Ceci n'est pas une disparition inquiétante | James


Forum RPG Au temps des Marauders; 1982 - Grande-Bretagne sous la soumission de Lord Voldemort; contexte evolutif; Avatar réels;

 

Partagez
 

 Ceci n'est pas une disparition inquiétante | James

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous
Invité
Ceci n'est pas une disparition inquiétante
Remus & James

James regardait pensivement par l'une des nombreuses fenêtres du manoir familial où il avait lui-même vu le jour. Son regard allait en direction de Godric's Hollow comme bien souvent, comme chaque jour qui passait d'ailleurs. Après la perte de Harry, il avait fallu penser à trouver un nouveau lieu pour s'installer. Il était impensable pour James comme pour Lily de continuer à habiter la maison où leur fils était décédé. Trop de bons et de mauvais souvenirs à la fois qu'ils n'étaient pas capables de rester dans cet endroit. Pour autant, il était apparu inconsevable pour James de quitter totalement la ville, de partir loin de là où ils avaient du enterrer fils. Le manoir Potter lui était venu comme étant le meilleur compromis, retrouver les lieux de son enfance, être proche de Harry et peut être que cela pourrait servir aussi à son couple pour se reconstruire, même si l'opération semblait pour le moment assez délicate. Il entendit la grosse horloge du salon principale se mettre à sonner, résonnant ainsi dans toute la maison vide et lui indiquant alors que son ami Remus ne devrait sans doute pas tarder à arriver ici. Les deux amis avaient véritablement besoin de se changer les idées, et rien de mieux qu'un petit moment l'un avec l'autre pour y parvenir. James continuait toujours aujourd'hui à s'en vouloir de ne pas avoir été présent pour pouvoir le sauver quand il s'était retrouvé en mauvaise posture. Il aurait sans doute pu le perdre, mais il aurait sans doute pu manquer de faire rater toute la mission de sauvetage par rapport à son état émotionnel. Alors, quand Remus avait réussi à le coincer dans la cuisine du QG lui demandant de s'évader de cet endroit, James avait fini par dire oui, ils avaient autant besoin l'un que l'autre d'évacuer la pression.

Il se dirigea donc tranquillement dans le salon et s'installa confortablement dans un fauteuil attendant l'arrivée de son ami. Il le vit apparaître par la cheminé, et James l'accueillit avec un très grand sourire avant de se lever et de le prendre dans ses bras malgré le fait qu'il était à peu près cassé de partout et qu'on tentait tant bien que mal de le réparer comme on le pouvait puis ils allèrent tous les deux s'asseoir dans les fauteuils bien moelleux. James le regarda et haussa doucement les épaules tout en souriant. « Tu t'excuses de m'embarquer là-dedans ? Après tout ce qu'on a vécu c'est sans doute une des choses les plus softs que nous ayons jamais fait. Qu'est-ce qu'on risque ? Une petite engueulade tout au plus, pour ma part ça ne changera pas grand chose à mon quotidien ! On va sortir, on va s'amuser et on pourra même boire jusqu'à plus soif si on le veut. Ca va nous faire du bien, sauf si tu as peur d'avoir trop mal aux cheveux demain matin.  » James se passa lentement la main dans les cheveux, il n'avait aucunement envie de fêter Noël mais visiblement cela occupait Lily et c'était une bonne chose même si pour cela elle était collée à Sulpicia du matin jusqu'au soir. C'était peut être une bonne idée pour les autres, James le fera car c'était une norme conventionnelle mais il n'en éprouvait aucun plaisir. « Cela change les idées à Lily … Me concernant ce n'est qu'une corvée de plus à laquelle je ne vais pas pouvoir échapper je crois bien … Promets moi que tu ne m'abandonneras pas pendant cette soirée de torture … Avec les amis, les enfants courant partout, Lily et Sulpicia dans leur profond délire … Je ne suis pas sûr d'en sortir vivant.  » James avait perdu le sourire, les rires et toute sa joie de vivre.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 201
Date d'inscription : 13/08/2018
Age : 25
Remus Lupin
Ceci n'est pas une disparition inquiétante
James & Remus
Remus avait envie de crier au monde qu’il n’était pas une petite chose fragile et que malgré les souffrances résultant de son incarcération. Il allait s’en sortir. Il allait relever la tête et passer à autre chose. Il voulait en ressortir plus fort, comprendre les pensées qui lui avaient traversé l’esprit lors de son évanouissement. Il n’avait pas besoin de voir les regards inquiets et attristés de ses amis, des membres de l’ordre qui semblaient prêt à le rattraper au moindre faux mouvement, comme s’il risquait de s’effondrer à chaque seconde, chaque minute. Heureusement, il avait James. Il l’avait coincé dans la cuisine pour le supplier de sortir avec lui, de jouer les fugitifs pour quelques heures. James le regardait différemment. Il l’avait toujours fait même lorsqu’ils avaient découvert sa véritable nature. Le jeune Potter avait aussi affreusement souffert et Remus ne pouvait même pas imaginer ce qu’il devait ressentir après la perte de son fils unique, à l’approche des fêtes de fin d’année… Il avait réussi à le faire plier. Ils avaient besoin de se retrouver loin du tumulte de leurs existences. Ils avaient besoin d’une parenthèse hors du temps et de la barbarie.

