Garden Party Feat Orion De Montmorency


Forum RPG Au temps des Marauders; 1982 - Grande-Bretagne sous la soumission de Lord Voldemort; contexte evolutif; Avatar réels;

 

Partagez
 

 Garden Party Feat Orion De Montmorency

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 689
Date d'inscription : 10/08/2018
Sulpicia I. Mulciber
Pourquoi déclamer contre les passions ? Ne sont elles pas la seule belles choses qu'il y ai sur la terre, la source de l'héroïsme, de l'enthousiasme, de la poésie, de la musique, des arts, de tout enfin ?
Garden Party
☆ Orion & Sulpicia ☆
7 mars 1982
Il était plus que courant dans la société des sang-purs que de se retrouver autour d’un diner luxueux ou d’une soirée dansante. On se fichait pertinemment des événements qui marquaient la populace. Ils n’étaient ni visés ni touchés par ceux-ci. Au contraire, ils faisaient partit de cette caste de sorcier qui soutenait le Régime et le Lord. Ils le suivaient aveuglément. Certains le vénéraient, d’autres étaient à ses cotés depuis toujours.
C’était donc avec ces personnes que la soirée allait se dérouler au sein du Manoir Rosier. Paré pour recevoir, les elfes de maisons s’étaient démenés pour rendre l’endroit présentable. Les petits fours sentaient bons. Les tables étaient dressées de manières élégantes, le plan de table avait été pensé bien à l’avance. Ce soir, les Rosier fêtaient une nouvelle alliance avec le futur mariage de leur cadet. Ils avaient pensés à tout, jusqu’à la piste de danse pour la fin du diner.

Comment pouvait-elle donc dérober à la soirée ? Sulpicia Isobel Mulciber s’était rendue à celle-ci en compagnie de sa famille et de l’épouse de son ainé. Coiffée, maquillée, elle avait laissé ses longs cheveux ondulés détachés et portait une robe plutôt moderne, d’inspiration Grec. Les dorures de la robe mettaient en valeur ses formes et permettait à l’imagination masculine de s’évader en quelques secondes. Charmeuse, elle montrait une facette d’elle bien différentes de celle que l’on connaissait d’elle en tant qu’adolescente.
Finit les robes trop serrées qui l’empêchaient de danser. Les cheveux ultra attachés et tirés en arrière. Sulpicia était devenue une femme au physique avantageux, sure d’elle-même, mais toujours aussi hautaine et froide. Ses doigts portaient de nombreuses bagues qui cachaient les tatouages de ses phalanges. Elle avait un certain charme, il fallait avouer que dans la foule, l’on ne pouvait rater la Mulciber. Celle qui était revenue d’un mois et demi de kidnapping par l’Ordre, et qui avait enfin réintégrer le monde mondain des sorciers.

Alors qu’elle avançait dans la foule, elle attrapa une coupe d’un cocktail sans alcool. Se refusant clairement de sociabiliser avec les autres jeunes femmes présentes. Elle était désintéressée par celles-ci. Avait-elle réellement été intéressée par ces dindes ? Non, pas vraiment ! La plus jeune médicomage qui n’ait jamais existé, n’était pas du genre à converser avec les sang-purs qui, ne parlaient que de mariage et de reproduction. La politique ? Encore moins un sujet qui la passionnait. En soit, la jeune femme s’ennuyait fermement… Mais plus pour longtemps. Elle aperçut un jeune homme plus loin dans la foule, il semblait discuter avec Isaiah. Un collègue qu’elle ne connaissait pas ? Intéressée, elle les observa longuement, avant de détourner le regard lorsqu’elle entendit son prénom plus loin.




