Nice to meet you FEAT Severus Rogue


Forum RPG Au temps des Marauders; 1982 - Grande-Bretagne sous la soumission de Lord Voldemort; contexte evolutif; Avatar réels;

 

Partagez
 

 Nice to meet you FEAT Severus Rogue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 85
Date d'inscription : 21/12/2018
Age : 18
Thyra S. Greyback
Nice to meet you
ft.Severus Rogue


La nuit commençait à doucement tomber sur Londres tandis que le chemin de traverse de désemplissait guère. L’ambiance était morne, malgré le coté festif de la rue. L’apparition d’un nouveau groupe nommé les rebelles poussait le monde magique dans une nouvelle phase de paranoïa et d’anxiété. Mais moi, je m’en fichais, ma condition faisait que je me sentais toujours supérieure et surtout en sécurité. Je pouvais me défendre, que ce soit avec la magie ou avec les mains, je n’avais guère besoin d’un homme pour me protégée ou me tenir compagnie.
Et ce soir, c’était le cas. Déambulant depuis plusieurs heures dans les rues de Londres, j’avais terminé ma petite promenade dans le monde sorcier de la capitale. Le chaudron baveur serait le bar dans lequel j’avais décidé de finir. Sur place, le brouhaha et la chaleur me prirent les sens en otage. Quelques minutes furent obligatoires pour me faire aux bruits et à cette chaleur presque étouffante alors que je me faufilais entre les sorciers et les tables pour me rendre au bar. Comme toujours, je ne portais qu’une robe légère et pour une fois, une paire de ballerine de couleur jonquille accordée à ma tenue. Je ne payais pas de mine, ainsi accoudée au bar du pub. Tant et si bien, qu’un jeune homme vint se permettre de me mettre la main aux fesses.
Je vis rouge, agissant rapidement je pris le poignet de celui-ci et le brisa d’un coup ce fragile membre du sorcier que je tenais en otage. Un sourire mauvais, félin se dessina sur mes lèvres. « Je ne crois pas non. » Lui lançais-je, la voix suave et sensuelle.  Je ronronnais d’amusement. Il ne savait pas ce qu’il venait de faire, loin de là. Ses amis s’approchèrent surement dans l’espoir de me faire lâchée ma proie, mais le regard animal, presque dévorant que je leur lançais les fit reculer. J’aurais pu aller plus loin, bien plus loin si le barman ne m’avait pas arrêté en s’immisçant dans notre petite « conversation ». Il me sépara du sorcier proposant une boisson gratuite si je ne faisais plus de remous au sein de son pub. J’accepta en me détournant de ma proie, attendant qu’il fiche dehors le sorcier. Je me fichais pertinemment de ce simple humain. Je n’avais pas besoin que la lune m’influence et me dise que je devais le dévorer pour savoir que celui-là, méritait que la leçon aille plus loin.
Mais je me tenais, je ne voulais pas de nouveau retourner au Ministère et devoir régler –de nouveau- mes comptes avec Fenrir. Il m’en demanderait plus pour mon petit club, il refuserait de faire Barty mien. Pire encore, il pouvait m’expulser de la meute.

Je rongeais mon frein en jouant avec la chope que je tenais entre mes mains. Ca n’allait pas réussir à me détendre, une bière. Il me fallait bien plus d’alcool. Mon métabolisme mi humain mi loup digérait ces substances plus rapidement que chez les sorciers… Un soupir las s’échappa de mes lèvres. J’avais envie de faire bouffer sa fierté a ce connard qui m’avait mit la main aux fesses.

(c) DΛNDELION

_________________

I'm not a fucking puppie who need a master | Fiche - Liens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 45
Date d'inscription : 10/02/2019
Age : 28
Severus Rogue

