→ Demande de dons.


Forum RPG Au temps des Marauders; 1982 - Grande-Bretagne sous la soumission de Lord Voldemort; contexte evolutif; Avatar réels;

 

Partagez
 

 → Demande de dons.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Admin
Messages : 255
Date d'inscription : 20/05/2018
Crucio


→ Demande de dons.


Alors, alors, vous avez la possibilité d'avoir une particularité. Ce qui est très simple. Il suffit de remplir ce formulaire et le poster à la suite.  Un membre du staff viendra validée où refuser celle-ci.

N'oubliez pas de vérifier sur  ce sujet-là pour voir quelles particularités sont disponibles.

Attention : sachez que toutefois, les membres du staff se voient dans la possibilité de refuser toutes demandes. Celle-ci ne seront guère négociable. Des raisons seront données au refus. Cela n'est pas contre vous ni votre personnage.



Nom & Prénom :

Âge et Année d'étude (ou emploi) :

Quel don souhaitez-vous ?

Pourquoi souhaitez-vous ce don pour votre personnage ? Ici expliquez pourquoi ce don et pas un autre, il ne faut pas négliger cette partie, elle est très importante.

Mise en condition un rp d'une dizaine de lignes nous prouvant que vous avez bien compris la particularité.



Code:
❖[b] Nom & Prénom :[/b]
❖[b] Âge et Année d'étude (ou emploi) :[/b]
❖[b] Quel don souhaitez-vous ?[/b]
❖[b] Pourquoi souhaitez-vous ce don pour votre personnage ?[/b] [i]Ici expliquez pourquoi ce don et pas un autre, il ne faut pas négliger cette partie, elle est très importante. [/i]
❖[b] Mise en condition [/b] un rp d'une dizaine de lignes nous prouvant que vous avez bien compris la particularité.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crucio.forumactif.com
Messages : 70
Date d'inscription : 10/12/2018
Age : 24
Rabastan A. Lestrange
Nom & Prénom : Rabastan Alastair Lestrange
Âge et Année d'étude (ou emploi) : 21 ans
Quel don souhaitez-vous ? Legilimencie
Pourquoi souhaitez-vous ce don pour votre personnage ? Rabastan est obnubilé par l'idée de l'esprit, la mémoire, les souvenirs. Il fait des recherches dessus, se plonge à corps perdus dans la magie des souvenirs et tout ce qui touche à l'évanescence de la réminiscence. Il voudrait pouvoir contrôler cela et devenir maître de la mnesis. Il n'hésite pas à infliger l'oubli puisqu'en contraste, il en a affreusement peur. La legilimencie a été un travail acharné, pour découvrir plus en avant cela et toucher son ego : il se sent plus supérieur encore qu'il ne l'est de par sa naissance. C'est un moyen d'étendre son contrôle du monde, de servir sa cause et son maître. Il aurait aimé apprendre de Voldemort lui même, autant qu'il l'aurait craint. Devenir Legilimens s'est imposé au sorcier.
Mise en condition un rp d'une dizaine de lignes nous prouvant que vous avez bien compris la particularité.

RP quête avec Pettigrow :

L'empressement de Pettigrow à attraper l'homme et l'éloigner de sa famille me pose problème. Je préférerais les avoir tous sous les yeux, et à portée de mains. L'auror pousse l'individu brusquement hors de la pièce. C'est vrai que ce n'est peut être pas un spectacle pour une gamine. Ca traumatise, ce genre de chose. La douleur n'est pas aisée à voir, quand on ne la comprend pas. Amené de force sous les étoiles du ciel, un vent froid et floconneux agitant l'air, le sorcier frissonne dans son petit pull en laine qui laisse passer le souffle glacé de l'hiver. Ses paroles se perdent dans le bruissement de la neige qui tombent et sa rébellion dérisoire. Je pars pour esquisser un sourire quand Pettigrow le frappe du coude. L'homme s'affale sur le sol dans un grognement de douleur et je n'en ressens pas grand chose si ce n'est la frustration de n'avoir pas reçu plus de manifestations de sa douleur. A la fenêtre, son frère et sa belle-soeur regarde avec anxiété la scène et je lève les yeux d'une exaspération forte. S'ils sont assez cons pour se terrer derrière une vitre en espérant que leur présence conjurera le sort de notre homme, on ne peut plus rien pour eux. Je réponds, acerbe :

- Si on les tue, ils seront morts, c'est tout.