Tenue (héhé en rappel  ::21:: ) :
Spoiler:
 

_________________

- Say you won't let go -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 27
Date d'inscription : 14/03/2019
Age : 59
Orion De Montmorency
Garden Party
Sulpicia et Orion

Une petite fête ne fait jamais de mal, il paraît. Enfin, je n'en étais pas tellement convaincu. Mais on avait tellement insisté pour que je vienne que j'y étais. Je n'étais guère choqué par le faste, après tout, c'est une petite réunion entre familles de sang-pur et heureusement pour moi, ils ne sont pas au courant que ma famille est de sang-mêlé depuis un bon moment maintenant. Où alors, ils préfèrent l'ignorer. L'un dans l'autre, moi ça me conviens parfaitement. Ma famille est française et aisée, j'ai donc l'habitude de ce genre d'évènements, même si j'ai toujours préféré y échapper. Mes sœurs adorent ce genre de trucs, pas moi. J'inspire légèrement et affiche un sourire sur mon visage, je ne dois pas faire tâche parmi ce beau monde et je me dis que j'ai réellement envie de m'amuser ce soir. Je ne suis pas dans ce pays depuis longtemps, mais j'ai déjà compris comment ça marche, à qui m'adresser ou pas. Question d'adaptation, j'imagine, les plus rusés vivent ou survivent plus longtemps. Et moi, je dois vivre, enfin tant que la malédiction de ma sœur ne sera pas levée, ensuite... Je pense que je verrais sur le moment comment les choses se passent. Je secoue la tête et chasse Antigone, la dispute et ce souci de mes pensées, je suis venu me changer les idées et je comptais bien en profiter un peu. Je m'empare d'une coupe de champagne quand un plateau passe à portée de main et pose mon regard sur les gens autour de moi. Je repère facilement Isaiah et me dirige vers lui. Je crois que c'est la seule personne que je connaisse, je n'ai pas eu réellement le temps de me sociabiliser plus que cela. Ou pas réellement envie de le faire, je ne saurais pas dire. Toujours est-il que discuter avec lui est toujours un réel plaisir. Mon regard se pose sur une jeune femme un peu plus loin qui semblait nous observer avant que son attention soit détournée par quelqu'un d'autre. Elle était jolie et sa robe la mettait bien en valeur, il n'y avait pas à dire. Les Françaises sont jolies, il est vrai, mais les Anglaises ont un truc que je ne saurais pas définir. Un sourire aux lèvres, je me concentre de nouveau sur mon collègue et nous parlons affaires durant de longues minutes. Puis, il s'excuse et disparaît auprès de quelqu'un d'autre. Je ne lui en veux pas, je sais qu'il est beaucoup demandé. Sentant que mon estomac allait bientôt décider qu'il avait faim, je m'avançais doucement vers le buffet. J'eus un sourire plus nostalgique aux lèvres en pensant aux grandes réceptions de notre famille. Antigone et moi, nous nous amusions bien lors de ces soirées, hélas, aujourd'hui, c'est beaucoup plus difficile. Ce que je fais, ce que j'ai fait, je le fais pour elle, un jour elle finira par le comprendre, je l'espère en tout cas. Je prends quelques amuse-bouches et m'éloigne du buffet. C'est à ce moment-là, que je remarque la jeune femme de tout à l'heure, en pleine discussion et sans que je ne sache dire, pourquoi mes yeux ne se détachaient pas de sa silhouette. Vraiment une jolie blonde. Je restais comme ça quelque longues secondes avant de détacher mon regard et engager la conversation avec une autre personne que j'avais vu au bureau. Tous me posaient la même question : qu'est-ce que je venais faire en Angleterre ? Et je leur répondais à tous la même chose, je venais rejoindre mes sœurs. Si j'avais revu Antigone, je n'avais en revanche pas vu Astrée. Mon aînée n'approuverait pas du tout ce que je fais et je n'avais pas besoin d'une leçon de morale. Tournant une nouvelle fois la tête, je remarquais qu'elle était seule. Je m'excusais donc auprès de mon collègue et m'approchai d'elle. Je ne m'attendais à rien de spécial, mais j'avoue qu'il y avait un truc chez elle qui me donnait envie de lui parler. " Sympathique comme petite soirée, n'est-ce pas ?" Je lui souris et reprends. " Pardonnez mon audace, mais une jolie femme comme vous ne devrais pas rester seule dans le coin d'une pièce." Mon accent français me trahissait, mais qu'importe, je n'avais pas honte de mes origines après tout. " Je me présente, Orion De Montmorency, tout droit venu de France, mon accent me trahit, n'est-ce pas ?" Un brin taquin et amusé, je la regarde et pose ensuite le regard autour de nous, mais tout le monde est absorbé par autre chose que nous deux. " Vous attendez quelqu'un, peut-être ?" Si c'était le cas, je ne resterais pas, dans le cas contraire, un peu de compagnie ne fais jamais de mal.

