[Sujet commun] A very merry christmas to you. - Page 2


Forum RPG Au temps des Marauders; 1982 - Grande-Bretagne sous la soumission de Lord Voldemort; contexte evolutif; Avatar réels;

 

Partagez
 

 [Sujet commun] A very merry christmas to you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Messages : 151
Date d'inscription : 24/11/2018
Age : 24
Sanders A. Dolohov


A very merry christmas to you
The Order Of The Phenix

« Christmas will always be as long as we stand, heart to heart, and hand to hand »
La moindre des choses que l'on peut dire, c'est que l'Ordre, à ce moment précis, évacue toutes les mauvaises pensées qui restent en arrière plan. Oh, il ne faut pas croire qu'elles sont inexistantes car ce serait une illusion. Mais le jeu qui s'établi entre chacun montre bien que l'effort est fait. Non pas celui d'oublier, encore une fois ce serait une illusion, mais bien celui de fêter Noël, malgré les humeurs sombres, malgré le danger qui règne dehors et les morts qui nous pèsent sur les épaules, malgré ce qu'il s'est passé, finalement. Nous mettons les inimités sous silence, pour cette nuit qui se doit d'être magique, pour ces enfants qui rient et qui n'ont pas idée de ce qui se trame dans nos cœurs déchirés. J'ai pu heurter des sensibilités, ce soir, à ne pas réellement prendre parti. Mais ce qu'ils n'ont pas compris, tous ceux qui se résignent à ne voir en moi qu'un négociateur, c'est que je suis seulement pété de trouille. En réalité, mon cœur bat la chamade d'une panique qui m'enserre les tripes. J'ai essayé d'oublier, mais je ne peux pas. Alors je me suis résolu à n'en rien laisser paraître, à faire que tous se passe bien parce que je ne supporte pas les remous des autres. Ce sont des vagues qui m'emportent facilement dans les endroits les plus sombres de mon âme. Je ne leur demande pas grand chose : juste d'aller bien. En fait, j'en demande trop déjà, dans ce monde qui écrase les plus faibles et je le sais. Mais je ne peux m'en empêcher. J'ai les nerfs ouverts à leur moindre ressentiment. Cela me blesse continuellement.

Bien sûr, alors, qu'il y a des choses que je ne cautionne pas. Mais à voir la pagaille prête à partir et foutre le désordre dans cette soirée qui n'avait pour but que de réchauffer les cœurs, moi je n'ai pas pu. Il a fallu aplanir les angles, que les enfants ne demandent pas pourquoi les adultes crient. Que les adultes n'aient pas eux mêmes à se poser la question. Je m'assois avec la sensation que ceux qui rient ont déjà oublié. Je sais que ce n'est pas le cas et je ne me permettrai pas de juger quiconque. Le seul problème pour moi réside dans ce souvenir permanent que le monde peut basculer d'un instant à l'autre. Je regarde les uns et les autres, avec une boule au ventre. Je sais qu'il sera un temps où je devrai les quitter et la chaise vide de Severus, malgré sa conduite, fait que je pressens déjà leur absence. J'ai toujours cette impression fugace d'être de trop, ici, ou de passage. Il me semble que je n'ai pas le droit à cette considération que je peux avoir pourtant. C'est une idée affreuse qui dédaigne ma personne du plus profond de mon être, mais elle existe et brûle sombrement au fond de mon ventre. Je me sens relié à chacune des personnes ici présentes par un amour et un devoir prégnant dans mon existence. C'est un lien que j'ai constamment peur de perdre.

