[INTRIGUE 2.2. - ORDRE & MANGEMORTS] Un pour tous... - Page 3


Forum RPG Au temps des Marauders; 1982 - Grande-Bretagne sous la soumission de Lord Voldemort; contexte evolutif; Avatar réels;

 

Partagez
 

 [INTRIGUE 2.2. - ORDRE & MANGEMORTS] Un pour tous...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Messages : 201
Date d'inscription : 13/08/2018
Age : 25
Remus Lupin
Un cri strident s’échappa de la gorge de Remus alors qu’une énième douleur secouait son corps déjà bien trop endolori. Il avait retenu sa souffrance pendant bien trop longtemps. Il était trop épuisé pour serrer encore les mâchoires. Son cri gagnait en intensité, seul façon d’extérioriser un peu, d’avoir l’impression d’être encore vivant. Le pronostic n’était pas bon : Ses périodes d’inconscience étaient de plus en plus longues et les retours à la réalité de plus en plus hasardeux. Il était en train de mourir. Il aurait au moins la satisfaction d’avoir protégé ses amis jusqu’au bout. Il n’avait pas parlé. Il n’avait donné aucune information aux mangemorts malgré les tortures incessantes. Ses bourreaux continuaient pourtant d’essayer : une vive douleur lui déchira le bras libérant un nouveau hurlement. Il se recroquevilla un peu plus sur lui-même avant de fermer les yeux : Peter lui avait dit qu’ils allaient venir. Ils allaient venir. Il devait encore tenir.

Plongé dans un état de semi-conscience, Remus ne se rendit pas compte de la scène qui se déroulait à quelques pas de lui, aux risques que prenaient l’ordre pour venir le sauver. Son corps se raidit dans un mouvement involontaire qui entraîna un changement de position et déclencha une nouvelle douleur à la limite du supportable. Il entendit qu’on l’appelait. C’était comme un lointain murmure, incapable de savoir s’il s’agissait de la réalité ou d’une hallucination des plus cruelles. Les voix lui étaient familières. Il sentit une vague de chaleur l’envahir. C’était la meilleure chose qu’il avait ressentit de toute son existence. Il se sentait léger. Était-ce ce que les gens ressentaient avant de mourir ? Non. Pas encore. Une main se posa sur le haut du dos de Remus qui frissonna en guise de réponse. Il tenta d’ouvrir les yeux mais ce ne fut pas véritablement une réussite. Il ne réussit à obtenir qu’un léger clignement. Il se sentit soulever de terre. La douleur causait par ce déplacement était presque insoutenable. Si des soins n’avaient pas déjà été réalisé par précaution, ce déplacement l’aurait très certainement tué. Il mit ses dernières forces pour céder les dents. C’était le moment de tenir le coup. Il se laissa aller contre le corps chaud de son ami qui fit naître en lui un élan de courage. Il avait reconnu l’odeur si particulière de Sirius. Il avait toujours plus ou moins senti le chien mouillé. Mais quelque chose n’allait pas… Autre chose se mêlait à cette effluve mais il était incapable d’ouvrir la bouche, incapable de le prévenir. La tête de Remus bascula vers l’avant, se calant près de l’épaule de Padfoot. Il tomba à nouveau dans le trou noir de l’inconscience.

Le froid du sol poussa Remus à sortir de son état second quelques seconds. Ses paupières s’ouvrirent mais sa vue était totalement brouillée. Il ne discernait que des formes, de l’agitation autour de lui. La voix de Sirius lui parvint comme un lointain écho rassurant. Il avait la sensation qu’il n’allait plus être seul. Il était sauvé… Son cauchemar prenait fin… Pourtant le bruit devint plus important. Remus grimaça. C’était comme un bourdonnement strident ininterrompu. Son cœur s’agita dans sa poitrine. Ses poumons lui donnèrent l’impression de se contracter dans un spasme incontrôlable. Il étouffait. Il rassembla ses forces pour tousser, tournant la tête. Nouvelle douleur perturbante. Douleur inconnue. L’ensemble des muscles de son corps se contractèrent d’un seul coup sans qu’il puisse y faire quoi que ce soit. Il tenta d’obtenir de l’aide d’un regard mais ne vit qu’une ombre. Un animal. Un loup. Bientôt son corps entier fut pris de secousses brutales et incontrôlées. La violence de ses mouvements était inouï. Un léger filet de sang coulait de sa bouche et de son nez. Son corps avait décidé de le libérer de toutes ses souffrances… D’une façon ou d’une autre.