ft.Thyra Greyback

Nice to meet you

Le Chaudron Baveur était un des derniers endroits où Severus Rogue pouvait échouer. Sauf s’il avait passé des dernières semaines accablantes, entre diverses missions pour le Seigneur des Ténèbres, un entretien peu confortant avec Fenrir Greyback, et un duel verbal à demi-mot avec Peter Petigrow. Sans oublier le fait d’avoir enfin réussi à recroiser, reparler à Lily Potter… Cela faisait beaucoup de choses et de coups émotionnels pour quelqu’un qui se plaisait à agir la plupart du temps comme s’il n’avait pas de cœur. Malgré tout, il restait encore un jeune sorcier, et au début de la vingtaine, l’assurance émotionnelle n’était pas aussi forte qu’on pouvait le croire, même en ayant fermé tout chemin à la plupart des relations sociales. Pour résumer, Severus Rogue avait choisi d’aller anéantir la pression de ces dernières semaines dans quelques bièreaubeurres. S’étant installé dans un coin d’où il pouvait voir la plus grande partie de la taverne, il était également seul à sa table, ce qui ne le dérangeait pas dans ses habitudes. D’autre part, il n’était jamais inintéressant d’entendre et de voir les réactions, discussions de la populace, un soir de semaine… Surtout quand l’apparition d’un nouveau groupe rebelle déliait les langues et les inquiétudes. Autant allier le divertissement à l’espionnage de surface.

Dans cet endroit où les tenues étaient le plus souvent mornes et noires – l’instar de la robe et de la cape de sorcier tristement banales du maître des potions – l’arrivée de Thyra ne pouvait guère passer inaperçue. D’autant plus que Severus avait déjà eu l’occasion de la croiser, certes brièvement, au manoir Greyback. Il n’avait guère eu l’occasion d’en savoir plus sur cette jeune femme, même si elle semblait une forte tête prompte à désobéir à Fenrir. Pour tout dire, l’altercation avec le sorcier trop insistant aurait en temps normal simplement déclenché un demi-sourire ironique à Rogue, surtout en voyant Thyra lui casser le poignet. Mais avec le quelque alcool des Bièreaubeurres, Rogue eut simplement un léger rire, certes toujours sarcastique. Il y avait toujours de ces harceleurs qui étaient trop lourds pour se rendre compte de quand ils dépassaient la limite…

En temps normal, il n’aurait pas non plus approché Thyra. En-dehors de ses missions, plus il se tenait éloigné de la meute de Fenrir, mieux cela lui allait. Il ne portait pas les loup-garous dans son cœur, à cause d’un certain Remus Lupin et James Potter. Mais l’attitude bravache de la jeune femme et les Bièreaubeurres anéantissaient ses habituelles réserves. Aussi se leva-t-il et se dirigea directement vers elle, mais sans aucune intention aussi évidente et sinistre que l’autre sorcier. Il avait besoin de ses poignets pour continuer à préparer des potions, avec l’art qu’on lui connaissait. Le sorcier malvenu avait déguerpi.

« Belle façon de signifier à quelqu’un qu’il est temps qu’il prenne congé. Mais faites attention tout de même. Il y a beaucoup trop de public pour ce type de spectacle, aussi satisfaisant à voir soit-il. »


Lui non plus, ne tenait pas à ce qu’un membre de la meute de Fenrir se retrouve embarqué au Ministère pour mauvaise conduite. Cela faisait toujours très mauvaise impression. Sans compter que Fenrir risquait de lui en parler, à la prochaine rencontre, en sa qualité de charmant référent entre l’Ordre des Mangemorts et la meute.

Comme la jeune femme semblait peu satisfaite de sa bière, Severus demanda deux verres de xérès au barman.


_________________
« The darkness does not bargain. It does not reason. It is rot. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 85
Date d'inscription : 21/12/2018
Age : 18
Thyra S. Greyback
Nice to meet you
ft.Severus Rogue


La part animale qui était en moi s’était bel et bien éveillée dans ce geste violent que j’avais eu à l’encontre de celui, qui s’était cru tout permis. Ma fougue habituelle avait prit le dessus, m’emportant et agressant le sorcier. Il allait devoir se faire réparer ce poignet s’il voulait pour le réutiliser.
Ce fut pendant que je jouais nerveusement avec ma choppe, me perdant dans mes pensées, songeant que j’allais surement passer mes nerfs dans les draps de Barthy. Une voix me sortie de ma torpeur. Faisant glisser mes yeux grisés vers celle-ci. Je reconnu la personne qui venait de m’adresser la parole pour être un homme du Lord Noir. Mais surtout, pour être l’homme de « correspondance » de Fenrir. Détaillant celui-ci quelques instants, je me doutais du sous entendu que celui-ci venait d’avoir lorsqu’il m’affirmait que nous ne vivions pas dans une atmosphère ou se faire remarquer était une bonne idée.
Vapoureuse, je détacha mes doigts de ma choppe de bière, glissant ceux-ci sur le comptoir du bar. Il commanda deux verres de xérès, plus fort que ma simple bière. Je cachais parfaitement ma surprise sous mon regard et mon attitude féline. Animale. Je l’observais, comme un loup observait son diner du soir. Mais n’observais-je pas tout le monde ainsi ? J’étais, sans le savoir et sans le vouloir, l’identique de Fenrir au même âge. Fougueuse. Libre. Sauvage.