copyright Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 689
Date d'inscription : 10/08/2018
Sulpicia I. Mulciber
Pourquoi déclamer contre les passions ? Ne sont elles pas la seule belles choses qu'il y ai sur la terre, la source de l'héroïsme, de l'enthousiasme, de la poésie, de la musique, des arts, de tout enfin ?
Garden Party
☆ Orion & Sulpicia ☆
7 mars 1982
Son regard avait finit par quitter le sorcier qui discutait en compagnie d’Isaiah. Sulpicia s’ennuyait mortellement à ce genre de soirée, ne trouvant jamais une seule personne digne de ce nom pour avoir une conversation un peu intellectuelle, sans pour autant tourner autour de la politique. Elle était plus du style à parler médicomagie, nouvelles découvertes en botanique ou potion. Le genre de conversation que les jeunes femmes de son âge évitaient comme la peste, préférant parler mariage et enfants. Deux sujets qui ne la passionnaient guère.
Dans ce genre de soirée, l’on saluait la sorcière, parlait un peu avec elle mais ne restaient jamais bien longtemps de peur d’importuner celle-ci. Ils défilaient tous les uns après les autres, certains espérant surement obtenir sa main de nouveau libre. Ses fiançailles avec Carrow étaient réduites à néant depuis son enlèvement par l’Ordre, il avait épousé dans une autre famille, surement pressé de se reproduire. Soupirant, elle regrettait qu’aucune compagnie ne soit suffisamment distrayante pour que la soirée lui semble plus agréable. Elle tenait toujours sa coupe, finissant d’une traite celle-ci pour la déposer sur un plateau lévitant non loin d’elle, lorsqu’une voix masculine la sortit de ses pensées.
« Sympathique comme petite soirée, n’est-ce pas ? » Lui lança souriant le sorcier qu’elle ne connaissait pas, mais avait discuté avec son ainé quelques minutes plus tôt. Elle aurait pu répondre à son sourire, mais elle se contenta de l’observer de ses yeux bleus froid. Il reprit, s’excusant d’avoir interrompu les pensées de la blonde de part son intervention. Dans la foulée, il en profita pour complimenter sa beauté, ce qui ne la fit toujours pas ciller. Elle était habituée aux compliments de ce genre, elle en recevait à chaque soirée mondaine, comme s’il n’y avait que le physique qui comptait chez les sang-purs. Il avait un accent français, le même que mon amie Antigone. Elle l’observait toujours, détaillant sa silhouette apprêtée.
« Question de choix. Trop peu apprécie l’esprit chez une femme. Trop pu ose s’approcher sous le regard de mon ainé. » Lança-t-elle en détournant le regard vers Isaiah qui lui répondit d’un geste de la tête.

Le sorcier se présenta, c’était lui aussi un De Montmorency, Il devrait surement être le frère jumeau d’Antigone. Ainsi, il passait pour un parfait sang-pur de part ses manières et son statut au sein du Régime, mais la sorcière connaissait les origines mélangées de leur sang. Les Français étaient moins pointilleux sur les questions de sangs. Il observa un moment autour d’eux, vérifiant que nul ne faisait attention aux deux sorciers, ce qui à présent était le cas. Il lui demanda si elle attendait quelqu’un, mais elle ne répondit nullement à la question, enchainant sur un autre sujet de conversation. « Ainsi, vous êtes le frère jumeau d’Antigone ? Celui qui est doué de magie. » Contrairement à la jeune femme qui vivait avec un poids dans sa vie.