_________________
more than just a Werewolf

©️ FRIMELDA


Dernière édition par Remus Lupin le Lun 26 Nov - 22:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 689
Date d'inscription : 10/08/2018
Sulpicia I. Mulciber

 
Un pour tous...
ft. Death eaters & Order

Les jets de lumières fusaient de toutes part tandis que mes lèvres étaient posées sur celle de Sirius, aspirant dans mes lèvres le poison qui avait envahit son organisme. Je savais ce que je faisais, plus ou moins, j’embrassais l’homme que j’aimais devant les adeptes du Lord. Devant les employés d’Amycus, affirmant haut et fort que je préférais mourir que de l’épouser.
Je me détacha, observant celui-ci, mais un sortilège fusa à nos cotés et Sirius, qui avait reprit ses esprits avait comprit ce que je voulais dire depuis toute à l’heure. Le poison dans son sang était à présent dans mes lèvres et s’écoulait en un filet noir, un peu visqueux pour évacuer celui-ci. En un tour de main, il m’attira dans une colonnade du hall d’entrée.  Ou je me laissa tomber au sol. Ma respiration, trop courte, ne me permettait pas d’aller plus loin de toute façon. Je venais d’user de mon énergie et de mon essence magique pour lui venir en aide. Il appela McKinnon, lui indiquant de se mettre derrière nous. Arthur était trop loin, les autres aussi. Il alla s’accroupir près d’Eléonore, touchée par un sort et l’aida à se relever.
Sirius était de nouveau lui-même, actif, il dirigeait les membres de son organisation d’une main de maitre tandis que je restais au sol. Il revint avec Léo, lui demandant si elle allait bien.  Il donna quelques informations concernant Pettigrow. Le retrouver, transplaner. Tenir la rousse qui avait tout gâché dans leur fuite. Je voulais bien. Mais pour le moment, je n’étais pas encore en état de faire quoi que ce soit. Mes levres gardaient le poison… Qui, il fallait l’avouer, s’avérait plus puissant que je ne le pensais.