« Parfois, non, ne veut pas dire grand choses pour certains. » Lançais-je de ma voix chaude. « Oh voyons ! Je n’ai rien à craindre du Ministère, je m’en sors toujours à merveille. » Ajoutais-je, joueuse et taquine.

Les deux verres finirent par arriver, je pris l’un des deux entre ma main aux doigts fins. Levant celui-ci vers le sorcier, j’us un sourire en coin.

« A la votre… Severus Rogue. » Oui, je connaissais son nom. Il était facile d’obtenir des informations de la part des loups de la meute, lorsque l’on avait un minimum d’autorité sur eux. Et certains se montraient plus bavards que d’autres ! Je descendis d’une traite le verre et le déposa sur le comptoir, faisant signe au barman d’apporter une nouvelle tournée. Ma part louve avait certains avantages que l’on ne pouvait ignorer ! Dont celui de rapidement digérer tout type d’alcool !


(c) DΛNDELION

_________________

I'm not a fucking puppie who need a master | Fiche - Liens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 45
Date d'inscription : 10/02/2019
Age : 28
Severus Rogue

ft.Thyra Greyback

Nice to meet you

Pendant une seconde, Severus Rogue se demanda s’il avait bien fait de venir aborder Thyra. Le souvenir en étant loin, remontant à quelques années, mais demeurait vivace en lui, cette sensation d’être considéré comme un gibier de chasse. Sauf qu’à l’époque, c’était sous les yeux lupins de Remus, et non pas sous ceux d’une jeune louve-garou. Il s’en sentit mal à l’aise, au point de se demander si la phobie de loups-garous pouvait vraiment exister, aussi pire qu’une haine viscérale. Ce sentiment-là, en tout cas, il le possédait. Le maître des potions observa quelques secondes l’attitude de la jeune Thyra. Le regard était animal, l’allure était volontairement négligente, le sourire était taquin et espiègle. Plus encore que l’aspect animal qui ressortait par-delà le corps humain, Severus y lisait aussi un débordement de la jeunesse. De cet âge où on se sentait si sûr de soi, persuadé que toutes les opportunités et tous les lendemains existaient, qu’on se permettait de vivre l’instant présent, de se laisser aller à ce qui était le plus proche de sa nature profonde. Avant que la nécessité des masques et des double-jeux ne tombent, avant que la société, sorcière comme moldue, n’oblige à enfiler des apparences, des masques, encore des masques par-dessus les masques. Oui, cette femme avait de la chance d’être encore à cette période libre de la vie, où l’insouciance et l’audace l’emportaient. Les mots de Thyra le prouvaient. Il n’enviait cependant pas cette liberté. Pour lui, la fin de l’adolescence, de l’âge adulte, n’avaient jamais été accompagnés de ces excès d’optimisme et de passion. Cela avait été trop vite refréné, et les déceptions plus que les joies avaient laissé leurs traces – permanentes.

Un instant seulement, avant de prendre son verre de xérès, Severus eut l’air plus sombre, et plus inquiet.

« L’impunité n’est pas éternelle. Un jour ou l’autre, l’échappatoire ne sera pas là aussi facilement. Vous devriez faire attention. »


Brièvement, son ton avait retrouvé son habituelle sonorité sèche et presque hautaine. Brièvement seulement. Le regard inquiet disparut, laissant place à davantage de méfiance et de réserve, face au sourire et à la parole de Thyra. Mais comment aurait-il pu en être étonné ? Une meute devait fonctionner comme une entité à plusieurs têtes. Ils devaient tout savoir les uns des autres, comme de simples animaux vivant en communauté, incapables de secrets et d’intimité les uns pour les autres. Ce n’était pas là un compliment admiratif de la part de Severus, au contraire.