_________________

- Say you won't let go -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 27
Date d'inscription : 14/03/2019
Age : 59
Orion De Montmorency
Garden Party
Sulpicia et Orion

La soirée était une réussite, il n'y avait rien à y redire. Et pourtant, je savais que je n'étais pas à ma place, même si je me fondais presque dans ce milieu que je connaissais si bien. Antigone ou mes sœurs y auraient été parfaitement à leur aise, mais ça n'avait jamais été ma tasse de thé. Les convenances, les bonnes manières, certes, on me les avait apprises durant ma jeunesse, mais je ne peux pas dire que cela me serve tous les jours. Pas dans mon métier. De toute façon, ce genre de vie n'est pas exactement fait pour moi et vu la pente glissante sur laquelle je suis à présent, il ne tient qu'a un fil que je ne fasse plus partit de ce petit monde hautain et prétentieux. Ils sont tous là à faire les beaux, à boire du champagne et a faire comme si tout allait bien, mais rien n'allait. Rien.  Remarquant que la sublime blonde que j'avais vue un peu plus tôt était seule, je me décidais à aller la voir. Juste faire un brin de causette, histoire de faire voir que je suis bien plus sociable que j'en ai l'air. Je me suis tellement coupé du monde pour me concentrer sur la tâche qui est la mienne, que j'en oublie parfois de m'ouvrir aux autres. Mais sauver ma sœur est la chose la plus importante à mes yeux. Peut importe le reste. Je la complimente déjà sur sa beauté, mais elle ne cille pas et je souris. Elle devait avoir l'habitude qu'on lui fasse ce genre de compliment. Ce qui était largement mérité au passage, mais qu'importe. Elle reprend la parole et mon regard se porte de nouveau sur son frère, quand elle soutient que peu de gens oserait l'aborder comme je venais de le faire sous le regard de son frère. Je repose les yeux sur elle et reprends. " Et pourtant, rien ne vaut une femme qui se démarque un peu des autres dans ce genre de soirée." Je bois une gorgée de ma boisson avant de reprendre. " Quand à votre frère, ma foi... Nous ne faisons que discuter, qu'il y a t'il de mal à cela ?" Amusé ? Clairement, je le suis. Je ne sais pas, il y a un truc en elle qui me fait rester, sans doute parce qu'elle ne ressemble en rien aux autres potiches de la fête. Enfin, c'est sans doute un peu fort comme terme, j'en conviens. La noblesse anglaise et la noblesse française sont en certains points identiques et en d'autres différentes, mais la place d'une femme reste la même en règle générale. Elle ne répondit pas à mon autre question, mais ses paroles me crispaient quelque peu. Ma main se referma un peu plus autour de mon verre et mon sourire disparut petit à petit. Elle connaissait donc ma sœur ? Pourquoi ne suis-je pas surpris ? Antigone avait le chic pour avoir des amis, peu importe qu'elle soit une cracmolle. Dieu que je déteste ce terme. Pourtant, je souris de nouveau. " Oh, vous connaissez donc ma soeur à ce que je vois." Je la regarde, je l'observe, mais je n'arrive pas vraiment à la cerner. Qu'importe. Je finis mon verre d'une traite, le pose sur un plateau et saisis une coupe de champagne à la volée.   " Ainsi donc, c'est comme ça qu'elle me présente à ses amies ? Ma foi... " Je ris légèrement, prenant ça bien à la légère. Je sais que le fait d'être né avant elle m'a permis de développer ma magie, contrairement à elle. Et je me suis juré de trouver un moyen pour remédier à cela. Qu'elle me pardonne ou pas, un jour, elle n'aura plus besoin d'elfe de maison, ni de moi ni de qui que ce soit d'autre pour lancer un sort. Et si je dois tuer pour arriver à ce fait... Eh bah soit. Je suis prêt à l'encaisser " Et sinon, comment avez-vous rencontrer mon adorable soeur jumelle ?" Si moi, je suis devenu ce que je suis devenu, je ne veux pas qu'elle prenne le même chemin. Je doute que ma famille me pardonne, je ne veux pas qu'il lui arrive la même chose. Je bois une autre gorgée de ma coupe, lui laissant le temps de répondre.