La relance de l'auror m'arrache un sourire suffisant Mes derniers essais se sont montrés de plus en plus fructueux et Amycus lui-même a laissé paraître son immense satisfaction. C'est grâce à lui, vraiment, que j'ai pu arpenter les méandres de l'esprit de façon plus poussée, palpable, insidieuse, qu'avec mes simples recherches. Cela n'a pas été sans sueurs et échecs, mais j'ai pu faire grandir mon emprise et à présent, après des heures d'entraînements sur des cobayes de moins en moins consentants, l'art de la legilimencie n'a plus beaucoup de secrets pour moi. Il m'en restera toujours à apprendre, et c'est un savoir-faire à perfectionner constamment, mais je me sens parfaitement capable de percer les mystères de notre homme. Celui-ci reste de marbre face à la déclaration de Pettigrow et quelque chose en moi se demande pourquoi. Il y a plusieurs façons de rentrer dans l'esprit de quelqu'un et c'est plus ou moins subtile. Je n'ai nullement l'intention d'effleurer ses pensées d'un touché gracile. Je rentrerai de force et sa souffrance ne me permettra que de prouver plus encore que j'ai raison, que je lui suis supérieur. Je m'accroupis calmement, baguette en main. Sans prononcer un mot, je me concentre pour recueillir les informations que je désire. L'acte, où est l'acte...


    1 - 2 : L'homme est un parfait occlumens et Rabastan se heurte à un mur3 - 4 : L'homme se jette sur Rabastan, physiquement, surprenant les sorciers5 - 6 : La petite fille sort de la maison...7 - 8 : Rabastan parvient à lire les pensées de l'homme 9 - 10 : Il ne se passe rien, tant pis pour ton ego Rabastan !


Les pensées de notre homme s'enchaînent à une vitesse incroyable. La panique qu'il ressent fait battre la moindre réflexion qu'il peut avoir à un rythme effréné. Il hurle dans la nuit. La violation de sa conscience le heurte jusqu'à l'embrasement de ses nerfs, la dislocation de son cri qui se meurt alors que je retire mon esprit. Allongé dans la neige, remuant faiblement sous les tremblements de l'épreuve, il me semble bien loin, son air calme et rebelle. Je me tourne vers Pettigrow.

- Il ne l'a pas. C'est pas lui qui l'avait, c'était un leurre. C'est son frère...

Je réprime une envie de rire, un instant. Ce n'est pas que le stratagème était stupide, loin de là, mais vraiment, venir dîner avec le vrai voleur... Réunir le leurre et le vrai dans la même pièce. Quels idiots !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 689
Date d'inscription : 10/08/2018
Sulpicia I. Mulciber
Don accordé !

_________________

- Say you won't let go -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 26
Date d'inscription : 24/02/2019
Age : 69
Localisation : Poudlard
Wilbur Goyle
Nom & Prénom : Wilbur Goyle
Âge et Année d'étude (ou emploi) : 31 ans, professeur remplaçant SCM
Quel don souhaitez-vous ? Occlumens
Pourquoi souhaitez-vous ce don pour votre personnage ? A l'âge de 16 ans, le père de Wilbur s'est intéressé à son éducation sorcière, en tentant de lui inculquer le parfait kit du mangemort en devenir. Wil n'était pas spécialement pour l'idée. Il n'aimait pas beaucoup le résultat des sorts et sa baguette encore moins. C'est lorsque son père, fou de colère, s'est décidé à user du sort de l'imperium pour le forcer à jeter des sorts, qu'il a très vite compris l'intérêt de défendre son esprit. L'idée étant d'empêcher quiconque, y compris son père, de le contraindre à nouveau ou de le rendre aussi vulnérable. Particulièrement têtu et caractériel, il s'est beaucoup exercé pour définitivement fermer son esprit à qui ne le méritait pas.