Sirius finit par nous laisser Remus que je pris dans mes bras au sol. Je lui carressa les cheveux un instant en le regardant. « Je suis là Mus… » Tout allait bien se passer… Avais-je envie de lui murmurer alors que nous étions entre les mains de l’ennemi. La lumière colorée des sorts qui fusaient à droite et à gauche continuaient de nous aveugler de temps à autre. Relevant mes yeux bleutés sur Eléonore. « Tu vas bien ? » M’inquiétais-je le temps de quelques secondes… « Il est entrain de mourir…. » Ma voix se serra. Le lycaon était déjà entre la vie et la mort, je sentais son cœur ralentir au fur et à mesure. Il était trop faible…
Fermant les yeux, je tentais de me concentrer. J’avais besoin de ma baguette magique, ma seule solution était de l’invoquer et de la faire venir à moi. Cela ne me prit qu’une ou deux minutes pour la faire apparaître dans mes mains. Je la glissai dans celle de Remus, soupirant presque de ne pas savoir ce que j’allais faire. Je le tenais toujours contre moi, au sol avec l’horrible envie de me mordiller les lèvres… En sachant que je ne pouvais pas le faire. « Léo… Tu sais réanimer une personne ? » Lui demandais-je, la voix de plus en plus serrée. Si nous tardions trop, Remus mourrait. Il déclinait à vue d’œil, palissait… Sa respiration était faible, trop courte… « Je vais avoir besoin que tu me réanimes… Ce n’est pas grave si tu me casses une cote… Juste… Ramène moi…» Je n’osais pas la regarder. Je ne savais pas qu’elle m’avait vu embrasser Sirius quelques minutes plus tôt. Mais je ne pouvais pas prendre Remus. Pas a cause de moi. Pas a cause d’une bière au beurre. Non.
Ce serait moi. Et pas lui. Alors, je dessina du bout des doigts une rune invisible sur le front de Remus. L’allongeant en récitant une incantation, un psaume presque, que je connaissais sur le bout des doigts. C’était en Mandarin. J’allongeai Remus au sol avec précaution. La guérison serait fastidieuse. Je n’étais plus aussi en forme et pleine de magie qu’à notre arrivée. Les embuches que nous avons vécues pour arriver jusqu’à lui, mon besoin constant de sauver Sirius… M’avait poussé à puiser dans mes ressources.
Avant de déposer mon front sur celui de Remus, je relevai une dernière fois la tête, cherchant Rius dans ce foutoir… En vain. Je ne pouvais plus attendre, Remus était prit de convulsion, il n’arrivait plus à respirer, son corps se raidit. Un filet de sang coulait de sa bouche. Je n’avais pas le temps de l’essuyer. Je pris son visage dans mes mains, reprenant le rite dans lequel je m’étais lancée, posant le front sur le sien. Mes tatouages, pour certains, se mirent à briller tandis que celui de ma nuque, à présent visible pour Eléonore, se mettait à tourner dans le sens contraire d’une aiguille d’une montre. Trois minutes passèrent.
Mon souffle fut de plus en plus difficile. La position assise aux cotés de Remus et ma tête contre la sienne insoutenable. J’avais mal aux poumons, mal à mon cœur qui se serrait et ma tête… Ma tête allait explosée… Et plus l’hémorragie interne de Remus se soignait, plus moi, je dépérissais… Jusqu’à ce qu’enfin, j’arrache mon front du sien pour me relever… je ne pouvais plus respirer depuis plusieurs secondes, je pouvais sentir mon corps partir pour juste sombrer sur le coté.





Hrp: rémus est faible. Mais peut se tenir debout si on le soutient. Déboussolé, il n'a aucune idée de ce qu'il se passe
Hrp 2: oui. J'ai temporairement tué mon perso !

_________________

- Say you won't let go -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 87
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 24
Sirius Black
Il pouvait bien se ficher de ce qui se passait à côté de lui. Son poignet bougeait dans tous les sens alors que les informulés pleuvaient dès qu’il le pouvait. De la part des pions du Ministère, le Black reçut divers sorts dans les côtes. Ce type de sort qui vous fait grimacer en sachant que les dégâts étaient ailleurs. Sa joue est coupée par un sort qui ne lui était pas destiné, alors que le bruit se fait plus présent derrière eux. Le Black a bien juste le temps de s’écarter pour ne pas se faire marcher dessus par des prisonniers en colère. Il a le dos contre un mur, la baguette toujours cramponnée à sa main, alors qu’il croise enfin le regard du Weasley. On dégage. Il fallait qu’ils se barrent maintenant. Les prisonniers étaient leurs plus belles diversions pour le moment. Même su Malfoy pouvait s’interposer, ou bien que Snap n’arrive pour faire le con. Il cherche son souffle Sirius. Il le cherche encore quelque seconde, avant de s’époumoner un clair. « ON DÉGAGE ! MAITENANT ! » À l’adresse des membres qu’il avait conviés ce soir à la mission. Arthur, Nyneve, Peter, Eleonore, Elena. Ou encore Sulpicia malgré son rôle d’otage qu’il avait désapprouvé. Mais il y avait encore Molly et Sadie qui étaient derrière eux pour soigner ceux qui en auraient besoin… Pourtant, il lance un dernier sort dans la bataille avant de rebrousser chemin dans le fond de la pièce. Il avait beau courir, il avait cette impression qu’il reculait plus qu’il n’avançait.

