The supremacy of Pure Blood begin here.
Dans la nuit du 31 octobre 1981.
Attaque perpétrée par les forces du Lord: Peter Pettigrow tue le jeune Harry dans son sommeil pendant que James et Lily Potter sont aux mains des Mangemorts qui perquisitionnent le couple. Peter transplane avant de se faire repérer par ses amis.

Pendant ce temps …
Un groupe de chercheur en médicomagie présentent les résultats d’une étude sur le développement d’un vaccin pour protéger les sorciers des morsures de loups-garous. Personne n’entend parler de la mort du jeune Harry Potter... - Lire le contexte -
RèglementLa vielle magieLe sangPrédéfinisLes BottinsPartenariats
A savoir
# Forum dans l'univers de J.K. Rolling - Première guerre - Uchronie Dystopique - Monde adulte.
# Contexte évolutif, chaque personnage compte! Luttez pour la victoire de votre camps!
# Codage par Okhmhaka sur Never-Utopia; Images par Lüly (Eléonore); Codages supplémentaires par Sulpica;
Intrigue II
Suite à l’attaque du Chaudron Baveur par le ministère en quête de nés-moldus à emprisonner, le bilan des pertes est lourd. Remus Lupin, fidèle membre de l’Ordre a été emprisonné en sa qualité de Loup-Garou et se fait chaque jour torturer afin de lui sous-titrer des informations. Coup dur pour l’Ordre, dont l’information leur parvient grâce à Sulpicia Mulciber, la colocataire de Remus. Une opération de libération se profile à la prison de l’Abbey de Westminster. Leadée par Sirius Black, Nyneve Mckinnon, Peter Pettigrow et Sulpicia Mulciber s’infiltrent avec fracas dans la prison. Si Severus Rogue et Lucius Malefoy tentent de les arrêter, ils se retrouvent rapidement en position délicate grâce à l’arrivée du groupe de secours composée d’Arthur Weasley, Elena Dragomirov et Eléonore de Phily.
Le bilan est difficile pour les mangemorts. Non seulement Remus est sauvé, mais tous les prisonniers sont libérés et ce malgré l’équipe d’une dizaine de mangemorts et d’Aurors envoyés par le ministère. C’est une belle victoire pour l’Ordre, l’orage gronde au Ministère. Amycus Carrow est furieux, il va falloir payer les pots cassés...
Intrigue I
« Harry Potter est mort. L ‘élu a été tué. Le monde magique est proche de sa fin. Résistez ou fuyez! Harry Potter est mort! ». En ce beau matin de novembre 1981, la une de la gazette du sorcier aurait pu annoncer la tragique attaque de Goodrich’s Hollow. Les sorciers du royaume uni auraient pu se réveiller avec une nouvelle bien tragique, s’ils savaient qui était Harry Potter. Au lieu de cela, la gazette annonçait en sa première page la découverte prodigieuse d’un vaccin pour protéger les sorciers des morsures de loups-garous. Nul ne se doutait des terribles événements qui avaient eu lieu dans la nuit, relatés page 12 de la gazette dans un tout petit encadré : « Des Mangemorts perquisitionnent un couple suspecté de faire partit de l’ordre du phénix. Tournant au vinaigre, un enfant meurt durant l’intervention. ». Ni plus, ni moins, le jeune Harry James Potter était mort. La prophétie ne se réalisera jamais. Voldemort venait d’assoir son pouvoir en tant que 1er Ministre de la Magie.
1981; Grande-Bretagne
everything is falling apart

Partagez | 
 

 What lovers do feat Eléonore de Phily.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 751
Date d'inscription : 10/08/2018
avatar

What lovers do
ft. Eléonore de Phily.



Allongée sur le dos, les bras en dehors des couvertures, mains posées à plat, je fus réveillée par une vive douleur piquante, un poids dans mes poumons qui m’empêchait de respirer correctement.  C’était douloureux, très douloureux. Plus que je ne me l’étais imaginée. J’avais l’impression de m’être faite piétiner par un troupeau de centaures enragés. La respiration sifflante, je commençais à reprendre conscience de mon corps. Petit a petit, je bougeais les oreilles, les doigts, sentant un poids sur mes cuisses. La nuit avait été longue, très longue. 20h de sommeil, ce n’était pas rien pour se remettre d’une crise cardiaque et de revenir d’entre les morts.
Ouvrir les yeux fut surement le plus difficile. Plus difficile que de continuer à respirer avec cette douleur lancinante qui m’écorchait à chaque respiration. Je pouvais apercevoir une faible lueur blanche, neigeait-il ? Faisait-il encore jour ou était-ce tout simplement la lumière de la chambre dans laquelle j’étais ? Le matelas sur lequel j’étais allongée était plus mou que mon futon à l’appartement. Je n’étais plus habituée a autant de confort. L’oreiller aussi, je pouvais sentir que j’étais enfoncée dans celui-ci. M’entourant comme les couvertures chaudes qui recouvraient mon corps. J’inspirai plus profondément, finissant par entrouvrir les yeux difficilement, une première fois. Puis une seconde. Et enfin, une troisième. Je n’étais plus éblouie, juste, épuisée.