« Je vois que vous savez qui je suis. Enfin, ce n’est pas étonnant, pour les gens de votre espèce. J’ai tout de même cru comprendre que vous n’étiez pas dans les petits papiers de Greyback, loin de là. »
ajouta-t-il, avec une ironie mordante.

Venait-il de mélanger une critique et une remarque relativement appréciative dans les mêmes paroles ? Certainement. L’alcool faisait doucement effet, et ce n’était pas désagréable, pour l’instant du moins, de pouvoir parler plus librement que sa réserve habituelle ne le permettait.


_________________
« The darkness does not bargain. It does not reason. It is rot. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 85
Date d'inscription : 21/12/2018
Age : 18
Thyra S. Greyback
Nice to meet you
ft.Severus Rogue


Le sorcier se fit plus sombre, plus renfermé à mes paroles. Etait-ce parce qu’il m’avait jugé en quelques secondes et sur quelques mots ? Que m’importait. Ma nature profonde qui était toujours en combat avec la part sorcière semblait m’offrir un bouclier contre le monde que je brandissais de manière automatique. Joueuse, je continuais de l’observer du coin de l’œil. Il ne me connaissait pas, pas encore. Je possédais plus d’une carte dans ma manche et avait toujours quelqu’un au sein du Ministère pour me sortir d’un mauvais pas. L’avantage d’avoir un père loup, au service du Lord et d’avoir des amants, amis, au sein du Régime n’était pas négligeable. L’homme prit entre ses doigts son verre, il était sec, presque hautain.

« Faudrait pour cela que nous ne vivions plus sous le Régime du Lord. » L’idée semblait irréaliste. Ce n’était ni l’Ordre, ni ce nouveau mouvement les rebelles, qui arriveraient à défaire le Lord de sa place de Ministe de la Magie. De notre tête. Et là encore, j’étais persuadée que je n’aurais aucun problème, je pouvais compter sur mes amis. Sur ma meute. Toujours.
C’était ce qui me différenciait des simples sorciers : la meute était unie. J’étais fidèle à mes principes et ceux-ci pouvaient parfois basculer dans un camps ou dans un autre, me permettant de jouer sur tous les plans. Mais pour le moment, je restais plus ou moins sage, en retrait. Je me contentais de cacher quelques sorciers en fuites dans mon club, freinant lorsqu’on me le demandait que cet acte de trahison fût impossible.

Il se montrait méfiant, et malgré lui je pouvais le sentir à son changement de comportement. L’alcool ferait-il son effet et permettra-t-il au sorcier de se détendre à mon contact ? Je l’observais toujours de mes yeux gris, ils étaient identiques à ceux de Fenrir. Il ne semblait guère étonné lorsque je l’appelai par son nom. Il devait bien se douter que tout se savait au sein de la meute. C’était un petit clan, je savais tout de mon clan.
Rogue se montra ironique, mordant. Trop à mon gout mais je pris sur moi-même, tout particulièrement lorsqu’il m’informa être au courant de ma relation tendue avec Fenrir. Il était clair que Severus ne savait pas qui j’étais.
J’us un petit rire, animal et pourtant, chaud, sensuel. Je me mordis la lèvre inférieure alors que deux nouveaux verres apparurent sur le comptoir. Je pris l’un d’eux, sirotant quelques instants celui-ci avant de me retourner de nouveau vers le sorcier.

« Je n’ai pas besoin d’être dans les petits papiers de mon père pour obtenir ce que je veux. Seuls les gens de mon… espèce lui obéissent au doigt et à l’œil. Il n’a aucun pouvoir sur moi. » Lançais-je, annonçant clairement au sorcier qui j’étais pour le loup.