Je regarde les jumeaux se battre en faisant des boules de pain. Je me contente de sourire devant ces jeux innocents. J'espère que Molly ne m'en voudra pas, mais j'ai offert à chacun un jeu de bataille explosive. Ca résonnera sans doute dans la maison, mais j'avais passé un temps incroyable à leur expliquer plusieurs règles possible. Pour Molly, je lui ai pris de nouvelles couleurs de pelotes changeantes pour ses pulls, bonnets, etc... Arthur aura le droit à ce que les moldus appelent un téléphone à touches ; c'est une drôle de boite qui leur sert de hiboux et ils commencent tout juste à en avoir tous. Je sais que celui là est un des derniers sortis, avant, ils n'avaient pas de touches. Pour les Tonks, juste derrière, je leur ai pris un album photo à remplir, pour leur famille, qu'ils créent des souvenirs plus radieux. Je ne sais jamais cerner Peter, mais je lui ai déniché une magnifique plume pour écrire et un carnet assorti à la carnation de la plume. J'ai pris à James une Histoire des plus fameux attrapeurs de Quidditch de Grande-Bretagne en espérant le divertir. Pour Lily, je lui ai dédicacé une première édition de mon livre Les blessures par sortilèges violents, runes et malédictions, quels soins mettre en place ? . Pour Sirius, un colis de patacitrouilles : je me souviens encore de ses émotions quand une fois, Remus en mangeait un. Pour Remus, justement, un recueil de poème, signé SAD, non dédicacé cette fois. Je ne veux pas me vendre encore, sur ce sujet là, et je souhaitais que mon ami ai un peu de poésie dans le coeur. Mon regard se pose sur Hannah, et cela a été compliqué, parce qu'elle a débarqué récemment. Mon ancienne élève ne m'était heureusement pas inconnue. J'ai pu trouver dans ma bibliothèque Hyppocrate, les aventures d'un apprenti médicomage à travers le monde, Tomes 1, 2 & 3 de SAD également. Heureusement que mon éditeur m'avait laissé quelques exemplaires. Cette aventure lui donnera peut être le sourire. Je me demande ce qu'elle dirait si elle savait que cela était de moi. Je me dis parfois qu'ils le savent tous, mais qu'ils ne disent rien, par excès de paranoïa. Pour Thémis, ça n'a pas été compliqué, on se connait depuis Poudlard et elle a une sacrée manie de noter toutes ses pensées sur des carnets alors je lui en ai offert trois, reliés, en cuir, très jolis. Je la comprends, je suis un malade des carnets aussi. Sadie, en tête de table, trouvera également joli le bracelet que je lui ai offert, une chaîne délicate avec une pierre de feu toute petite. On dit que cela donne de l'énergie. Sybille a été un peu compliqué, mais Thémis m'avait parlé de son attachement à son chat et je lui ai pris quelques objets pour s'en occuper. Nyneve aussi a eu le droit à une belle plume avec un carnet, elle qui aime écrire, avec un Post Scriptum à la fin du carnet, avec l'adresse de mon éditeur, si jamais... Pour Severus, je lui donnerai quand on se verra, mais j'avais choisi une balance de précision pour ses potions. Et Sulpicia, j'étais hyper embêté. Il y avait beaucoup de chose auxquelles je pensais, mais je n'étais jamais satisfait. Et je me suis souvenu qu'elle aimait cuisiner. Ma mère également, avec des plantes étonnantes, pour donner des goûts magiques. Et quand je vois l'intérêt de la sorcière pour la botanique, je me suis dit que ces deux passions valaient bien ce genre de chose. J'ai trouvé un livre sur la botanique alimentaire et j'y ai accolé, en les recopiant de ma plus belle écriture, toutes les recettes de ma mère, même si je n'ai jamais pu la voir cuisiner, elle.

J'essaye toujours de penser à tout le monde. Ma famille aura également des cadeaux. Et une rose sur leurs tombes... Je me surprends à sourire, pendant que tous mangent. L'heure est presque venue, car le temps file trop vite, avec eux, quand il ne s'agit pas de déplorer les camarades que nous avons laissé derrière. Je goûte malgré tout le potage au potimarron, pour me donner des forces. Je sais que cela est facile pour moi, à manger, et que sans doute je n'accepterai pas de prendre autre chose. Je n'ai ni le temps, ni l'envie, réellement, de m'encombrer de ces sentiments étranges qui remuent dans mon ventre. Et je préfère de loin la joie qui commence à devenir légère dans les coeurs des convives, même si l'alcool en rend certains plus vaporeux.

(c) DΛNDELION

_________________
we accept the love we think we deserve
everybody knows that everybody dies

La vie est pleine d'occasions presque manqués et de coups de chance absolue, de grand amour et de petits désastres. La vie est faite de milk-shakes à la banane, de cuisines équipées, et de chaussures de toutes les formes et de toutes les tailles. La vie est banale à en mourir et fabuleusement incroyable. La vie c'est tout ça à la fois, à chaque instant. Alors il faut prendre tout ce qu'il y a à prendre.

(c)wild heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 689
Date d'inscription : 10/08/2018
Sulpicia I. Mulciber

A very merry christmas to you.
ft. Order of Phoenix


Les tensions semblaient se dissoudre doucement et la joie reprendre le dessus sur l’ambiance devenue morose. James et Lily avaient finit par nous rejoindre alors que tous s’étaient mit à table en voyant les entrées arrivées. Je ne voulais plus penser au comportement alcoolisé presque déviant de Severus. Je réglerai plus tard entre quatre yeux le problème. Il fallait qu’il lâche l’affaire concernant Lily, il imposait des tensions au sein du groupe, tout seul, comme un grand. Comprenant parfaitement ce qu’il pouvait ressentir vis à vis de cet amour qui ne lui sera jamais rendu, je ne pouvais tout de même cautionner le déballage de ses sentiments. Je savais me tenir moi, alcoolisée ou non. Je ne déballais pas tous mes sentiments et ma rencoeur en plein milieu du salon de l’Ordre.