La première chose que je vis fut un grand chien noir allongé avec moi sur le lit. La tête posée sur mes cuisses. Il m’observait de ses deux grands yeux bruns, les oreilles baisées en arrière, la queue remuant de droite a gauche dans une danse de bonheur. Un faible sourire se dessina sur mes lèvres, levant la main droite pour gratouiller le dos de son oreille. « Hey… » Murmurais-je, d’une voix douce qui laissait tout de même entendre la douleur que j’éprouvais entre chaque respiration. Mes yeux avaient virés au doré, typique lorsque je le regardais. Soupirant, je refermais les yeux quelques secondes sans pour autant continuer de caresser l’animal qui était allongé sur moi.
Lorsque je les rouvris, ce fut pour tourner la tête vers la fenêtre, il neigeait, c’était la fin de l’après-midi et la maison de laquelle je me trouvais était relativement calme. Eléonore devait surement être en cours à Sainte-Mangouste. Mais Remus ? J’entendis du bruit dans le couloir, reposant les yeux sur Sirius sous sa forme animale. Je pouvais apercevoir mes tatouages sur mes mains et bras. Certains brillaient légèrement, d’autres palpitaient ou se mouvaient. Je ne me souvenais pas ce qu’il s’était passé. Nous étions dans l’Abbaye, Remus mourrait. J’avais demandé à Léo si elle savait réanimer… Et puis… Le blackout total…
Total….

Vraiment ? Non. Déposant la main gauche sur mon ventre, je me rappelais des bribes. Une paire d’yeux bleus. Des cheveux noirs. Un rire enfantin. Ses mains sur ma taille et ses lèvres sur ma nuque. Etait-ce cela le paradis ? Ma main droite retomba. La position n’était pas confortable. Le chien se déplaça pour remonter un peu et glisser son museau sous celle-ci, la remontant doucement sur sa tête alors qu’il reposait celle-ci sur mon bassin. Doucement. Sans gestes brusques et avec une précaution plus que nécessaire. Je n’allais pas me briser en deux.
Une voix me sortit de mon observation timide de Padfoot, déposant mon regard sur la petite dame rousse. « Elle est réveillée ! » S’exclama-t-elle en détournant les talons, faisant suite à un pas plus lourd. Remus était dans l’encadrement de la porte… Je lui fis un petit sourire. Il s’en était sortit ! « C’est…la seconde fois… que je te sauve… » Lui lançais-je, grimaçant suite à l’effort que cela me demandait d’aligner deux mots.


~~ Remus était resté une petite heure, me faisant sourire sous ses supplications. J’étais épuisée. Il devait patienter encore un peu avant que je ne puisse gérer son effet secondaire… Où s’arranger avec Sanders pour qu’il lui trouve une solution et nous permette de transférer ce que je lui avais donné… Sans le vouloir…
Assoupie, je somnolais. Sirius était toujours contre moi, je n’avais pas stoppé une seule fois les papouilles que je lui faisais. Il regardait par la fenêtre les étoiles qui apparaissaient timidement. La nuit était tombée. La maison de nouveau animée. L’on pouvait entendre les enfants Weasley crier et rire au rez-de-chaussée. Sanders ne tarderait surement pas à venir me voir, maintenant que j’étais éveillée.

Je respirais toujours doucement. Difficilement, mais que m’importait. Je ne voulais pas me rendormir. J’avais envie de me relever et de sortir prendre l’air. Mais juste bouger les bras me demandait un terrible effort. Un effort qui me semblait surhumain. Bien trop. Du dos de la main, je caressais le haut de la tête et la nuque du chien. De la musique vint à mes oreilles. D’autres rires. Le quartier général de l’Ordre était comme leur mission. Pleine de vie. Qu’importait la décoration minimaliste de la pièce, la petite cheminée en coin qui crépitait doucement dans la chambre, comme s’il fallait à tout prix me garder bien au chaud. J’étais bien. Je sentais un poids sur mes épaules disparut et la chaine qui tenait mon cœur… Evaporée. Je ne retournerais jamais dans ma famille. Chez ceux qui m’usaient comme un pion dans un jeu qu’ils pensaient, me dépassait. Je n’aurai pas à épouser Carrow. Non.
Maintenant que j’étais ici, j’allais rester avec eux. Rester avec lui, même sous sa forme animale… Qu’importait. Tant qu’il était là.

De nouveau, mes pensées fut interrompue par des pas précipités dans les escaliers, je me perdais dans la contemplation des flammes qui dansaient et chantaient, accompagnées par le bruit, au loin, de ceux qui animaient l’endroit. Un autre soupir sifflant s’échappa d’entres mes lèvres légèrement déshydratée. Eléonore se tenait dans l’encadrement de la porte. Je ferma les yeux quelques secondes, déglutissant pour trouver la force d’ouvrir la bouche. « Merci… » De m’avoir réanimée. De ne pas avoir baisser les bras et d’avoir insisté pour que mon corps accepte de répondre… De m’avoir offert la possibilité de sauver l’un de mes amis, mais aussi, de pouvoir être ici… J’allais vivre sans la pression de ma famille. J’allais enfin être moi, dans mon propre pays. « J'ai… entendu ta... voix...» Murmurai-je comme je le pouvais.
Je me sentais à la maison.





HRP : je me foule pas hein, même début que Remus ::21::

_________________

- People fall in love in mysterious ways -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
What lovers do feat Eléonore de Phily.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « We used to be lovers, a very long time ago » (Jake)
» ::Diabolik Lovers::
» Nabaztag DS lovers
» [03/07] PTQ Phily OPB
» Jund aggro feat. Sygg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crucio :: . { . . . Ecosse . . . } . :: Près-au-Lard :: QG de l'Ordre du Phénix.-