Remus, Remus, il avait repris des couleurs. Remus il semblait bien aller. Pourtant, la blonde, allongée là, elle ne semblait pas aller bien, elle ne semblait pas… Son cœur loupe un battement, voire deux. Si bien qu’il sentait que ses jambes le lâchent comme un couillon. Mais c’est sans doute la force du désespoir qui le tient debout. Il ne sait même pas s’il croit ce qu’il voit et pourtant, il n’a pas vraiment le choix que d’y croire. Il lâche un cri de rage, remontant le long des phénix qu’il avait laissé passer devant lui, il voulait fermer la marche, juste pour les protéger, et lui, il était pas capable de la protéger. Tout se passera bien et tu le sais. Elle lui avait dit ça, elle lui avait dit ça. C’était faux, c’était putain de faux. Il était pas capable d’en protéger un correctement. Il était pas capable de faire quoi que ce soit de correct. Léo, elle pourrait bien aller se faire voir, c’est vers la blonde Mulciber qu’il s’approche, qu’il prend par les bras pour la soulever comme une poupée de chiffon. Il avait pas besoin de leur dire de transplaner. Ils le feraient bien sans que pour une fois, il donne un ordre, sans que pour une fois, il les chaperonne. Ou Arthur le ferait tout connement. Baguette en main, il ne prononce pas à un mot, le visage tordu par une douleur qu’il n’arrivait pas à cacher, ses yeux parlaient pour lui et sa fossette contrariée également. Et il disparaît avec le corps de Sulpicia dans les bras pour atterrir au QG. Il avait pas le temps de parler. C’était son propre cœur à lui qui s’arrêtait.

Sirius parle en Teal
Sulpicia parle en MediumVioletRed
Nyneve parle en 91114D
Peter parle en SeaGreen
Lucius parle en 695491
Severus parle en 006600
Arthur parle en b06500
Elena parle en FF0000
Léo parle en 507374

_________________
Back in black
Yes I'm back in black
We are all born mad. Some remain so
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Invité

« Un pour tous feat mangemort »

Nous nous regardions avec Sirius, nous défiant du regard. Je devais me retenir de ne pas lui lancer un sort mais merlin savait que l'envie était bien présente. Sale Black, je te déteste encore et encore. Fais gaffe à Mulciber, traite là correctement pour une fois.
J'entendis du bruit derrière moi, Lucius venait d'arriver et c'est sans concertation que nos esprits se rencontraient une fois de plus. Mon ami, tu ne saurais si bien dire, mais je crois que cette fois ci nous allons souffrir. Connaissant l'ordre, il devait avoir un plan de secours qui ne devrait pas tarder à débarquer, enfin je l'espérais !

Du bruit, enfin, se fit derrière nous et Lucius s’effondra au sol en hurlant. Un endoloris...et après on ose m'insulter de sale mangemort ? Je n'eus même pas le temps de faire quoique se soit, enfin disons que je restais plutôt passif pour aider l'ordre du mieux que je le pouvais, qu'un éclair de lumière rouge fonça sur moi et je m'effondrais dans l'escalier, sombrant dans l'inconscience.

Je fus réveillé quelques temps plus tard sans vraiment comprendre ce qui m'était arrivé, ci ce n'est que Lucius se tenait au dessus de moi et que son corps m'engourdissait un peu plus mes membres endoloris. Je sentais une douleur assez forte au niveau de ma tête et quand je touchais celle-ci, un léger filet de sang s'en écoulait. Merde. Lucius se précipita dans le couloir, me demanda de le suivre. J'observais un peu les environs et c'est ainsi que je découvris que Lupin avait été libéré. Bien...la cavalerie n'allait pas tarder à arriver mais ça ils l'ignoraient bien sûr. Alors que je me précipitais à la suite de Lucius, ma baguette à la main, j'eus l'impression d'une troupe d'hyppogryffe arrivait dans ma direction.

