  avec une jolie jeune fille de ma maison, elle admirait mon talent en fabrication de potion et m’aidait beaucoup à m’entrainer aux sortilèges, seule matière où j’avais quelques difficultés. En effet, ma baguette était très capricieuse et très compliqué à manier pour un jeune garçon. En réalité elle cachait une très grande puissance que j’ignorais à cette époque mais que j’ai appris à canaliser et à maitriser.

Juin 1968, j’avais 17 ans et venait de valider mes ASPIC que j’avais eu avec la mention Effort Exceptionnel. J’avais une très grande motivation et les capacités suffisantes pour devenir médicomage. L’année d’après je me lançais dans ces grandes études. Mes parents étaient si fiers…

Mars 1972, alors âgé de 21 ans et en cours de 3ème année d’internat à l’hôpital Sainte Mangouste, je rencontre une personne qui a changé définitivement ma vie ; Lucius Malefoy. Une rencontre tout à fait fortuite et inattendue car il s’est avéré qu’il venait se faire soigner et qu’à ce moment il est tombé sur moi. Alors il me posait des tas de questions sur ma vie, mon parcours scolaire, mon avenir et ce que je voulais en faire. Et j’y répondais ne sentant pas sa fourberie à cette époque-là. Il me promettait monts et merveilles, m’expliquant qu’une organisation illicite appelée les Mangemorts avaient besoin de jeunes talents comme moi et qu’en échange j’aurais des pouvoirs surpuissants. Il m’expliquait ce que je devais faire pour être bien vu de son maitre et obtenir de plus en plus de puissance. L’offre était si alléchante et j’étais si avide de pouvoir que j’avais accepté son offre malgré mon instinct qui me soufflait de ne pas dire oui. Je rentrais alors dans une spirale, un tatouage fut inscrit à vie sur ma peau, signe que j’étais fidèle au Lord puis il me demanda de tuer, tuer pour gagner en puissance. Si mes premières fois étaient difficiles, les suivantes étaient presque plaisantes. Je n’étais plus le même, je ne pensais qu’à augmenter mes pouvoirs et devenir plus fort. Côté études, j’étais tout simplement le meilleur de ma promotion je n’avais que très peu d’efforts à faire pour réussir et tout ça c’était grâce au Lord.

Soirée de Noel 1974, je me trouve avec mes parents et mon petit frère alors que cela faisait 5 années que je n’avais pas célébrer cette fête avec eux. Ni mon père sorcier, ni ma mère moldue ne savaient mes activités illicites au sein des mangemorts, cependant le secret fut révéler quand ma mère aperçut un morceau de mon tatouage sur mon avant-bras. Ma mère ne savait pas la signification de cette forme encrée dans ma peau, tandis que mon père le savait parfaitement. Il me prit immédiatement à part, pour ne pas faire savoir à ma mère ce secret que je gardais depuis quelques années maintenant. « Es-tu devenu fou ? » me disait alors mon père « Je ne suis pas fou, j’ai choisi mon camp. » lui disais-je plein d’entrain. « Je ne crois pas que tu comprennes mon fils… As-tu commis l’irréparable ? » me demandait-il alors sur un ton très hésitant, cherchant à lire dans mes yeux. « Je n’ai pas eu le choix. » lui disais-je alors, comme si je prenais conscience enfin de mes actes. « Combien en as-tu… » « Stop » lui dis-je. « Je ne peux pas te dire cela, je voudrais oublier désormais et ne plus parler de tout ça avec toi. N’en parles pas à maman elle serait trop… Blessée. Mon frère ne doit pas savoir non plus. » Cette année-là, mon frère Augustus fêtait ses 10 ans et était bien trop jeune pour savoir que son grand frère était un meurtrier. La discussion fut courte avec mon père, mais tellement importante. Il m’avait ouvert les yeux sur ce que je faisais depuis deux ans maintenant. Mon père garda le secret, et aujourd’hui encore, maman n’est pas au courant. Les quelques mois qui se sont écoulés ensuite n’ont été faits que de parades pour justifier que je ne tuais plus d’innocents auprès de Lucius Malefoy. Il s’aperçut cependant vite que j’avais cessé d’enchainer les meurtres comme je le faisais pendant deux ans. Au début, il n’en disait rien à Voldemort, voulant s’occuper de moi avant de me livrer au maitre. Il me fit comprendre que si j’arrêtais de tuer des moldus, Lord Voldemort viendrait me torturer puis m’assassiner. Sous l’influence perpétuelle de Malefoy et la peur omniprésente de me faire éliminer, je décidais de reprendre les activités. J’avais peur de mourir, vraiment.

Juin 1975, remise des diplômes pour mes camarades et moi-même j’obtiens avec brillo ce diplôme de médicomage et finis major de ma promotion. Quelques semaines après, je fus engager par l’hopital Sainte Mangouste en tant que médicomage. Je sauvais des vies d’un côté et en supprimer de l’autre. En octobre de cette même année, lors d’un nouveau crime que je commets, je suis attrapper en flagrant délit par un Auror qui me conduit immédiatement devant la cour de Magenmagot. Le président de la cour de la justice magique ordonna un emprisonnement à perpétuité à Azkaban pour meurtre d’un moldu et appartenance aux fidèles de Voldemort. Les quatre années suivantes m’ont fait réfléchir énormément. J’ai pu comprendre que non seulement avoir accepté d’être un mangemort était la pire décision de ma vie mais également qu’aucun des membres partisans de Voldemort n’a tenté de me sortir de ce trou. Je m’étais fait avoir, ni plus, ni moins. Durant mon séjour j’ai tenté plusieurs fois de me donner la mort, je ne supportais pas l’enfermement et surtout les tortures que nous subissions de la part des détraqueurs. Je n’ai fait que quatre ans à Azkaban mais ces quatre années furent très dures.