Remus fit son apparition chez James en milieu d’aprés-midi. Il avait été assez discret pour qu’on ne remarque pas son absence. Il avait fermé la porte de sa chambre à clé de façon à ce que l’on pense qu’il se repose. C’était d’ailleurs ce qu’il avait annoncé un peu plus tôt dans la journée, personne ne lui avait posé de questions. Il avait tout de même posé un mot sur son lit. Il ne voulait inquiéter personne. Il ne méritait pas cette attention. Il avait eu du mal à rester calme, bien trop excité par l’idée de « s’enfuir » pour quelques heures. Il fut accueilli par un James souriant, chose assez rare. Personne ne souriait autour de lui. Il ne voyait que des mines soucieuses. Sulpicia était la seule à encore faire quelques blagues, pas toujours de très bon goûts. Aujourd’hui les choses allaient être différentes. Toutefois, Remus restait Remus, et il ne put s’empêcher de s’excuser d’entrainer son ami là-dedans. Il savait parfaitement qu’ils allaient se faire taper sur les doigts s’ils étaient démasqués, mais il était prêt à prendre le risque ! Tant pis. Il lui laissa une porte de sortie, sachant au fond de lui que l’occasion était trop belle pour que James ne la saisisse pas. Il sourit en entendant sa réponse.  « Oh n’en doute pas une seule seconde ! Si on se fait prendre on va sûrement en entendre parler pendant des jours et des jours. » Sirius allait sûrement les traiter d’irresponsable … et les renier pour ne pas l’avoir invité. Avoir mal au cheveux ? Remus haussa les épaules après les semaines qu’il venait de vivre, il n’était pas certain que ce soit une mauvaise chose. Il resterait tout de même certainement le plus modéré des deux.  « Ca ne me fait pas vraiment peur. Après des jours de potions ignobles, j’ai presque hâte de me brûler avec un whisky pur feu. »

Remus aborda délicatement le sujet des fêtes. C’était un moyen détourné de prendre des nouvelles de son ami et de Lily. Il voulait savoir comment ils vivaient les choses et s’ils arrivaient à surpasser l’horreur qu’il traversait. Bien entendu il allait leur falloir du temps, beaucoup de temps si jamais on pouvait un tant soit peu guérir d’une blessure aussi profonde. Remus lui-même avait décidé de disparaître le temps de préparation. Il hocha la tête compatissant.  « Crois moi si j’avais une solution pour qu’on y échappe… Je n’ai pas trouvé le moindre tunnel secret au QG. Ce n’est pas faute d’avoir cherché. » James lui demanda de ne pas l’abandonner durant cette épreuve.  « Bien entendu ! Solidaire jusqu’au bout. » Remus se rendait bien compte que James tentait de faire bonne figure. Il faisait la même chose. Il ne reconnaissait presque plus son ami à la joie de vivre contagieuse.

code by FRIMELDA

_________________
more than just a Werewolf

©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Invité
Ceci n'est pas une disparition inquiétante
Remus & James