Je n'ai même pas eu le temps de me retournait que le lançait un "Protego" afin d'éviter par me faire broyer par les autres prisonniers libérés à leur tour. Ça ne sentait pas bon du tout si tout l'Abbye s'échappa, je ne sais même pas si Carrow allait nous laisser en vie après cet échec. Sérieusement Lucius...
Je sentis une main qui m'aggripa fortement les cheveux, m'imposant de me baisser, la nuque en arrière pendant qu'un stupide sorcier m'arracha de force ma baguette des mains. J'essayais de lutter comme je le pouvais, envoyer un coup de poing par là pour me défaire de cette mise en scène mais je n'ai jamais été trop doué pour les combats physiques. Mon truc c'était plus les sortilèges et les potions. "Alors sale mangemort, ça te plait d'être ici ? Tu vas payer sale rat pour ce que toi et les tiens avaient fait aux nôtres". Il fallait absolument que je me sortes de là alors que mon corps fut poussé à terre. Des coups de pieds dans le ventre me coupèrent le souffle, j'eus de plus en plus de mal à respirer convenablement. Je n'arrivais pas à mesurer combien ils étaient. En surnombre c'était sûr. "Vous feriez mieux d'aller aider votre Ordre sale traitre avant que vous ne retourniez tous vous faire tuer dans cette prison, la cavalerie arrive et votre fin est proche". Je me pris un autre coup dans la tête qui je crois me cassa une partie du nez. Je sentis le sang couler à flot à nouveau sur mon visage et la douleur s'intensifia, m'obligeant à me concentrer davantage pour réfléchir à comment me sortir de cette situation catastrophique. "Ce con a raison, allez les gars on file, laissez le crever comme un rat ici, de toute façon son maître le tuera en voyant que nous nous sommes tous échappés".

J'entendis leurs pas s'éloignaient au fur et à mesure et je pris conscience du danger de ma situation. J'avais mal, je crois que mon bras gauche était cassé, tout comme mon nez d'ailleurs mais je devais absolument me relever pour retrouver Lucius, faire bonne figure et vérifier si les débiles de l'ordre avaient réussi à fuir. Difficilement, cela me prit quelques minutes, je réussis à me remettre debout, chancelant dangereusement sur mes deux jambes. Je voyais un peu flou mais ça devrait aller. Ma baguette, bon sang où ces cons avaient mis ma baguette. Par chance, je ne sais pas, je mis la main dessus, elle était à quelques mètres de moi.

Ma magie retrouvée, je parcourais le couloir, entendant un vacarme sans nom. Un bruit d'explosion, des sortilèges qui fusaient de partout. je cherchais Lucius des yeux, où était-il bon sang, quand je sentis quelqu'un me plaquer contre une alcôve. Son regard sembla me reprocher mon absence. "J'ai été quelque peu retenu comme tu peux le voir, où est Mulciber ? Si elle nous échappe Carrow nous étripe et tu le sais." Alors que je me questionnais, mes yeux tombèrent sur Sulpicia qui embrassa Sirius devant tous les mangemorts. Par Merlin mais que faisait-elle ?? Elle signait presque son arrêt de mort, si Amycus arrivait à mettre la main dessus, jamais elle ne pourrait revoir ne serait-ce qu'un souffle d'air libre.

Les prisonniers se déchainèrent sur les mangemorts, attrapant tous ce qui étaient à leur portée, pierres, baguettes pour massacrer les mangemorts encore animés. Finalement l'Ordre finissait par avoir un peu de chance. Un sortilège fusa vers nous à nouveau. Merde pas encore !! Je levais ma baguette prononçant un "protego" afin de dévier le sort.
Le maléfice qui nous fut envoyé fut tellement puissant qu'il détruisit mon bouclier et je me pris le sort de plein fouet. Je m'effondrais à terre, hurlant de douleur, mes yeux se révulsaient presque. Je sentais les os de mon bras craquer davantage, j'étais salement amoché. Je serrais les dents pour ne pas faire plaisir à mon adversaire, espérant que Lucius nous sorte de là. Je perdais le fil de ce qui se passait autours de nous, tout ce que j'espérais c'était que l'Ordre sans sorte sain et sauf et qu'il se barre cette fois avant de déclencher une nouvelle catastrophe. "Lucius". Un murmure d'espoir, je ne montrais généralement pas mes faiblesses mais la douleur était-elle que je n'allais pas tarder à sombrer.