copyright Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 689
Date d'inscription : 10/08/2018
Sulpicia I. Mulciber
Pourquoi déclamer contre les passions ? Ne sont elles pas la seule belles choses qu'il y ai sur la terre, la source de l'héroïsme, de l'enthousiasme, de la poésie, de la musique, des arts, de tout enfin ?
Garden Party
☆ Orion & Sulpicia ☆
7 mars 1982
Le sorcier détourne le regard vers l’ainé Mulciber, avant de le poser de nouveau sur la blonde avec qui il discutait. Assurant qu’une femme qui savait se démarquer des autres, était comme un trésor exceptionnel dans ce genre de soirée. Du moins, un cas rare. Sulpicia devait surement penser à ses pairs comme des pimbeches au QI peu élevés et aux conversations tournant autour des derniers potins. Rien de bien passionnant à ses yeux donc. Il enchaina, alors qu’elle n’avait toujours pas répondu, parlant d’Isaiah : «  Quand à votre frère, ma foi... Nous ne faisons que discuter, qu'il y a t'il de mal à cela ?».  Elle sourit en coin, détaillant le jeune homme qui lui faisait face. Elle aimait bien son franc parlé. Il allait droit au but, sans tourner autour du pot tout en tentant de lui faire du charme. La blonde se rapprocha du sorcier pour lui répondre, venant souffler à celui-ci. « Pour le moment… »  Lâcha-t-elle, pleine de sous-entendu !
Elle se recula, portant son verre à ses lèvres. La sorcière semblait aussi amusée par la situation et avoir une petite idée derrière la tête. Un sourire se dessina en coin, alors qu’elle détournait les yeux vers son ainé, qui semblait bien trop occupé à présent pour faire attention à elle. Orion avait-il besoin qu’elle lui fasse un dessin pour lui faire partager le fond de sa pensée ?

La jeune femme l’observa se raidir lorsqu’elle prononça le prénom de sa jumelle. Son sourire s’agrandit, détaillant les réactions du sorcier. Avait-il peur que l’on apprenne pour ses origines ? « Pas d’inquiétude à avoir. Je ne parlerais à personne de vos origines… Ou d’Antigone… J’ai d’autres projets…plus… Mouvementés. »  Pour vous. Aurait-elle pu rajouter.
Son regard se déposa sur le sorcier, plongeant ses yeux bleutés dans les siens. Il semblait y avoir un pétillement amusé par la situation. Orion eut une petite blague concernant sa sœur et les présentations. « Peut-être a-t-elle peur que je dévore son ainé ? »  Plaisanta Sulpicia qui se mit à jouer avec son verre presque vide. Il rit tandis qu’elle se contentait d’un sourire. La jeune femme ne riait presque jamais. Elle se retenait, n’appréciant guère son propre rire.
« Et sinon, comment avez-vous rencontrer mon adorable soeur jumelle ? » . De nouveau, elle détourna le regard sur la foule, observant les nombreux invités qui se gavaient de petits fours. « Nous avons fait une partie de nos études ensembles. Un séminaire très intéressant sur la botanique et la médicomagie. Nous sommes restés en contact depuis. »
Le sorcier bu une autre gorgée de sa coupe, tandis qu’elle finit la sienne et la déposa sur un plateau qui volait à coté d’eux. « Sortir de cette ambiance guindée, ca vous dit ? »  Finit-elle par sortir à l’adresse d’Orion.


