We rise by lifting others [Sibylle]


Forum RPG Au temps des Marauders; 1982 - Grande-Bretagne sous la soumission de Lord Voldemort; contexte evolutif; Avatar réels;

 

Partagez
 

 We rise by lifting others [Sibylle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous
Invité
We rise by lifting others

Sibylle
&
Themis
Themis était emmitouflée dans un gros manteau de laine rouge. Elle portait un bonnet assorti, sur lequel les flocons de neige venaient se déposer délicatement. Bien protégée contre sa poitrine, un bébé d’âgé de quelques semaines à peine dormait à poings fermés. La mère et la fille n’était que très peu sorties de chez elles jusqu’à présent, et c’était la première fois qu’elles allaient aussi loin. Mais ce matin-là, après une missive de Dumbledore, Themis avait décidé que ç’en était assez. Il était plus que temps que sa sœur Sibylle sorte de sa tour.

Grâce au service des hiboux express, elle avait pu obtenir une autorisation de Dumbledore pour pénétrer à Poudlard, juste après l’heure du couvre-feu. Elle n’était pas revenue ici depuis qu’elle avait eu son diplôme, presque dix ans auparavant. D’un côté, elle avait l’impression que c’était hier : les heures de cours, l’UJS, les matchs de Quidditch endiablés… Mais de l’autre, toute cette innocence lui paraissait si loin maintenant que la guerre était installée et qu’on comptait presque plus de sorciers morts que de vivants. C’était d’ailleurs pour cette raison que Themis venait voir sa sœur ce soir. Tout pouvait basculer tellement vite qu’on n’avait pas le temps de rester dans son coin à attendre que la fatalité nous frappe.

Ce fut Rusard qui vint lui ouvrir les grandes grilles de fer protégeant l’entrée de la célèbre école de sorcellerie. Themis l’écouta faire son laïus sur les punitions qu’il ne trouvait plus assez traumatisantes pour les élèves, ainsi que de Peeves qui avait encore mis sans dessus dessous la salle des armures. Elle le salua ensuite poliment une fois arrivée dans le Grand Hall d’entrée et elle entreprit de grimper jusqu’à la tour de Divination. Ce n’était pas une mince affaire, puisqu’elle n’était pas encore totalement remise de son accouchement. Mais fort heureusement, les escaliers de l’école n’en firent pas qu’à leur tête, au contraire. Certains s’animèrent pour lui permettre de monter sans efforts et sans réveiller la petite fille qui dormait. La partie la plus difficile fut finalement l’échelle de bois qu’il fallait emprunter pour rejoindre la salle de divination. Cette échelle qu’elle connaissait par cœur, qu’elle avait emprunté des centaines de fois… Mais aujourd’hui, Themis n’était pas sûre d’elle. A tous les coups, un barreau allait se casser, ou l’un de ses pieds allait déraper. Ne voulant pas prendre de risques, la sorcière, qui avait toujours été douée en sortilège, se lança à elle-même un léger « Levicorpus » qui lui permit de s’élever tranquillement et d’atterrir en douceur sur le plancher inégal. La salle de classe avait considérablement changé, en lieu et place des chaises et des tables d’écoliers qu’avaient connues Themis se trouvaient des poufs moelleux et des petites tables sur lesquels reposaient des services à thé. De gros rideaux recouvraient les fenêtres et la seule lumière provenait de quelques bougies allumées ça et là.

« Sissy ? » D’après Dumbledore, le professeur Trelawney ne sortait de sa tour que très rarement depuis la mort du petit Harry Potter. Elle devait donc se trouver quelque part ici, probablement dans ses appartements juste au-dessus. Mais n’y ayant jamais été, Themis ne savait pas comment y accéder… Elle sortit le bébé de son manteau et la déposa sur le plus grand pouf qu’elle trouva, s’assurant qu’elle ne pourrait en tomber, avant de la couvrir avec une petite couverture qu’elle avait emportée. Elle posa aussi son manteau et sortit sa baguette, qu’elle alluma pour y voir plus clair. Elle parcourut du regard le plafond, et remarqua une trappa dans un coin. Elle attrapa un balai qui traînait là et cogna doucement sur la trappe, pour ne pas réveiller le bébé. « Sissy, c’est Mis ! » Elle entendit du bruit au dessus, quelque chose qui tombait et des pas précipités. Puis, plus rien. La sorcière tenta de pousser la trappe avec le bout du balai, mais elle refusait de s’ouvrir. « M’oblige pas à faire un trou dans le plafond pour venir te chercher ! »

Finalement, après quelques instants de silence, la trappe s’ouvrit et une échelle de corde en tomba. « Tu m’étonnes que tu te caches ici, c’est le parcours du combattant pour arriver jusque-là ! » Elle avait peut-être élevé un peu trop la voix, parce qu’elle entendit le bébé s’agiter sur son lit de fortune. Elle alla la cueillir dans ses bras et retourna sous la trappe. « Tu veux pas descendre plutôt ? J’ai quelqu’un à te présenter ! » Et pour appuyer les propos de sa mère, la petite fille poussa un petit cri aigu.

camo©️015
Revenir en haut Aller en bas
 
We rise by lifting others [Sibylle]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Multimédia] Sortie du DVD "Rise of the Rookies"
» RISE OF THE ELDRAZI - Pick Order / Evalutions / Discuss et débats
» Rise of the Kage
» Joyeux anniversaire Sybille !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crucio :: ∇ La taverne ∇ :: Les orbes du forum. :: RP :: Novembre/Décembre 1981-