Dés :

1-3-5 : OUI
2-4-6 : NON

Si NON

1-3-5 : Lucius est touché
2-4-6 : Severus est touché




Dernière édition par Severus Snape le Mer 28 Nov - 12:31, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Messages : 255
Date d'inscription : 20/05/2018
Crucio
Le membre 'Severus Snape' a effectué l'action suivante : Lanceur de sorts


#1 'Sorts de défenses' : 2

--------------------------------

#2 'Sorts de défenses' : 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crucio.forumactif.com
Invité
Anonymous
Invité
L’Ordre s’était enfin réveillé et les choses avançaient beaucoup plus vite qu’elles avaient démarrées. Nyn se retint de lâcher à Sirius qu’il n’était qu’un gamin égoïste lorsqu’il évoqua le fait que seul Remus comptait. Peter en rajouta une couche en lui disant que de toute façon, ils seraient transférés à Azkaban. L’injustice brûlait dans le cœur de la blonde, mais Arthur et ses mots réfléchis ainsi que le cynisme de Léo vinrent y mettre de baume. Et ce sentiment fut relégué de façon passagère au second plan, une fois que la petite troupe fut arrivée devant la cellule de Remus. Il ne parlait plus, de bougeait plus. Quelques secondes, on aurait pu le croire mort. Peter et ses aptitudes magiques réussirent brillamment à lever les sortilèges qui protégeaient la cellule et ils purent récupérer le prisonnier. Nyneve se précipita pour vérifier que le jeune homme était toujours vivant, puis une fois plus ou moins rassurée, elle laissa Léo le soigner grâce à son essence de dictame.

Toute la troupe s’empressa ensuite de quitter la prison, étrangement toujours vide de Mangemorts. Nyn fermait la marche près de Peter, qui ne la lâchait pas d’une semelle. Elle avait l’impression d’être une enfant qu’on ne pouvait laisser sans surveillance, et même si cette idée était proche de la réalité et de ce qu’elle ressentait, elle se sentait contrainte dans ses mouvements. Mais peut-être que l’Auror sentait son regard chargé de reproche et son âme qui se déchirait avec les cris des prisonniers, puisque d’un mouvement de baguette il ouvrit toutes les cellules. « Merci Peter ! » glissa la jeune femme pendant qu’ils continuaient leur fuite. Mais elle fut soudain stoppée par une détonation juste devant eux : la porte venait d’exploser, dévoilant des dizaines de paires d’yeux les dévisageant avec rage.

« On est dans la merde… » Et c’était peu de le dire. Les sortilèges pleuvaient dans tous les sens, aveuglant les participants de la bataille. On entendait des détonations, des cris de douleurs, des corps qui s’effondraient sur le sol. Nyneve ne voulait pas laisser ses compagnons d’infortune se battre seuls, et même s’il valait mieux qu’elle n’use pas de sa baguette pour ne pas empirer les choses, elle n’était pas non plus sans ressources. Elle plongea sa main dans la poche de sa robe de sorcière et en sorti trois fioles.