_________________

- Say you won't let go -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 27
Date d'inscription : 14/03/2019
Age : 59
Orion De Montmorency
Garden Party
Sulpicia et Orion

Je n'avais pas prévu de lui faire du charme, mais, ma foi, c'était une femme fort attirante. Et je ne devais certainement pas être le seul à penser de la sorte. Ce qui me fit légèrement sourire. Ce que je venais de dire était vrai, dans ma famille aucune de mes sœurs ne servaient de potiches, elles étaient toutes cultivées et toutes très belles, j'avais de la chance de les avoir comme sœurs. Parce que cela m'avait permis de comprendre que si je voulais charmer une jolie dame, je ne devais pas seulement la complimenter sur son physique, c'est tellement bateau comme technique d'approche que même un enfant pourrait y arriver. Et puis, il est vrai que nous ne faisions que discuter, je doute que mon collègue, qui se trouve être le frère aîné de cette dernière, y voie quelque chose à dire. Au pire des cas, j'en assumerais les conséquences, mais je doute que ce soit le cas. Elle se pencha vers moi et ajouta que pour le moment, nous ne faisions que parler. Le sous-entendu était énorme que cela me fit sourire. " Nous sommes tous les deux des adultes pleinement conscients de nos agissements de toute manière... N'est-ce pas ?" Je n'avais rien attendu de particulier de cette soirée, mais je ne regrettais pas d'être venu. Il était toujours bon de voir un peu les gens et surtout de reconnaître certains visages. En tout cas, le sien, je ne suis pas prêt de l'oublier, c'est certain. Et j'avais tout à fait compris le sens de ce sous-entendu. De mieux en mieux cette soirée, après tout, il n'y a pas de mal à prendre un peu de plaisir quand l'occasion se présente. Elle ajouta par la suite qu'elle ne dira rien de mon sang-mêlé et du statut de ma sœur jumelle. J'eus un sourire sincère sur les lèvres et hoche légèrement la tête.  " Je vous serais grès de passer ces deux faits sous silence, non pas que cela me pose le moindre problème, mais c'est plus pour ma soeur que je m'inquiète." Ma jumelle était la prunelle de mes yeux. Un sourire se dessina de nouveau sur mes lèvres quand je compris le double sens de la fin de sa phrase. Je me contentais d'arborer un sourire amusé et de hocher la tête.  " Qui sait, de nous deux peut-être que ce sera moi qui vais vous dévorez." Heureusement pour elle, je savais bien me tenir en société. Ma mère avait pris grand soin à nous apprendre toutes les règles de base à mon frère et à mes nombreuses sœurs.  Pourtant, j'avais une lueur amusée dans le regard et mon sourire en disait tellement long également. Ma mère m'avait dit un jour que j'étais bien que trop expressif et elle avait sans doute raison. Je lui demande ensuite comment elle a rencontré Antigone et je l'écoute avec un léger sourire aux lèvres. Et je me rendais compte que je ne savais presque plus rien de sa vie depuis qu'elle était partie en Angleterre. J'étais venu la retrouver, mais j'ai l'impression que le fait d'être là et le fait d'avoir cette marque, m'éloigne énormément d'elle. Antigone me manque cruellement et je ne peux rien faire pour l'instant. Je reprends le cours de la discussion lorsqu'elle me propose de quitter cet endroit. Je termine ma coupe d'une traite, la pose sur un plateau et lui tendis mon bras. " Je vous suis, gente dame..." Je n'étais pas mécontent de prendre un peu l'air en si charmante compagnie !