James pouvait apprécier au moins une chose dans le fait de vivre dans l'ancien manoir de sa famille. Certes, elle lui rappelait tous ses souvenirs d'enfance, les moments passés en compagnie de ses parents, les moments de jeux avec les maraudeurs, un passé qu'il estimait bien plus heureux qu'aujourd'hui et qu'à présent il n'était même pas sûr qu'un jour il pourrait retrouver cette impression de plénitude qui ne l'avait jamais quitté depuis toute sa petite enfance et qui avait atteint son apogée au moment où Lily, qu'il avait réussi à décider à l'épouser, lui avait donné un fils, un si joli et merveilleux petit garçon. Au moins, ici il arrivait à se sentir chez lui, même s'il n'avait pas l'impression que c'était le cas concernant sa femme. Et surtout, il était loin du QG. On leur avait proposé juste après la disparition de leur fils, de venir s'installer dans la maison qui recueillait tous les membres de l'ordre. Après tout, s'il y avait une place pour un, il y avait une place pour dix, les secrets de la magie pouvaient faire des choses fantastiques. Cependant, il avait déjà du mal à supporter d'affronter le regard des autres toujours plein de compassion, de pitié ou pour une certaine personne, plein de mépris comme s'il était heureux que James récolte à présent toute la souffrance qu'il avait pu semer durant son adolescence. Tout cela était réellement fatiguant quand il y pensait. Alors sortir avec un de ses meilleurs amis ne pouvait qu'être l'une des meilleures choses qu'on lui avait proposé depuis longtemps. James regardait Remus avec un petit sourire aux lèvres avant de secouer la tête en entendant ses paroles. « Remus, après toutes ses années en tant que maraudeur, tu as peur qu'on se fasse prendre et qu'on se fasse un peu taper sur les doigts ? Qu'est-ce qu'on risque, on est trop grand pour avoir une punition, tu es déjà privé de mission à cause de ton état, et moi je suis déjà privé de sexe par ma femme … Ca ne changera pas grand chose à notre quotidien, mais ça ne pourra que nous remonter le moral. Je n'ai jamais été un grand comédien, et je commence à en avoir plus qu'assez de devoir jouer aux apparences alors que cela ne sert clairement à rien ! »

James se leva du fauteuil, et s'étira doucement avant de pousser un long soupir. « Tu vois, plus le temps passe et plus je regrette nos soirées au coin d'un bon feu crépitant dans la salle sur demande … J'avais l'impression à ce moment-là qu'on était les rois du monde et que tout était possible à cette époque … La réalité est bien différente. Je ne perds pas espoir dans le combat que nous menons mais je n'avais clairement pas imaginé que je vivrais une telle situation … Au moins après quelques verres de whisky pur feu, j'aurais l'impression que tout est encore possible. » Il lui fit un petit clin d'oeil même si son regard trahissait une certaine tristesse et surtout une grande mélancolie. Il lui tapa doucement l'épaule avec un petit rire. Oui, les fêtes de Noël, et les fêtes de fin d'année tout simplement seraient une nouvelle épreuve pour James et pour Lily. Quand la nouvelle année sonnera, d'une certaine façon, une page viendra à se tourner, pas sur l'absence et l'acceptation de la perte, mais souvent, on disait alors qu'on peut faire table rase du passé et commencer une nouvelle vie, si on le désirait, si on y croyait un peu. Au mois de janvier, on était plein de bonnes volontés, de merveilleuses résolutions qu'on n'arrivait jamais à tenir plus de quelques jours. « Tu es certain qu'il n'y a pas de passage secret ? … Peut-être que nous avons encore le temps pour en creuser un ? Ou juste une grotte pour pouvoir se cacher pendant toute la durée de la soirée ? Où alors on pourrait partir … Partir à l'autre bout du monde, loin de Londres, de l'Angleterre, de ce mauvais temps et de cette ambiance si sombre … Une semaine ou deux au soleil, tout oublier juste un instant et puis ça ne te ferait pas de mal de prendre quelques couleurs … Tu es pâle comme la lune ! » La blague était facile à faire mais James était néanmoins sincère. Lily s'était perdue corps et âme dans la préparation de Noël comme si cela était vitale pour elle de passer les fêtes au QG. James n'avait qu'une envie, celle de fuir.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Ceci n'est pas une disparition inquiétante | James
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Disparition du site JEPOEME
» Evolution du Kolizéum
» VOUS VOULEZ GAGNER PLUS REGARDEZ CECI :
» Hanse
» Ceci est mon histoire l'histoire d'un Pandawa. [Annulée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crucio :: ∇ La taverne ∇ :: Les orbes du forum. :: RP :: Novembre/Décembre 1981-