Janvier 1980, le président de la cour de la justice magique me fait emmener devant lui. Il m’explique que je vais être libéré, je reconnais alors un mangemort que j’avais déjà croisé, puis un autre et encore un. Le ministère a-t’il été pris d’assaut par Voldemort ? Le président m’expliquait alors que j’étais libéré, il me demandait également si je comptais rester fidèle au Lord. J’acquiesçais sachant pertinemment que je voulais juste sortir de ce calvaire. Je savais qu’une fois la porte du Tribunal franchi j’allais désormais être un fugitif du gouvernement.  Je ne voulais plus tuer, je ne pouvais plus. La seule idée de me dire que j’y ai participé pendant presque trois ans me répugne. Je voulais désormais me racheter. J’essayais alors de rentrer en contact avec des Aurors, en toute discrétion et leurs donnais des noms afin qu’il puisse éliminer des fidèles de Voldemort.

Aujourd’hui, je vis toujours comme fugitif et déserteur du régime. Ma tête et beaucoup d’autres sont mises à prix et je ne sais pas de quoi l’avenir sera fait. Cependant, je sais maintenant dans quel camp je me trouve et suis presque entièrement dévoué à l’Ordre du Phénix malgré la marque des ténèbres. Je vis actuellement à l’école de Poudlard où je me sens en sécurité. J’assiste de temps en temps l’infirmière de Poudlard qui a bien besoin d’aide. Je sais qu’un jour, Voldemort, Malefoy ou d’autres sorciers me tomberont dessus. Souvent ma marque me fait souffrir, mon maitre, car il sera toujours mon maitre, tente de me faire revenir cependant je ne peux plus. Je ne veux plus.
 

 

 
A été préfet de la maison Serpentard ♫ A fait parti du Club de Slug ♫ Durant ses études Geoffrey était un grand fêtard, personne ne comprenait comment il faisait pour avoir de si bons résultats malgré ses absences récurrentes et ses soirées bien arrosées ♫ Geoffrey est, comme tout bon britannique, accro au thé et n'oublie jamais au grand jamais sa touche de miel pour sucré légèrement l'eau brulante ♫ Geoffrey n'a jamais vraiment connu l'amour, il pense savoir ce que c'est mais n'a pourtant aucune idée des sentiments que cela procurent ♫ Depuis son séjour à Azkaban, Geoffrey est devenu légèrement claustrophobe, il a beaucoup de mal a resté seul enfermé dans une pièce. ♫ A comme animal de compagnie un Boursouf, cette petite créature le suit partout où il va ♫ Depuis sa sortie de prison, Geoffrey essaye d'aller manger chez ses parents tous les dimanches 


 
IRL

 
QUI SE CACHE DERRIÈRE L'ÉCRAN ?

 

 
Pseudo : Zaza
   Age : 22 ans
   Comment avez vous découvert le forum ? Grace à PRD
   Votre avis sur le forum ? ::24::  au top !
   Votre présence sur le forum ? Ca depend mais normalement 4/7j
   Un petit mot? Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises..
 





Dernière édition par Geoffrey Rookwood le Mer 31 Oct - 23:31, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 529
Date d'inscription : 10/08/2018
avatar
Bienvenue parmi nous !!!

Bon courage pour la fiche!! ::26:: ::26:: ::26::

_________________

- People fall in love in mysterious ways -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Messages : 4
Date d'inscription : 30/10/2018
avatar
Merciii ::3:: ::3::
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 23
Date d'inscription : 26/09/2018
avatar
Bienvenue parmi nous !
rami Malek très bon choix ! J’adore !
Bon courage pour ta présentation

_________________
† Insanity is doing the same thing. Over and Over. And Over again but expecting different results.  (c) anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 4
Date d'inscription : 30/10/2018
avatar
Merci beaucoup ::9:: ::26:: ::40:: ::40:: ::36::
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
Faut arrêter d'être beau les méchants sérieux (même si je reste le plus beau ::21:: ) ::3::

bienvenue ::3::
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 220
Date d'inscription : 10/08/2018
Age : 26
Localisation : Londres
avatar
OMG RAMI MALEK *3*
Bienvenuuuuue, bon courage pour ta fiche ::30::

_________________

there goes my heart beating 'cause you are the reason i'm losing my mind.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 4
Date d'inscription : 30/10/2018
avatar
Merci beaucoup à vous deux je suis contente que mon choix de vava vous plaise ::9:: ::304:: ::307::
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 150
Date d'inscription : 13/08/2018
avatar
Bonjour
Où en es-tu dans ta présentation ? As tu besoin d'un délai supplémentaire ?

_________________
more than just a Werewolf

©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Rookwood, la peur est le chemin vers le côté obscur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les méditations de Barnabé
» [Quête - Dans le gouffre noir] Un chemin vers le haut et Radagast [Résolu]
» [Campagne][Le Chemin vers Carcosa][Deluxe] La Route de Carcosa / The path to Carcosa
» [Campagne][Le Chemin vers Carcosa][Pack 1] Les Échos du Passé / Echoes of the Past
» [Campagne][Le Chemin vers Carcosa][Pack 4]The Pallid Mask / Le Masque Blême

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crucio :: . { . . . Plongez dans l'Univers . . . } . :: Les Registres des Etats Civils :: Nos diplômés.-