J’avais fini par me diriger vers la table, avec cette grande envie de soupirer d’exaspération mais je laissais Sirius s’en occuper, preux chevalier qu’il était, il vint en aide à Hannah et me décala dans son dos pour me protégée de la situation. Une marque d’affection plus tard –poussée par l’alcool-, je portais un toast en suivant Sanders, m’asseyant presque soulagée que nous passions enfin à table. Le médicomage était installé a ma gauche, Lily à ma droite, elle s’excusa de tout le remue ménage et je déposa une main compatissante sur son épaule. « Ne t’en fais pas Lily. » Lui murmurais-je en attrapant une dernière coupe de champagne avant de passer au vin. J’étais pompette. Je l’assumais. Assise, je retirai mes chaussures, n’en pouvant plus d’être serrée dans ma paire de talon. Ca ne choquerait personne de me voir pied nu, et tant que nous étions assit, cela ne se verrait pas. Peter s’installa, arrivé en retard, je fis semblant de ne pas le remarquer. Après-tout, je ne l’avais jamais réellement tenu en estime. Pettigrow était le seul Maraudeur qui me donnait froid dans le dos. Il avait un comportement étrange… Distant. Peut-être était-ce de la timidité ? Qu’en savais-je ?
Lily se mit à rire, me faisant sourire alors que Sirius fit de nouveau une apparition dans mon champ de vision. Cherchant sa place, ses yeux finirent par se poser sur le siège vide en face de moi. Mon battant rata plusieurs cycles avant que je ne puisse reprendre mes esprits. Je ne pris pas la peine de faire attention à mon expression qui devait clairement exprimer la surprise. Je me releva et prit l’écriteau qui était devant l’assiette du sorcier pour vérifier si sa place était la bonne. « Tu devais être à coté de Sadie… » Venais-je de m’étrangler en me rasseyant. C’était la bonne étiquette… Il n’y avait pas d’erreur ! Lily m’avait promis qu’il serait en bout de table, loin et non… En face de moi ! Comment allais-je tenir une soirée entière à le regarder dans le blanc des yeux ? Il me serait impossible de contrôler la couleur dorée que prenait mes yeux, et donc de le regarder directement… Me mordant intérieurement la joue, je ne pus m’empêcher d’écraser le pied de Lily sous la table. Elle avait promit ! Comment avait-elle pu me faire le coup ?

Prenant une grande respiration, j’osais à peine relever les yeux vers lui. Ma poitrine se soulevant rapidement. Encore et encore. Je vivais une exposition de sentiments, d’envies, de fantasmes que je mourrais de réaliser et … En même temps, je savais que tout ce que je vivais à présent n’était que du à l’alcool qui circulais dans mes veines. Alors, je pris un potage en entrée… Les fruits de mers, bien que classiques dans les repas de ce genre n’étaient pas de mon gout. J’avais juste suivit la tradition et d’un coté, je savais que beaucoup à table les appréciaient. Mon potage était plus épicée que celui des autres, appréciant les mets…. Relevés. Celui de Sanders l’était aussi. De nouveau, l’on entendait les rires venir du bout de la table tandis que de mon coté… C’était plus calme. Je boudinais toujours Lily et finit par me plonger dans une conversation avec Sanders à propos de son travail. De comment allaient ses recherches. J’avais terriblement besoin de me changée les idées.  Ne jetant que quelques regards au Black en face de moi. Finissant même par me sentir un peu plus confortable, j’étirais mes jambes sous la table… Jusqu’à en frôler celle de Sirius, pour me remettre à la vitesse de la lumière, correctement en place.

L’entrée fut terminée, et avec celle-ci, l’heure du départ de Sanders aussi. Je me relevai en même temps que lui. « Je te raccompagne, je vais à la cuisine. » J’étais toujours pied nu, et relativement bien ainsi. « Je m’en occupe Lil’. » Lui lançais-je afin d’éviter que celle-ci ne se lève. Qu’elle profite de la soirée, comme tous ici, elle en avait bien besoin… Et puis… Elle était relativement pompette, elle aussi. Je ne pouvais pas risquer qu’elle fasse tomber la dinde au sol ! Alors, je suivis le sorcier et l’aidai à remettre sa cape. Avant qu’il ne parte, je lui fis un sourire en lui glissant un petit paquet. C’était un livre sur la Vieille Magie, bourrés de runes en tout genre et de plusieurs origines que j’avais tenu ces trois dernières années lors de mes voyages. Ce genre de choses que l’on ne pouvait apprendre qu’en le vivant, et non en les recherchant dans les pages des livres correctement rangés des bibliothèques. Je lui souhaitai une bonne soirée, et du courage. N’oubliant pas d’ajouter que j’étais là, s’il avait besoin de parler.
Lorsque la porte se referma derrière lui, je me retournai vers le salon duquel j’entendais les rires et le brouhaha des conversations. Les enfants jouaient à table. Les jumeaux toujours avec leur nourriture et Ronald et Nymphodora avec des personnages qui étaient posés sur la table. Mon regard se perdit sur les adultes. Nyn, Peter et les autres conversaient ensembles, il semblait que la conversation était animée mais aussi amusantes. James, Lily, Remus et Sirius suivaient une conversation à plusieurs, tandis que je croisai le regard du brun avant de détourner les talons. J’us envie de me mordre les lèvres, mais choisit de me réfugier dans la cuisine. Les assiettes sur la table disparurent pour être remplacée par des nouvelles, propres, tandis que les sales finirent dans l’évier.