(c) DΛNDELION

_________________

I'm not a fucking puppie who need a master | Fiche - Liens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 45
Date d'inscription : 10/02/2019
Age : 28
Severus Rogue

ft.Thyra Greyback

Nice to meet you

Ce n’était pas la première fois que Rogue rencontrait une alliée des ténèbres, qui affichait davantage la joie de vivre et l’enthousiasme. Bellatrix Lestrange était aussi du même genre. Pour autant, il avait du mal à comprendre qu’on pouvait être si enjoué, ou souriant, empli d’une joie malsaine à ce point, de faire le mal. Pour lui, l’un ou l’autre camp étaient d’ailleurs synonyme de souffrance, de dissimulation. Il n’était pas sadique à un tel point. Aussi, les gens joueurs, taquins à ce point comme Thyra ou Bellatrix, n’étaient pas sa tasse de thé. Il les considérait avec distance, plus avec hauteur qu’avec respect, les trouvant incompréhensibles et excentriques. Peut-être qu’un jour, comprendrait-il que ce qui l’agaçait tellement chez ces personnes, étaient la liberté et le bonheur qu’ils s’autorisaient à avoir, alors qu’il restait dans l’ombre. Il ne connaissait certes pas Thyra, mais dans son esprit, il l’avait déjà rangée dans une certaine catégorie de personnes, et de créatures magiques dont il ne souffrait l’existence.

« Cela n’arrivera pas. » fit-il, avec détermination. Il ne pouvait guère se permettre de ne pas contester la remarque de Thyra. « Vos paroles pourraient être très mal interprétées, » se contenta-t-il de l’avertir, en vidant son verre. Un mouchard serait déjà allé rapporter telles palabres contre le Seigneur des Ténèbres.

La meute avait peut-être des avantages. Mais même si on les lui avait expliqué, cela n’aurait pas suffi à convaincre Rogue que cela dépassait les simples inconvénients. Pour lui, il ne pouvait sans doute pas y avoir pire chose dans la société sorcière, que d’être un loup-garou ou n’importe quel autre hybride magique. Severus Rogue ne fuyait point le regard gris de Thyra – un regard bien familier, semblable à celui de Fenrir. Rogue eut une légère moue, presque de dégoût ou de mépris, à cette pensée. Il ne pouvait absolument pas saquer ce loup-garou. Plus il était son référent, plus cela devenait viscéral. Il se détourna légèrement, lorsque la jeune femme eut un rire, trop animal et trop sensuel à son goût. Fallait-il donc qu’elle garde cette attitude de séduction toute animale, peu importait la situation ou la discussion ? Ses yeux errèrent un instant sur les autres personnes présentes au Chaudron Baveur, semblant ne prêter qu’une attention distraire et relative aux mots de Thyra. Mais il en apprenait, des choses, malgré tout.

Fenrir était son père. Voilà qui était intéressant. Donc, Fenrir avait du mal à contrôler sa propre progéniture. Celle-ci voulait sans doute courir de ses propres pattes, avec sa propre meute, comme tous les jeunes au début de l’âge adulte. Le maître des potions tenait son verre entre ses mains, le faisant tourner sans le boire. Elle reprenait le terme espèce, sans se montrer trop offensée par le terme employé par Severus. Fenrir devait être ravi d’avoir un élément rebelle au sein de sa propre famille : il était connu que les enfants allaient souvent à l’encontre de leurs parents. Qu’importe, s’il avait un moyen de mettre mal à l’aise Fenrir et de renverser l’ascendant de dominance que le loup-garou établissait, cela l’arrangeait.

« Aucun pouvoir sur vous, »
répéta-t-il, machinalement, presque lentement. Il était moins hautain, mais il demeurait distant, néanmoins dans une attitude plus ouverte à la discussion.« Alors, pourquoi ne formez-vous pas votre propre meute, si vous ne le supportez pas ? Et vous n’êtes pas du même style que lui. Vous êtes plus franche. Pas dans la dissimulation et l’hypocrisie. Pourquoi ? »

Oh, il ne se risquerait pas à critiquer Fenrir directement et ouvertement, tout de même. Pas plus qu’il ne pouvait se permettre, en apparence, de montrer un autre discours que celui du Seigneur des Ténèbres.