copyright Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 689
Date d'inscription : 10/08/2018
Sulpicia I. Mulciber
Pourquoi déclamer contre les passions ? Ne sont elles pas la seule belles choses qu'il y ai sur la terre, la source de l'héroïsme, de l'enthousiasme, de la poésie, de la musique, des arts, de tout enfin ?
Garden Party
☆ Orion & Sulpicia ☆
7 mars 1982
Malgré les dires et les apparences, il était certains qu’Orion n’était pas le seul à faire du charme à l’autre. Sulpicia avait toujours su choisir ses proies. Ses futurs amants. Un sourire en coin, les yeux qui parfois coupaient le contact avec ceux de son interlocuteur, la blonde savait y faire. Elle avait répondu plein de sous-entendus, grossiers, faciles à comprendre et Orion ne s’était pas fait prier pour y répondre ! « Nous sommes tous les deux des adultes pleinement conscients de nos agissements de toute manière... N'est-ce pas ? » Elle eut un autre sourire, cette fois-ci, en plongeant son regard mutin, pétillant dans le sien. Oui, ils étaient des adultes consentants face à un comportement qu’ils avaient identiques. Sulpicia ne cachait guère son attirance pour le sorcier, explicitant celle-ci à sa manière. « Conscients… et consentant. » Ajouta-t-elle sans le quitter du regard pour autant.

La conversation dévia de nouveau sur Antigone et les origines du sorcier. La blonde n’avait rien à gagner en révélant ces deux détails aux membres de son monde de sang-pur. Elle aurait presque pu hausser les épaules si cela n’avait pas été si peu élégant. La socière se mordilla la lèvre inférieure en observant toujours le sorcier à la stature très agréable à l’œil. Elle se demandait déjà à quoi celui-ci pouvait bien ressembler sans toutes ces couches de vêtements. Cela faisait bien longtemps à ses yeux qu’un homme trouvait grâce. Ils étaient rarement intéressants. Elle n’avait jamais aimé Amycus, il manquait cruellement de conversation et tous deux étaient bien trop différent. Ceci dit, il est toujours agréable à regarder. Mais de là a épouser celui-ci… Elle était bien contente qu’il ait porté son dévolu sur une autre qu’elle, quitte à friter son amitié avec Isaiah. « Tigone est ma meilleure amie. Je ne lui porterai jamais préjudice… Cela vaut pour les membres de sa famille. Je n’y gagne rien après tout. » Répondit-elle tout simplement. La conversation continuait alors qu’elle ne quittait plus du tout Orion du regard. Elle semblait s’amusée de la situation, son regard était le seul à pétiller, le reste de son visage n’affichait qu’un sourire, et semblait gravé dans le marbre. La blonde raconta sa rencontre avec la sœur jumelle d’Orion, puis proposa à  celui-ci de s’éclipser de la soirée. Il déposa sa coupe qu’il finit d’une traite sur un plateau et tendis son bras, confirmant son envie de quitter les lieux.

Sulpicia attrapa le fameux bras du jeune homme et le tira dans son sens vers le jardin du manoir. Une fois dehors, ils marchèrent un peu dans les allées jusqu’à être suffisamment loin des regards. « Eclipsons-nous tant qu’il est encore temps ! » Lança-t-elle avant de transplaner, emportant Orion dans son sillage.
Ils avaient atterrit dans une sorte d’appartement très cosy et chaleureux, un feu de cheminée allumé dans le salon qui était élégamment décoré. Le salon était composé d’un grand canapé en cuir, d’une peau en fourrure au sol et de nombreuses bibliothèques débordant de livres. Deux grandes fenêtres donnaient sur le quartier de Covent Garden sous la neige, elles étaient entourées de lourds rideaux accrochés aux murs grâce à des pompons. L’une des fenêtres donnaient sur un balcon. Un hall d’entrée desservait l’appartement composé de trois autres portes fermées. « Tu veux un autre verre ? » Demanda-t-elle en retirant ses chaussures. Elle lui fit signe d’entrer dans le salon, collant son dos contre l’encadrement. Sulpicia continuait toujours de le détailler du regard. Elle avait clairement une idée derrière la tête.


_________________

- Say you won't let go -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Garden Party Feat Orion De Montmorency
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Blog] Bionicle Garden adventure in the darkness
» Orion
» Murder party
» murder party
» Tea party a lille.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crucio :: . { . . . Londres . . . } . :: D'est... :: Covent Garden.-