Dans la cuisine, je sortis la dinde du four en usant de ma magie et fit mettre l’accompagnement dans des plats de présentations, tout le monde se servirait à volonté. Et tandis que le diner apparut sur la table, moi, je restais dans la cuisine. Posant mes mains sur l’éviter pour observer la neige tomber par la fenêtre. Soupirant. Je m’étirai. Mon cœur battait toujours autant la chamade. Comment pouvais-je aimer une personne à ce point ?
Lorsque je lâchais l’évier, je me retourna et contourna la table de la cuisine pour rejoindre le salon… Ce fut sans compter sur l’apparition de Sirius dans celle-ci, qui, devait surement se demander ce que je faisais tout ce temps… Incontrôlables, furent mes yeux qui devinrent dorés. Ni cette respiration saccadée, ni ce cœur affolé !




_________________

- Say you won't let go -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 107
Date d'inscription : 09/09/2018
Peter Pettigrow

 
A very merry...
ft. Order



A peine arrivée, que Peter avait du faire face à une explosion de ressentiment vis à vis de certains membres de l’ordre. Les vieilles rancœurs étaient parfois tendances. Surtout lorsqu’il s’agissait de celle des maraudeurs. Alors, il avait accueillit les salutations un peu trop tactile à son goût de ses ...Amis... et avait finit par s’installer autour de la table avec eux. Esquissant un sourire timide, presque gêné de s’être imposer à cette soirée parmi les autres.
Répondant à la salutation de Lily par un sourire, Pettigrow lui répondit, le rouge aux joues : « Le travail…Tu sais… » Il haussa les épaules, bien soulagé de pouvoir s’échapper à sa place. James était toujours morose, il lui tapota le dos pour le saluer. Il était un temps ou, le geste de l’ancien Gryffondor l’aurait poussé contre la table. Mais depuis quelques années, l’Auror avait bien changé. Il était encore plus renfermé qu’avant. On aurait pu le croire grognon, mais c’était autre chose… De la distance peut-être, ou juste un vide… Puisque vide, même en cette soirée de Noel, Pettigrow l’était.

Assi à table, il observa les entrées arrivées. Il prit un peu de tout, mais en petite quantité. Replaçant correctement les couverts de son coté de la table, pliant sa serviette en plusieurs parties et tripota quelques instants les verres. Il était tatillon. Presque obsessif avec la présentation… Prenant sur lui pour ne pas déplacer autre chose que son petit espace.
Du coin de l’œil, il observait les autres. Sirius, Sulpicia, Lily, James…. Et il finit par se tourner vers les Weasley, un petit sourire aux lèvres. Lancant Arthur sur une conversation tournant autour du travail. Hé. Les dernières nouvelles du Mninistère ! Quelques potins, quelques informations et puis, ils se mirent à parler des dernières perquisitions d’objets moldu ensorcelés. Le plat arriva lorsque le jeune homme détourna la tête vers les Potter. Il observa Sanders se lever et partir, il devait se rendre chez les Black en compagnie de sa famille. Lui, au contraire, en revenait. Mulciber la blonde le suivit pour le raccompagner, rapidement Black en fit de même.
Leur petit jeu à tous les deux l’agaçait au plus haut point. Peter en profita pour se tourner vers James et lui lancé : « Tu crois qu’ils vont se tourner autour comme ca encore longtemps ? » Lui, il n’avait rien vu pendant Poudlard. Il ne s’était douté de rien. Au contraire… Et pourquoi y aurait-il prêter une quel qu’on que intention ? Il s’était toujours totalement désintéressé d’elle…  C’était quelqu’un d’autre autour de cette table, qui l’intéressait en ce moment.




_________________
You can't walk away from this
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[Sujet commun] A very merry christmas to you.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» « We wish a merry christmas and happy new year. » ▬ ENDED
» [Sujet commun] Listes Undead 2000 points
» Vogue Merry
» Christmas bowl - fin décembre
» Hello ! (La longueur du titre de ce sujet doit être comprise entre 10 et 255 caractères) lol ._.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crucio :: ∇ La taverne ∇ :: Les orbes du forum. :: RP :: Novembre/Décembre 1981-