Mise en condition un rp d'une dizaine de lignes nous prouvant que vous avez bien compris la particularité.

Flop

J’y étais. Satanée grille, j’aurais préféré ne jamais m’y représenter. L’air maussade, j’ai agité ma baguette, envoyant un flot luminaire à travers la brume de Galles en direction de mon ancienne demeure. La grille teinta légèrement sous mon sort, des alarmes magiques ? Bande de parano. Faut dire, je m’y attendais. C’était d’ailleurs la raison pour laquelle je poireautais dans ce froid de canard. Foutu pays humide, je n’y étais plus habitué à force de gambader en Afrique. L’attente était interminable. Ruminant mon histoire, j’ai fini par voir pondre une lueur à travers le brouillard. D’abord petite, elle grossit en approchant, découpant une forme éthérée, féminine. Ma soeur ? Non, c’était ma mère. A quelque coudée de la grille, je la vis décrocher un triste sourire. Malgré les années, elle m’avait reconnu d’un coup d’œil. La baguette au poing, elle choppa mon regard. Une chape de plomb tomba sur mes émotions, ne laissant filtrer que ma joie modérée de la revoir, et les souvenirs d’un temps plus joyeux, enfantin.

« Wil c’est  bien toi ? » m’assena-t-elle,  perplexe. « Que fais-tu ici  ? »
« Drôle de question mère, je reviens, il le fallait » dis-je détaché.

Elle se contenta d'hocher la tête avant d’étioler la grille d’un coup de baguette. Prudent, j’ai renforcé mon bouclier mental avant de passer. Je ne savais que trop bien les pouvoirs de cette grille.

1-3 La grille se referme brutalement et bloque l’entrée à Wilbur, détectant ses fausses intentions. 4-9 La grille le laisse passer,  son bouclier mental empêchant la grille de détecter sa véritable allégeance. 10 La grille le laisse passait mais sonne une alarme silencieuse au manoir.

A moitié gelé, la température baissa encore en traversant l’ombre de la clôture. A moins d’une embrassade de ma mère, cette dernière se mit à sourire, vraiment.

« Oh mon Will, c’est bien toi » Murmura-t-elle avant de m’étreindre. Répondant à son appel, je l’ai sincèrement enlacée, ravie de retrouver cette amour nostalgique qui avait guidée mon enfance. Revenant soudain à la réalité, elle se raidit, ne prononçant qu’un nom : « Ton père ! »

Toute joie s’échappa de mon visage. Oui, mon père. Notre dernière confrontation avait été particulièrement véhémente. Je repris rapidement contenance avant d’attraper le menton de ma mère pour la regarder dans les yeux. Elle avait toujours été meilleur en légilimencie que mon père, meilleur en tout pour parler franchement. Toutefois j’étais confiant en mes capacités. Et c'est à peine, si mes parents en connaissaient les bases, malgré leurs fiertés.  

« Je ne suis pas revenu pour me battre, mère. Seulement renouer contact et… comprendre » avoue-je d’une voix douce. Il était toujours plus facile de mentir avec un fond de vérité.
« Oui… bien sûr » répéta-t-elle pour se convaincre. A nouveau radieuse. Elle m’indiqua le chemin comme pour la première fois.


