The supremacy of Pure Blood begin here.
Dans la nuit du 31 octobre 1981.
Attaque perpétrée par les forces du Lord: Peter Pettigrow tue le jeune Harry dans son sommeil pendant que James et Lily Potter sont aux mains des Mangemorts qui perquisitionnent le couple. Peter transplane avant de se faire repérer par ses amis.

Pendant ce temps …
Un groupe de chercheur en médicomagie présentent les résultats d’une étude sur le développement d’un vaccin pour protéger les sorciers des morsures de loups-garous. Personne n’entend parler de la mort du jeune Harry Potter... - Lire le contexte -
RèglementLa vielle magieLe sangPrédéfinisLes BottinsPartenariats
A savoir
# Forum dans l'univers de J.K. Rolling - Première guerre - Uchronie Dystopique - Monde adulte.
# Contexte évolutif, chaque personnage compte! Luttez pour la victoire de votre camps!
# Codage par Okhmhaka sur Never-Utopia; Images par Lüly (Eléonore); Codages supplémentaires par Sulpica;
Intrigue II
Suite à l’attaque du Chaudron Baveur par le ministère en quête de nés-moldus à emprisonner, le bilan des pertes est lourd. Remus Lupin, fidèle membre de l’Ordre a été emprisonné en sa qualité de Loup-Garou et se fait chaque jour torturer afin de lui sous-titrer des informations. Coup dur pour l’Ordre, dont l’information leur parvient grâce à Sulpicia Mulciber, la colocataire de Remus. Une opération de libération se profile à la prison de l’Abbey de Westminster. Leadée par Sirius Black, Nyneve Mckinnon, Peter Pettigrow et Sulpicia Mulciber s’infiltrent avec fracas dans la prison. Si Severus Rogue et Lucius Malefoy tentent de les arrêter, ils se retrouvent rapidement en position délicate grâce à l’arrivée du groupe de secours composée d’Arthur Weasley, Elena Dragomirov et Eléonore de Phily.
Le bilan est difficile pour les mangemorts. Non seulement Remus est sauvé, mais tous les prisonniers sont libérés et ce malgré l’équipe d’une dizaine de mangemorts et d’Aurors envoyés par le ministère. C’est une belle victoire pour l’Ordre, l’orage gronde au Ministère. Amycus Carrow est furieux, il va falloir payer les pots cassés...
Intrigue I
« Harry Potter est mort. L ‘élu a été tué. Le monde magique est proche de sa fin. Résistez ou fuyez! Harry Potter est mort! ». En ce beau matin de novembre 1981, la une de la gazette du sorcier aurait pu annoncer la tragique attaque de Goodrich’s Hollow. Les sorciers du royaume uni auraient pu se réveiller avec une nouvelle bien tragique, s’ils savaient qui était Harry Potter. Au lieu de cela, la gazette annonçait en sa première page la découverte prodigieuse d’un vaccin pour protéger les sorciers des morsures de loups-garous. Nul ne se doutait des terribles événements qui avaient eu lieu dans la nuit, relatés page 12 de la gazette dans un tout petit encadré : « Des Mangemorts perquisitionnent un couple suspecté de faire partit de l’ordre du phénix. Tournant au vinaigre, un enfant meurt durant l’intervention. ». Ni plus, ni moins, le jeune Harry James Potter était mort. La prophétie ne se réalisera jamais. Voldemort venait d’assoir son pouvoir en tant que 1er Ministre de la Magie.
1981; Grande-Bretagne
everything is falling apart

Partagez | 
 

 [Quête de Noel] Lucius A. Malfoy - Antigone de Montmorency - Alecto Carrow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Admin
Messages : 234
Date d'inscription : 20/05/2018
avatar

Quête de Noel

«Lucius A. Malfoy - Antigone de Montmorency - Alecto Carrow»