_________________
« The darkness does not bargain. It does not reason. It is rot. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 85
Date d'inscription : 21/12/2018
Age : 18
Thyra S. Greyback
Nice to meet you
ft.Severus Rogue


Un sourire amusé effleura mes lèvres lorsque le sorcier assura que le Régime ne tombera jamais. C’était ce genre de paroles dangereuses à avoir et je le savais. Je me fichais parfaitement de ce que les autres pouvaient penser, et encore plus du Régime. Je vivais au sein du Royaume-Uni, sous la domination du Lord, certes, mais je n’avais aucun avis politique. Pour le moment. Tout pouvait changer.
J’haussais les épaules en guise de réponse. Le sorcier, comme tous, se méfiait des autres. On vivait dans un monde ou tout se savait et tout se répétait. Je m’en fichais. « Elles pourraient. De là à oser le répéter… » Il était écrit sur mon visage et mon attitude que j’étais une louve, le genre de personne que l’on n’osait pas se mettre à dos.

Je vidais mon second verre, je devais surement agacer le sorcier qui était plus réservé que moi avec mon attitude. Féline et séductrice. La partie louve en moi prenait souvent le dessus, je n’avais aucun filtre comme les autres loup. J’étais différente et je vivais ma condition plus fortement que les autres. Je la vivais a 100%, tout comme Fenrir devait vivre la sienne.
La conversation dériva sur l’alpha de la meute. Le sorcier répéta après moi, le fait qu’il n’avait aucun pouvoir sur moi. Semblant prendre une autre attitude, le sorcier me sembla plus ouvert à la conversation. Je me tournai vers lui, observant alors le brun.
Il me demanda pourquoi je ne formais pas ma propre meute. Si seulement… Et encore, en aurai-je un jour envie ? Ce que je voulais était de protéger ceux qui m’avaient élevés et éduqués. Ceux qui m’aimaient sans distinctions de leurs propres progénitures. Il me demanda pourquoi j’étais si différente de Fenrir, qui lui dissimulait et manipulait ceux qui l’entouraient. J’us un sourire en coin, un ronronnement amusé.

« J’ai été élevé par la meute, ils sont ma famille. Pas Fenrir. » J’avais envie de répondre que je n’étais ni louve, ni sorcière, que c’était pour cette raison que j’étais différente du loup. Mais je savais que le dire à un parfait inconnu était dangereux pour moi. L’on pouvait me vaccinée à n’importe quel moment pour me « sauver » de ce que j’étais, et je n’en avais aucunement le souhait.
« Nous ne sommes pas pareil parce que je suis différente des autres. Les meutes fonctionnent avec des alphas. Ils gèrent les loups et leur donne des ordres. Ils n’ont guère le choix d’obéir. Ou non. » J’étais sa digne héritière mais il se voilait la face en pensant que Tobias serait celui qui prendrait la tête de la meute à sa mort. Clairement. Tobias s’écraserait. Je le savais.




(c) DΛNDELION

_________________

I'm not a fucking puppie who need a master | Fiche - Liens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 45
Date d'inscription : 10/02/2019
Age : 28
Severus Rogue

ft.Thyra Greyback

Nice to meet you

La louve en face de lui possédait un curieux mélange d’audace et d’inconscience. Des qualités qu’il avait abandonnées depuis longtemps, à supposer qu’il les eut jamais possédées. S’il avait été un mouchard, un espion rampant comme certains pouvaient l’être, les paroles de Thyra auraient vite pu être répétées à la bonne oreille. Elle avait seulement de la chance que Rogue ait déjà suffisamment à faire avec son double jeu d’espion infiltré, pour ne pas avoir envie de se rajouter des couches de complexité à gérer. Surtout en y ajoutant l’équation loup-garou et meute de Fenrir. Il tenait aussi à la vie, accessoirement. Il se contenta donc de hausser les épaules. Il ne ferait pas le mouchard.

A vrai dire, c’était davantage cette inconscience et négligence qui agaçait Severus, bien plus que l’attitude séductrice ou animale. Il n’avait jamais supporté les gens qui se croyaient au-dessus des lois, qui se croyaient tout permis, à l’instar d’un certain James Potter. Envier quelqu’un pour sa capacité de séduction ou de liberté, c’était simplement reconnaître qu’il ne possédait aucune affinité avec ces choses-là, et de toute façon, il avait toujours choisi de s’en détourner. Ce n’était pas son domaine, voilà tout. Mais les gens imbus de leur personne, plein de bravache et de suffisance, cela était bien pire. Néanmoins, il passa outre cela, pour se concentrer sur ce que la jeune femme pouvait dire sur sa « famille », sur Fenrir. Tant qu’à avoir une conversation avec quelqu’un d’autre dans une taverne, autant que cela serve à quelque chose. Il se redressa légèrement sur sa chaise, portant le verre à ses lèvres pour boire quelques gorgées. Cependant, son regard sombre avait cessé d’observer la salle autour d’eux, pour uniquement se poser sur Thyra, l’observant attentivement, avec une certaine distance peut-être, mais une acuité certaine.