Dernière édition par Wilbur Goyle le Jeu 14 Mar - 23:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 689
Date d'inscription : 10/08/2018
Sulpicia I. Mulciber
Don validé! ::21::

_________________

- Say you won't let go -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 23
Date d'inscription : 15/03/2019
Age : 66
Saga Ainsworth
Nom & Prénom : Ainsworth Saga
Âge et Année d'étude (ou emploi) : 29 ans. Soigneuse de créatures magiques. Éventuellement mercenaire, pour qui aurait des tâches risquées à lui confier.
Quel don souhaitez-vous ? Lycanthrope

Pourquoi souhaitez-vous ce don pour votre personnage ? A la base, je recherchais quelque chose qui permette à mon personnage de se démarquer d’une famille très « rigide » (sang pur, vieilles traditions…) pour lui créer un background un peu compliqué. J’ai songé à la faire cracmol dans un premier temps mais cela supposait pas mal de restrictions côté magie. Puis l’idée d’en faire une lycan est venue avec l’envie de créer un personnage à la fois revêche, extravagant et volontairement un peu fou, aidé par le côté sauvage et rejeté par la société des loups-garous. J’imagine Saga comme un personnage franc du collier, brute à sa façon et plutôt effrayante à côtoyer. J’ai souhaité pousser l’idée jusqu’à la faire naître « louve », donc native lycanthrope plutôt que mordue, quitte à ce que cela ait un certain impact sur son caractère, son rapport aux gens ou son rapport aux créatures magiques.

Mise en condition

Quand la transformation commença, Saga sentit ses os se déformer et reconnu la désagréable sensation quand sa peau se déchira. L’adolescente n’y pouvait rien, sous le changement brutal, son corps s’agitait et se tordait… même si… il lui semblait presque, imperceptiblement, que la douleur était moins vive. Elle était bien là, comme une vieille copine inséparable, mais nettement plus diffuse et étonnamment plus « gérable ». Même si Saga aurait bien volontiers sauté dans les eaux glacées de Wast Water pour étouffer les démangeaisons affreuses qui courraient le long de tous ses nerfs. Il y avait néanmoins peu de chance que le maître des lieux la laisse quitter l’enceinte du manoir.

Cela pouvait-il aller plus loin ? Est-ce que par hasard cela pourrait l’empêcher de détruire toute sa chambre juste par frustration de ne pouvoir sortir de la pièce ? Est-ce qu’elle pourrait se contrôler et faire des choses moins stupides que d’aller se fracasser les épaules contre la porte verrouillée ? Est-ce qu’elle ferait enfin autre chose que mâchouiller les montants de son lit ?

Recroquevillée sur le matelas, ses gémissements se muèrent en grognements quand la métamorphose s’acheva puis ce fut le silence. Pendant quelques secondes, il n’y eut plus un son, plus un mouvement dans la pièce. Jusqu’à... un soupir ? La créature glissa hors du lit et se redressa sur ses quatre pattes gantées de noir. La faible lumière alentour faisait briller ses rétines dans la pénombre et ses oreilles – d’une taille peu habituelle pour un loup-garou – s’agitaient, attentives au moindre bruit. Sa silhouette élancée semblait attendre quelque chose, ne montrant ni signe d’agressivité ni de peur. La patience ne semblait pas être son fort car au bout d’une minute la louve juvénile – à l'allure atypique – se mit à déambuler dans la chambre.

Ses mouvements étaient prudents et délicats, comme si elle n’attendait à être surprise en flagrant délit. En flagrant délit de quoi ? Saga n’aurait su le dire. A cet instant précis, son esprit ne recueillait que le strict minimum pour comprendre son environnement. Son intellect se tenait en équilibre sur le fil entre sa conscience et l’instinct animal, pourtant il y avait quelque chose de différent. La jeune fille ressentait tout : son pelage souple glissant sur sa peau au moindre mouvement, le contact de ses coussinets sur le plancher, la pulsation sous sa chair des muscles mis à vif suite à la transformation… Elle était là et absente en même temps. Les sensations étaient multiples mais les pensées confuses, n’allant qu’à l’essentiel. C’était un peu comme être à bord du Poudlard Express, installé dans la locomotive sans en être le conducteur.