BRIEFING Ϟ La neige tombait à gros flacon sur les Highlands, recouvrant le paysage écossais d’une épaisse couche blanche cotonneuse. Noel, approchait à grands pas, ne laissant plus que quelques jours aux sorciers et moldus insouciants pour acheter leurs présents. Tous se pressaient dans les boutiques de Près-Au-Lard depuis plusieurs jours, oubliant presque l’antiquaire qui vivait en raz campagne… Tous ? Ou presque.
Cet antiquaire avait une réputation des plus … particulière. L’on entendait de nombreuses rumeurs le concernant, murmurant à qui voulait l’entendre qu’il possédait des reliques de Vielle Magie. Le sorcier, propriétaire des lieux qui était un sang-mêlé, semblait réussir à s’éviter tout problème avec le Régime. Etait-ce grâce aux nombreuses protections de sa boutique ? Ou grâce à un artefact en particulier ?

C’est en prenant un verre, assit aux trois balais en charmante compagnie, ou pas, que vous entendez une de ses clientes vanté les services de ce petit sorcier trapu. Un véritable miracle ! Depuis qu’il lui avait vendu cette poupée de chiffon, sa maison ne se faisait plus contrôler par le Régime ! Une bénédiction pour cette sorcière dont l’époux était un né moldu ! Affirmant, plus d’une fois, que le vendeur possédait d’autres objets de la sorte pouvant protéger la maison de son futur propriétaire de toutes agressions et attaques.


---------- Après vous êtes renseignés auprès du petit vendeur trapu, vous avez été orienté vers


Près-Au-Lard : Vous avez du revenir à pied de la petite boutique excentrée du village sorcier afin de vous engouffrez dans la rue du marché de Noel, bondé. Votre objectif est de retrouver la boule à Neige représentant Poudlard. Cet objet est censé se retrouver parmi d’autres, mais émane une aura particulière qui vous permettra de mettre la main dessus. Puissiez-vous pour cela, être capable d’écouter la Vieille Magie qui coule en vous.




DEROULEMENT ϞCette quête consiste à retrouver un objet de Noel dissimulé dans plusieurs lieux à droite et à gauche du forum ( Poudlard - Près-au-Lard - Londres ). L'objet recherché est un objet de collection ayant appartenu à Helga Poussoufle, connue pour apprécier la période des fêtes. Vous devrez donc retrouver : un cheval à bascule, une boite à musique décorée de lutin et une boule à Neige représentant Poudlard. Mais attention! Vous n'êtes pas les seuls à chercher ces objets!


Réponse Ϟ 10 réponses/participants MAXIMUM

 

_________________
- Compte Admin -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crucio.forumactif.com
Messages : 20
Date d'inscription : 21/11/2018
Age : 24
avatar
La neige tombait en flocons épais dans les rues de Pré-au-Lard, poussant les badauds à se réfugier dans les boutiques déjà bondées, bien que nombre d’intrépides parvenaient encore à braver la tempête pour arpenter les allées du Marché de Noël, à la recherche de présents pour les fêtes à venir. Alecto avait trouvé refuge sous le porche d’une boutique de balais et observait ce ballet incessant de sorciers qui fourmillaient les uns derrière les autres avec un oeil dédaigneux. La sorcière n’avait que peu de considération pour ces mondanités qu’elle trouvait futiles. Rares étaient ceux pour qui elle prenait la peine de chercher quelque chose à offrir, et elle préférait de loin dénicher quelque chose d’unique et de vraiment utile, comme une potion spéciale ou une étoffe de belle facture en matériaux rares, comme le foulard en soie d’acromantule qu’elle avait déniché pour Narcissa. Du reste, elle ne truvait guère de plaisir ni même d’intérêt à aller se tasser avec d’autres sorciers pressés dans les yaonnages d’une boutique pour acheter un énième peigne à cheveux bas de gamme ou une énième paire de gants en cuir de dragon basique.