Dé  (oui c’est fini mais bon je veux quand même prendre part à la bataille 8D)
1-2-3 : les trois fioles explosent et blessent plusieurs opposants, accordant une seconde de répit aux membres de l’Ordre
4-5-6 : deux fioles explosent sur les opposants, l’autre un nouveau pan de mur, gênant légèrement les deux camps

7-8-9 :  une seule fiole touche les opposants, les deux autres effondrent un mur, gênant fortement les deux camps
10 : deux fioles touchent les attaquants, l’autre explose près de Peter et Nyn

La première explosa près du mur, laissant s’effondrer des pierres près des Mangemorts. Ces derniers furent gênés et certains se marchèrent dessus, tandis que les sortilèges d’autres furent déviés. La deuxième fiole atterrit en plein milieu de leur groupe et projeta les sorciers cagoulés et autres employés les uns sur les autres. Peter en profita pour se reculer, et fort heureusement parce que la dernière fiole explosa non loin d’eux, provoquant un éboulement les empêchant de voir correctement la bataille. Ils rejoignirent le reste du groupe, qui était fort mal en point. Remus avait le teint moins cireux, mais Sulpicia semblait dépérir alors que Léo tentait de de la réanimer. Nyn entendit soudain le cri d’Arthur, et le vit au loin se faire toucher par un sortilège qui, heureusement, semblait ne pas l’avoir trop amoché. Elle avait toujours la potion de soin dans sa poche, et alors qu’elle entreprit de rejoindre Papa Weasley, un vacarme assourdissant retentit et la foule des prisonniers surgit derrière eux. Faisant éclater la rage qui grandissait suite à des semaines d’enfermement, ils se jetèrent férocement sur les Mangemorts et autres employés du Ministère. La bataille atteignit un nouveau niveau de chaos et ce fut ce moment que choisit Sirius pour leur crier de se retirer. Vu l’état de leur troupe, il était en effet plus que temps de partir d’ici s’ils ne voulaient pas perdre quelqu’un. Ils se rassemblèrent tous dans un coin de la pièce, laissant les prisonniers s’occuper de leurs assaillants. Nyneve agrippa le bras d’Arthur juste avant qu’il transplane et tous se retrouvèrent au QG.


Dernière édition par Nyneve McKinnon le Mar 27 Nov - 4:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Messages : 255
Date d'inscription : 20/05/2018
Crucio
Le membre 'Nyneve McKinnon' a effectué l'action suivante : Lanceur de sorts


'Action Event' : 8

_________________
- Compte Admin -
[INTRIGUE 2.2. - ORDRE & MANGEMORTS] Un pour tous...  - Page 3 Tumblr_m4p1vbYXOs1qayrkno1_500
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crucio.forumactif.com
Messages : 91
Date d'inscription : 07/10/2018
Lucius A. Malfoy
Un Pour Tous
Mangemorts & Ordre

Tu t'inquiètes de ne pas voir arriver Severus mais tu te concentres pour l'instant sur la sorcière blonde que tu protèges de ton corps. Elle a l'air sonné. Tu imagines combien être enlevée par l'Ordre du Phénix a du être difficile pour la future madame Carrow. Tu n'oses songer aux atrocités qu'elle a du vivre pendant ces vingt quarte dernières heures et te concentres sur la scène de bataille devant tes yeux. Tu jettes de petits regards rapides vers le couloir d'où tu étais arrivé en espérant trouver la silhouette émacié de Severus. Tu entends à peine les murmures inaudibles de Miss Mulciber, ton esprit focalisé sur ce qu'il se passait devant vos yeux. Soudain, la blonde s'échappe de ta protection et se rue au milieu de la mêlée, s'accrochant à corps perdu à Sirius Black qu'elle embrasse à pleine bouche. Tu es à la fois surpris et mortifié par ce qu'il vient de se produire. Lupin est toujours à terre, on ne peut plus mal en point, et la sorcière de sang pur ose s'afficher avec un autre homme que son promis, devant une horde de traître à leur sang et de sang de bourbe. Et pas n'importe quel homme : Black, le pire des membres de l'Ordre du Phénix, le meneur, le leader, celui qui n'hésitait pas à se lancer dans la bataille quoi qu'il en coûte. Tu restes comme pétrifié devant cette scène, imaginant sans mal la réaction d'Amycus quand il apprendrait ce qu'il venait de se passer.