Les mots de Thyra étaient cependant ambigus. Elle était la fille de Fenrir, cependant, ne le considérait que peu comme sa véritable famille. Et elle n’était pas en position d’obéir à son père au doigt et à l’oeil, pouvant avoir une certaine liberté. Le loup-garou devait le déprécier, cela, du peu qu’il connaissait de son caractère. Severus en eut un pâle sourire, amusé. Quelque part, il pouvait comprendre le fait que Thyra n’ait aucune envie d’être plus proche ou plus fidèle à Fenrir, que cela. Le sorcier lui-même était loin d’avoir les meilleures relations du monde avec ses propres parents, et depuis sa majorité, s’en était tenu éloigné autant que possible. Ces pensées-là ne s’inscrivirent nullement sur son visage, même si son regard se fit plus sombre, pendant une seconde ou deux.

« Donc vous êtes indépendante et vous restez par...fidélité près de la meute. » Il ne savait pas si on pouvait parler d’affection pour ces gens-là, ou si c’était un rapprochement instinctif entre loups qui parlait le plus. « Cependant, Fenrir n’aime pas les têtes brûlées et encore moins ceux qui lui tiennent insolence. Alors, en quoi êtes-vous réellement différente, au point de bénéficier de sa grâce ? Quel est votre rôle ? »

Lui-même avait bien failli faire les frais de sa propre audace à Fenrir, la dernière fois qu’il l’avait rencontré. Le loup-garou était du genre à broyer les crânes de ceux qui se mettaient en travers de son chemin. Il n’avait pas de pitié. D’ailleurs, on ne pouvait pas demander de pitié à un animal.


_________________
« The darkness does not bargain. It does not reason. It is rot. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 85
Date d'inscription : 21/12/2018
Age : 18
Thyra S. Greyback
Nice to meet you
ft.Severus Rogue


Le sorcier qui me faisait face venait de résumer ma dernière phrase et usa du mot « fidélité ». Oui, les loups étaient fidèles, je ne faisais pas exception, loin de là. J’aimais les miens et je ne comptais pas les laisser aux mains de Fenrir qui, selon moi, poussait la meute à sa perte. Mais je ne pouvais trop en dire à cet homme qui servait de point relay entre le loup et le Lord Noir. Je ne pouvais être sure de lui et ne lui donner que les fait que toute la meute connaissait déjà.
Je ne répondis pas à son affirmation. Que dire de plus à ce propos si ce n’était rien ? Mon regard quitta le sorcier pour survoler la salle. Tel un animal aux aguets. Un animal prêt à agir si on approchait un peu trop d’elle.

Mes yeux gris se reposèrent de nouveau sur le sorcier tout de noir vêtu. Sa tenue vestimentaire tranchait considérablement avec la mienne, plus légère et colorée. Il enchaina, affirmant que Greyback n’aimait pas les têtes brulés, ou non, loin de là ! Il les considérait comme dangereuses pour son règne sur la meute. J’us un sourire amusé, très amusé. Pourquoi ne se débarrassait-il pas de moi ? Vraiment ? Il ne pouvait se le permettre.
« Avez-vous déjà rencontré Tobias ? Son ainé né hors-mariage ? Personne ne le respecte au sein de la meute… alors que moi, c’est tout le contraire. » Il avait besoin d’un futur héritier pour sa meute. Tobias n’avait aucun intérêt pour celle-ci. Il s’en fichait totalement !
Je n’étais pas de cette herbe là, et Fenrir le savait, si les choses n’allaient pas dans son sens, j’étais clairement son plan de secours. Un plan qu’il ne pouvait en aucun cas maitriser et au fond, j’imaginais sans problème que cela lui faisait peur.
« Il est toujours compliqué de se mettre à la place de Fenrir. Que fera-t-il si son ainé, meurt soudainement ? Si je n’étais plus là, il n’aurait plus de solutions. » Ajoutais-je par ironie de la situation. Greyback ne jugeait que par le sexe masculin, nous n’étions que des pions pour lui. Mais pour moi, le pion dont il fallait pouvoir jouer était Tobias. Heureusement pour moi, je l’avais à portée de main.