Ce n’était pas la frénésie des achats de Noël qui avait conduit Alecto Carrow à se rendre à Pré-au-Lard un jour aussi agité que celui-ci, mais bel et bien son travail au Ministère. En effet, elle avait été chargée par son département de réaliser le contrôle annuel des créatures magiques présentes à Poudlard pour l’enseignement, vérifier leur provenance, les autorisations d’acquisition et de détention de l’école, ainsi que leurs conditions de captivité. Rien de bien passionnant en soi, mais c’était une tâche qu’il lui fallait accomplir avant la fin de l’année. Ce qu’elle appréhendait par dessus tout était de se rendre sur place et de devoir tolérer la désagréable compagnie du demi-géant sale et hirsute dont Dumbledore ne semblait pas vouloir se défaire, malgré toutes les tentatives du Ministère pour l’éloigner de ces fonctions. Quoi qu’il arrive, elle s’était fait la promesse depuis bien longtemps de ne plus jamais boire une seule goutte du café immonde qu’il lui proposerait, ni d’approcher ses dents des espèces de cailloux qu’il osait appeler “biscuits”.

Son labeur terminé, Alecto décida de s’accorder une pause au chaud et poussa finalement la porte des Trois-Balais. La sorcière retira sa capuche couverte de neige, frotta ses mains l’une contre l’autre pour les réchauffer, et commanda un grand café crème directement au bar. Tandis qu’elle attendait sa boisson, elle parcouru distraitement la salle du regard et s’arrêta sur un grand homme aux cheveux blonds cendrés qu’elle connaissait bien. Sa tasse en mains, la jeune femme s’approcha. “Lucius, quel plaisir”, dit-elle en arrivant à sa hauteur. “Je peux me joindre à toi?” Sans attendre de réponse, Alecto avait déjà tiré la chaise en face de lui et s’était assise. Du bout de l’index, elle fit tournoyer sa cuillère dans sa tasse pour mélanger la crème. Tout en soufflant sur son café beaucoup trop chaud, Alecto tendit une oreille distraite à la conversation qui se menait sur la table juste derrière eux. Sans vraiment écouter, elle ne pu s’empêcher néanmoins d’entendre quelques bribes intéressantes. Dans son dos, une sorcière expliquait d’un ton enjoué à son ami que sa maison échappait miraculeusement à tous les contrôles du Régime, une aubaine pour son né-moldu de mari... Alecto fronça les sourcils et fit un signe de tête discret à Lucius. “Tu entends ça?” chuchota t-elle à son intention.

Bizarrement, ce n’était pas la première fois qu’Alecto entendait parler de l’antiquaire qui lui avait soit-disant vendu un artefact magique. Jusqu’à lors elle avait décidé d’ignorer toutes ces rumeurs, mais savoir que les nés-moldus pensaient pouvoir leur rire au nez de la sorte l’irritait au plus haut point. Tout en continuant à tendre l’oreille, la jeune femme tapotait nerveusement des ongles sur la table. Comme tout le monde, elle avait déjà eu vent de ces histoires de vieille magie, mais pour elle il s’agissait surtout de boniments pour vieilles femmes et de contes pour enfants : la seule vraie magie est celle que les sang-purs pratiquent et qu’ils se transmettent noblement de générations en générations. Néanmoins, cette conversation l’énervait et elle ne pouvait s’empêcher de vouloir en avoir le coeur net, au moins pour tirer définitivement un trait sur ces sornettes. Que cela soit vrai ou pas, cet antiquaire était de tout façon forcément un farfelu dangereux qui pensait pouvoir se jouer à la fois de sa naïve clientèle, mais surtout du régime... N’y tenant plus, elle interpella de nouveau Lucius : “On va y faire un tour? Cette fameuse boutique est juste à la sortie du village... Et je n’aime pas beaucoup que l’on se moque de nous.”

_________________
    she wants the silence, but fears the solitude
    She can't see the landscape anymore, it's all painted in her grief. All of her history etched out at her feet... Now all of the landscape, it's just an empty place, acres of longing, mountains of tenderness. 'Cause she's just like the weather, can't hold her together, born from dark water, daughter of the rain and snow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Quête de Noel] Lucius A. Malfoy - Antigone de Montmorency - Alecto Carrow
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un nouveau pour noel ?
» TRADITIONS REGIONALES POUR NOEL
» vive les miss noel 2008 !!!
» Presentation du lieutenant Lucius
» Noel Pinguet quitte le Domaine Huet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crucio :: . { . . . Ecosse . . . } . :: Près-au-Lard :: La rue commerçante-