Impossible de faire revenir la jeune femme à présent que les hostilités s'étaient déchaînées et que les sorts fusaient de toutes parts. Tu réfléchis un moment à ce que tu pourrais faire, mais il ne t'apparaît aucune solution où Miss Mulciber ne risquerait pas d'être blessée. Tu serres tes mâchoires en grinçant des dents quand finalement, tu sens le corps familier et rassurant de Severus se plaquer contre le tien. Tu échanges un regard perplexe avec lui, le voyant amoché d'une plaie au crâne, d'un nez apparemment fracturé, d'un bras qui avait l'air cassé et surement le corps couvert d'ecchymoses et de contusions. Il s'excuse de sa venue tardive et s'enquit du lieu où se trouve la future femme de Carrow. Elle se sépare bientôt de Black, les lèvres noires d'un liquide visqueux qui coule paresseusement de sa bouche.  Il était arrivé suffisamment tôt pour la voir se perdre dans une étreinte avec Black. Tu lui jettes un coup d'oeil inquiet en détaillant à nouveau ses blessures et hoche négativement la tête.

"Je ne sais pas comment ça va finir pour elle mais je pense que nous ne pouvons plus rien faire."

Tu as à peine fini ta phrase qu'un sortilège fuse vers vous. Severus est plus rapide et lance un Protego qui ne suffit pas à vous protéger tous les deux. Le sort éclate sur le potioniste qui s'effondre à tes pieds, se convulsant d'une douleur insoutenable alors qu'un affreux craquement retentissait. Paniqué, l'entendant murmurer ton prénom la voix d'une faiblesse à pâlir, tu t'agenouilles à ses côtés. Les sortilèges de soins étaient loin d'être tes maléfices de prédilection et tu étais à peu près sur que Severus avait une potion qui pourrait soigner toutes ses blessures. Tu jettes un regard à la scène de combat et voit les membres de l'Ordre se regrouper. Miss Mulciber s'est accroupie près du lycanthrope et a fini par s'évanouir à ses côtés. Un pincement t'envahie le coeur : Carrow allait être furieux. Mais vous ne pouviez strictement rien faire. Black arrive finalement pour prendre la blonde entre ses bras et transplane. Tu hésites quelques secondes, prêt à prendre le risque de trop pour soigner ton ami. Il ne fallait que très peu de temps, de quoi se rendre chez Severus, lui donner la bonne potion et transplaner à nouveau. C'était l'affaire de quelques minutes, mais que dirait Amycus si vous abandonniez votre poste ? Tant pis, tu te décides à faire ce qu'il faut, voir Severus se tordre de douleur à tes pieds est trop insupportable. Tu attrapes son bras valide et transplane chez le maître des potions.

"Dis moi ce que je dois trouver Sev, nous devons faire vite !"

Tu te dépêches de fouiller parmi les multiples fioles étiquetées du laboratoire de potion, cherchant frénétiquement le nom que Severus avait murmuré entre ses lèvres d'une voix faible. Tu finis par trouver ce que tu voulais. Tu t'approches de ton ami, incline précautionneusement sa tête tout en débouchant la fiole avec tes dents. Tu verses lentement la potion dans sa bouche, le laissant avaler chaque gorgée avec une patience qu'on ne te connaissait qu'avec ton fils. Quelques secondes à peine, tu entends les os du bras de Severus craquer à nouveau pour se remettre dans une place correcte, les plaies et les éraflures se referment et son nez reprend sa forme crochue habituelle. Soulagé, tu attrapes à nouveau le bras de ton ami pour transplaner à l'abbaye où la plupart des membres de l'Ordre avait finalement fuis.


_________________
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[INTRIGUE 2.2. - ORDRE & MANGEMORTS] Un pour tous...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Loterie pour tous.
» RÉBUS les Réponses et Résultat
» Dacia : une série limitée anniversaire pour tous les modèles de la gamme
» RAPPEL IMPORTANT POUR TOUS !!!!
» AG de fin d'année : définir les orientations du club pour 2011-2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crucio :: ∇ La taverne ∇ :: Les orbes du forum. :: RP :: Novembre/Décembre 1981-