Un grincement inopportun interrompit ses réflexions, instinctivement la louve fit volte-face : la porte de la pièce venait de s’entrouvrir. La créature eut un mouvement de retrait, prête à bondir. C’était terriblement suspect… mais elle n’allait sûrement pas rater cette occasion. Saga passa le bout du museau par l’entrebâillement, humant l’air à la recherche de toute odeur alarmante. Le couloir était désert. Non. Il avait l’air désert.

Téméraire, la lycanthrope sortit à découvert, les oreilles tendues. Un mouvement au bout de la galerie attira immédiatement son attention. Toute son attention. La toison de jais de son encolure se dressa sous l’excitation et ses pupilles se dilatèrent instantanément. Un chat ! Le petit félin fit le dos rond en voyant une bête sombre aux reflets fauve lui foncer dessus et détalla à toute vitesse. Leur cavalcade effrénée leur fit faire moult aller-retours dans les couloirs. A chaque fois que Saga s’élançait pour rattraper le chat, celui-ci lui filait entre les pattes dans le sens opposé. Le sol était glissant et la louve sous-estima sa vitesse de course… avant de finir cul par-dessus tête contre un vieux vaisselier qui explosa sous le choc. Inconscient ou taquin, le félin à la robe brune se rapprocha du tas informe qui restait de Saga. Le vacarme provoqué par le tumulte ne semblait pas perturber le silence environnant.

Le chat se laissa tomber sur le côté, roulant sur lui-même, visiblement satisfait de ce petit jeu. S’étirant pour dénouer ses membres endoloris, Saga se remit sur ses pattes et, la tête inclinée, l’observait avec curiosité. Elle approcha son museau de la boule de poils insolente et, plutôt que des griffes, elle reçut un coup de tête amical et ronronnant. Alors qu'elle ouvrait lentement sa gueule en direction du petit animal, comme pour le saisir, elle fut stoppée net par une plainte lancinante déchirant le calme du manoir.

Saga reconnut l’appel et partit aussitôt dans sa direction. Son cœur s’était accéléré, il y avait quelque chose d’étrange dans l’air. Quelque chose dans le cri – qui se répéta – qui lui donnait des frissons. Elle répondit à l’appel par un hurlement long et précis. Le chemin ne fut guère long à parcourir, la louve avait quasiment rebroussé chemin, la porte encore ouverte de sa chambre se devinait plus loin. Elle se tenait devant une autre porte, fermée celle-ci, à travers laquelle provenaient des gémissements plaintifs et des bruits de chaînes.

Alors que la jeune créature s’apprêtait à fracasser le bois et le métal à la force de son corps, le loquet sauta de lui-même. Et cette fois elle les avait vu. « Brendan je ne pense pas que ce soit une bonne idée » Leur odeur vint chatouiller la truffe de Saga qui émit un grondement sourd. « Elle est la seule à pouvoir l’aider un peu. Si ça peut soulager sa mère de son fardeau... » Un nouveau gémissement, plus pressant, se fit entendre. Saga regarda tour à tour les hommes, drapés de magie, et la porte ouverte. Ses oreilles étaient plaquées en arrière, ses poils hérissés et ses yeux mordorés brillaient de colère. Mais l’appel fut plus fort. Après un reniflement de mépris à l’égart des humains en embuscade dans l’angle, la louve s’engagea précautionneusement dans la chambre et la porte se referma derrière elle.

_________________
Shape shift, nose to the wind ; Shape shift, feeling I've been ; Move swift, all senses clean ; Earth's gift, back to the meaning of life ...


Code : Solosand / Dessins : Natalie Hall / Lyrics : Metallica - Of Wolf and Man


Dernière édition par Saga Ainsworth le Mer 20 Mar - 23:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 689
Date d'inscription : 10/08/2018
Sulpicia I. Mulciber
Hello!

