Dans la gueule du Loup Feat Thyra


Forum RPG Au temps des Marauders; 1982 - Grande-Bretagne sous la soumission de Lord Voldemort; contexte evolutif; Avatar réels;

 

Partagez
 

 Dans la gueule du Loup Feat Thyra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous
Invité
 

« Dans la gueule du Loup Feat Thyra »

Le silence, j'appréciais vraiment ces moments dans mes appartements, pendant mes jours de repos. Je ne voulais pas en sortir mais je n'avais pas le choix que d'affronter la marmaille dans la Grande Salle pour me nourrir. Aussitôt fait, je retournais me prélasser dans mes quartiers. Ils étaient confortables contrairement à ce que certains auraient pu croire.
Un feu de cheminée ronronnait dans un coin, diffusant une douce chaleur dans la pièce principale. Un canapé de trois places de couleur grise avec trois coussins en velours verts trônaient au milieu de la pièce. Deux fauteuils d'une couleur pourpre particulièrement moelleux l'entouraient. Une petite table basse en chaîne trônait fièrement sous un tapis confortable sur laquelle était posé une théière ainsi que deux tasses dont l'une fumante. Un grand bureau avait pris place sous la fenêtre qui donnait sur le lac, on pouvait parfois y apercevoir les tentacules du calamar géant. Le lac reflétait une lumière bleutée dans la pièce, donnant une atmosphère tamisée et enchanteresse. Quelques plantes étaient posées au bord de cette fenêtre là, plantes plutôt exotiques aux diverses couleurs dont l'une semblait guetter le moindre insecte pour le dévorer.
Le bureau était encombré de copies d'élèves à corriger, de parchemins de recherches et de diverses babioles que je n'avais pas eu le temps de ranger.
Quelques tableaux aux murs des légendes arthuriennes me regardaient fièrement, dont celui de Viviane qui ne cessait de me lancer des sourires dragueurs. Je secouais la tête d'un air exaspéré.
Le reste des murs étaient encombrés par pas moins de trois grandes bibliothèques pleines à craquer, principalement remplies de grimoires de potions, mais aussi de magie noire, des forces obscures, de sortilèges et de légendes.

Trois portes donnaient sur trois pièces différentes. L'une sur une salle de bain assez grande, tout en marbre et en granit noir. Un bassin d'à peu près deux mètres de longs s'y étendait, avec quatre robinets qui produisaient des bulles, des senteurs différentes. Contrairement à ce que beaucoup pensaient, j'adorais me laver et plus particulièrement réfléchir dans mon bain bien chaud. J'y passais parfois des heures pour délasser mes muscles du stress constant qui me parcourait. Un grand miroir faisait fasse au bassin ainsi qu'une grande vasque en marbre vert. Une brosse était posée sur le comptoir, quelques uns de mes cheveux emmêlés dans celle-ci. Un rasoir était posé un peu à côté.

Une autre porte donnait sur ma chambre. Sobre mais confortable. Une grand lit trônait au milieu, lit à baldaquin. La literie n'était pas au couleur de serpentards. Elles étaient de couleurs violettes et une épaisse couverture m'attendait chaque soir. Il y faisait un peu plus frais que dans le salon, plus agréable pour dormir. Une grande armoire renfermait ma garde robe assez semblable, avec beaucoup de longues robes noires qui m'attendaient.

La dernière porte donnait sur mon laboratoire personnel de potion. Les murs y étaient encombrés par des centaines de bocaux de toutes sortes d'ingrédients, du plus banal au plus précieux. Un chaudron bouillonnait toujours, parfois deux et une paillasse étaient remplis d'ingrédients, d'instruments et de petites notes sans dessus dessous. Seul moi en connaissait le rangement qui paraissait bordélique d'un œil extérieur.

J'étais confortablement installé dans un de mes fauteuils, faisant fasse à la cheminée, attendant la venue de mon invité. Un papier de cadeaux déchiré était posé sur ma table basse, à côté du thé, avec une magnifique boussole d'or encore dedans. Un cadeaux d'Albus, pour mon anniversaire. Le directeur n'oubliait jamais. La petit boussole avait bien des fonctions que j'avais hâte de découvrir. Les cadeaux d'Albus étaient toujours très bien trouvés et utiles. Je n'aimais pas fêter mon anniversaire, je détestais cela même, ça me rappelait trop de mauvais souvenirs. J'appréciais cependant les attentions discrètes du vieux fou à mon égard. C'était presque comme une...figure paternelle parfois ? Non quelle idée stupide.

Thyra ne devrait plus tarder. Surement en retard, comme d'habitude. Je ne savais pas du tout comment aller se passer ce rendez vous avec la louve. Fenrir m'avait demandé de trouver un remède afin qu'elle accepte sa transformation et qu'elle fonctionne. Sinon il ne donnait pas chère de sa vie. J'étais un peu triste pour elle. Les douleurs qu'elles devaient endurer à chaque pleine lune. C'était affreux. Je l'avais eu comme élève jusqu'à il n'y a pas longtemps, j'étais au courant de sa nature bien sûr. J'espérais que le sérum de ce soir allait au moins apaiser ses douleurs. Quelle soirée d'anniversaire en perspective. Une bonne animation pour un samedi soir seul avec une louve un soir de pleine lune.  
Revenir en haut Aller en bas
 
Dans la gueule du Loup Feat Thyra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans la Gueule du loup
» Arrivée de Saint-Loup
» Les Targaryen dans le JCE
» Dans le port d'Amsterdam ...
» Lois en vigueur dans notre pays

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crucio :: ∇ La taverne ∇ :: Les orbes du forum. :: RP :: Novembre/Décembre 1981-