(c) DΛNDELION

_________________

I'm not a fucking puppie who need a master | Fiche - Liens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 45
Date d'inscription : 10/02/2019
Age : 28
Severus Rogue

ft.Thyra Greyback

Nice to meet you

Quelques moments de conversation et quelques gorgées d’alcool avaient suffit à délirer la conversation entre les deux, même si elle demeurait, sans aucun doute, tristement impersonnelle et ne portant que sur leur travail commun, leur lien commun : Fenrir. Cependant, ces quelques bribes permettaient malgré tout à Severus d’identifier davantage le caractère de Thyra. Encore qu’il lui reconnaissait des élans propres à la jeunesse. Comme si Severus avait déjà eu le double de son âge, alors qu’ils n’étaient au mieux écartés que de quelques années. C’était probablement leur plus grande différence de caractère : Rogue voyait déjà sa vie personnelle dans le passé, tandis que Thyra était encore dans la fougue de l’âge tout juste adulte. Cela le fascinait un peu, dans la manière dont il regardait la jeune louve.

De plus, il ne pouvait comprendre les liens qu’entretenaient les loups de la meute entre eux. Bien sûr, théoriquement, par la pensée, il le comprenaient : les loups-garous étaient des créatures dotées à la fois de réflexion et d’instinct, la meute étant une priorité, tout en leur laissant assez de liberté pour réfléchir et agir par eux-mêmes. L’animal dominait sans doute, mais elles n’étaient pas totalement bestiales – du moins pas sous forme humaine. Mais dans les faits, son esprit de sorcier snob peinait à appréhender la façon dont Thyra parlait de sa meute, ou la manière dont elle semblait si fière d’en faire partie. Avec amertume, il finit son verre, en demandant un autre au comptoir. A vrai dire, la femme à côté de lui avait beau être jeune – et supposément plus limpide – ses sourires amusés n’étaient pas moins énigmatiques. Il fit un effort de réflexion, au milieu de la légère brume qui envahissait son esprit, grâce à l’alcool.

« Non, je ne l’ai qu’aperçu, tout au plus. » Il fit une pause. « Est-ce qu’il est faible à ce point, pour ne pas être respecté ? » Il eut un sourire narquois.

Fenrir devait être ravi, en ce cas. Un chef prônait toujours la puissance, le fait d’être un leader… il devait être bien servi avec son aîné, en ce cas. Avec les affirmations suivantes, Rogue imaginait sans peine que Fenrir préférait les héritiers, aux héritières. Chose fort peu sensée pour le maître des potions, qui avait vu des sorcières des familles de sang-pur, bien plus puissantes et déterminées que leurs frères, même aînés. Bref, en plus de découper des biches impunément et d’avoir un air à deux airs, Fenrir avait un brin de machisme à rajouter à ses défauts.

« Qu’est-ce qui l’empêcherait d’avoir un autre enfant, ou bien simplement de choisir une personne mordue ? » répliqua le maître des potions. Il n’avait sans doute pas conscience de la difficulté de la reproduction entre loups-garous, et d’ailleurs, rien que l’idée l’en hérissait. Mais en dépit de l’alcool bu, les sous-entendus de Thyra ne lui échappaient pas.

« Faites attention, » dit-il simplement, pour la deuxième fois ce soir-là. « Je n’ai aucune affection pour Fenrir, mais à vous entendre, on pourrait croire que vous préparez un...une prise de pouvoir dont la première victime serait Tobias. »


_________________
« The darkness does not bargain. It does not reason. It is rot. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Nice to meet you FEAT Severus Rogue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [E12][J2][MATCHS] Strasbourg - Nice, le 27 avril
» Nouveau joueur sur Nice \o/
» [Nice] Tournoi de Joute le samedi 25 février
» Ze-Nice [Accepté]
» kukri kura ou épée nice?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crucio :: . { . . . Londres . . . } . :: Londres sorcier :: Le chemin de traverse.-