Il y a juste quelques points qui ne collent pas :

- Dans un premier temps l'apparence du loup (désolée j'ai oublié de te dire que nous nous basons sur les livres):

Wiki HP a écrit:
Un loup-garou a une apparence très fortement similaire à celle d'un loup normal. Les différences entre eux sont subtiles et rendent difficile le fait de les distinguer physiquement l'un de l'autre. Les seuls signes qui permettent de remarquer l'humanité d'un loup-garou sont la petitesse de son museau et de ses pupilles ainsi que sa queue moins fournie.


- La potion tue-loup: Remus dit dans les livres qu'enfant, il n'avait pas accès à la potion tue loup, que celle-ci est une création récente. Ce n'est donc pas quelque chose que les sorciers de l'âge de ton perso ont pu avoir en leurs possessions durant leur adolescence, mais qu'ils peuvent obtenir depuis récemment. (nous avons ajouté la date de 1978 pour son apparition officielle).


En dehors de cela, nous validons le don! Il faudra juste faire les quelques modifications sur ta fiche ::318::

_________________

- Say you won't let go -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 32
Date d'inscription : 31/03/2019
Age : 56
Barty Croupton Jr
Nom & Prénom : Barty Croupton Jr.
Âge et Année d'étude (ou emploi) : 19 ans ( bientôt 20), Membre du bureau international des lois magiques
Quel don souhaitez-vous ? Occlumencie et Legillimencie
Pourquoi souhaitez-vous ce don pour votre personnage ? Barty fut et est un élément important au niveau du ministère et dans sa vie avec la meute de Thyra. Fermer son esprit lui permet de ne pas être influencé par diverses personnes "malintentionnées" comme son père qui est legillimens. Il est aussi utile au niveau de son travail quand il discute des lois magiques. Sa legillimencie est autant utile quand il doit protéger son ministère que ses propres comptes. Cela lui permet aussi de communiquer avec sa meilleure amie quand elle est en danger ou quand il faut la calmer.
Mise en condition

Une salle sombre. Une chaise. Je me tiens assis sur celle-ci, moi Barty Croupton Jr âgé de 15 ans. Ma mère me fait face, prête à m'enseigner pour la énième fois ses propres dons qu'elle maitrise depuis son adolescence.

"Bien Barty. Commence par fermer ton esprit. Ferme tes yeux, concentre toi, organise le et j'essaierais d'entrer dans ta pensée."

Je m'exécute, fermant mes yeux verts et prenant une grande inspiration. Je me vois dans mon esprit, essayant de construire une sorte de mur face à la personne de ma mère. Mes mains tremblent contre les accoudoirs de la chaise en velours. La dernière fois, mon mur n'avait pas tenu. Cette fois, je tiendrais bon.

"Attention Barty...."

Mon mur mental tremble, mais tout en fermant mes poignt, je tiens bon. Elle n'entrera pas...Elle n'entrera pas...

Soudainement, ma mère prend mon bras. J'ouvre les yeux,un sourire se dessine sur son visage.

"C'est parfait. Maintenant, essayons le contraire. Entre dans mon esprit"

Je fixe alors ses yeux verts, tout en prenant sa main dans la mienne. C'est comme si j'entrais en elle jusqu'à ce que je vois un de ses souvenirs, elle et un ami à elle. Ils sont entrain de...torturer quelqu'un. Je commence alors à la décrire en détails. Ma mère a un pâle sourire, mais j'ai juste. Elle pense à son prochain acte.

Sa prochaine torture.


Merci d'avance!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 689
Date d'inscription : 10/08/2018
Sulpicia I. Mulciber
Don accordé ! ::318::

_________________

- Say you won't let go -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
→ Demande de dons.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demande d'autorisation de suivre les cours
» demande de baptême pour les von Frayner
» ou pour les demande de laisser passer
» Demande au CAM
» Demande de Laisser Passer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crucio :: . { . . . Plongez dans l'Univers . . . } . :: Règlements & Intrigues :: Bottins-