Annexe 5 : La Magie Noire.

Le Deal du moment : -50%
-50% sur Nike Air Max 200 Winter
Voir le deal
63 €

Annexe 5 : La Magie Noire.

Ecrit le le Lun 30 Juil - 19:23
Crucio
Crucio
Messages : 93

La magie

ici un super sous titre


L’Ancienne Magie, la Magie Ancienne ou encore la Vieille Magie est un sujet très peu connu des sorciers actuels pour la bonne raison qu’elle ne se pratique pas avec une baguette et qu’elle est généralement incontrôlable.Personne n’a vraiment conscience qu’elle est là et pourtant, elle est partout autour.

Les malédictions (/!\ nous ne parlons pas ici des sortilèges de magie noire) seraient très souvent associées à l’Ancienne Magie, de même que lorsqu’un innocent se sacrifie pour quelqu’un d’autre, l’individu protégé ne peut mourir, protégé par cette même magie. Celle-ci a un rapport avec la Mort et la Vie, et les sentiments qui y sont reliés, comme l'Amour.

On raconte que les Reliques de la Mort ont quelque chose à voir avec cette magie, notamment parce qu’en étant propriétaire des trois reliques, on devient le Maitre de la Mort...
De nombreuses légendes, d'une quelconque mythologie ou non, notamment outre-Atlantique, mettent en scène la Magie Ancienne, alors soi-disant contenue dans un certain objet ensorcelé. Ces légendes ont très tôt éveillé la curiosité des sorciers qui, avant même les Grandes Découvertes du quinzième siècle, sont partis en terre inconnue pour en savoir plus, très souvent sur ordre du Conseil des sorciers de leur pays - l'ancêtre du Ministère de la magie. Il est possible de retrouver des écrits de ces chasseurs de trésors, à condition de savoir où et comment chercher, car cela reste tout de même une branche très floue de la magie...


La magie noire


« La magie noire est une forme de sorcellerie très puissante que seuls les mages noirs utilisent. Son usage n'a aucune limite et reste, dans de très nombreux cas, condamnable par le Ministère de la Magie. Cette forme de magie peut être condamnable par un emprisonnement à Azkaban. »

Tout d’abord, il est important de savoir que la magie noire, comme son nom l’indique, est une source de magie très sombre. Elle ne sert pas à la guérison, ou dans un cadre bien précis, mais plutôt à la destruction. A faire du mal plutôt qu’à faire le bien.
C’est pour cela qu’on la met traditionnellement en opposition avec la magie blanche dite la Vielle Magie. Pour ces deux formes de magie, il faut avoir, de base, un certain potentiel. Une personne profondément claire, pure et gentille sera moins apte à user de magie noire qu’un être qui a déjà une certaine noirceur dans l’âme.

Pour user de magie noire, il faut le vouloir, s’imprégner de l’acte que l’on va commettre avant de jeter son sort. La puissance magique peut être puisée directement en soi, mais, dans le cadre d’un sort qui en demande beaucoup, il faut songer à la puiser d’autres sources : de lieux qui ont déjà un certain passif par exemple, où des méfaits importants ont étés commis en usant de magie noire.
La magie noire, à une certaine échelle et lorsque la personne a atteint un certain niveau, peut se pratiquer sans baguette magique. Pour de petits enchantements au début et pour des maléfices plus importants par la suite. Cependant, cela demande une immense maîtrise que peu de personnes peuvent se vanter d'avoir.

Voici maintenant quelques règles élémentaires qu’il faut connaître lorsque l’on souhaite s’intéresser à cette forme de magie :


1. Le prix de la Magie Noire.



C’est évident et c’est d’autant plus le cas avec de la magie noire mais cela implique toujours un prix. Quel que soit le sort jeté, il y aura toujours des répercussions, quelles qu’elles soient, sur la personne. Ça peut être, dans le cadre d’un sort que l’on pourrait dire « minime », si l’on considère que la magie noire est une forme de magie comme les autres, des répercussions immédiates.

En lançant un Doloris par exemple, on utilise forcément un potentiel magique plus élevé qu’en lançant une formule bénigne comme un Lumos.

C’est pourquoi il faut mesurer sa puissance et bien souvent calculer l’impact qu’aura le sort sur sa propre personne. D’autant que dans le cadre des sortilèges impardonnables, ou de tout autre sortilège de magie noire qui vise à blesser volontairement une personne, il faut le vouloir, réellement. Être dans l’intention de le faire. Et cet effort même va également puiser de l’énergie. Mais ça peut être aussi des répercussions soit antérieures, dans le cadre du pacte que l’on pourrait dire « de vie » : une vie prise pour une vie donnée, ce que nous verrons juste après.

Parfois, les répercussions peuvent même être postérieures, lorsque le sort implique un sacrifice ou la mort de quelqu’un à retardement (quelques semaines voire quelques mois après, durant lesquels la victime sentira ses forces la quitter lentement et très douloureusement).


2. L'effet de la Magie Noire sur les sorciers.



Lorsqu’une personne « lambda », c’est-à-dire une personne qui n’a pas été créée en l’utilisant, use de magie noire, il y a certains risques et certaines répercussions à connaître. L’utilisation de cette magie est addictive, cela ne fait aucun doutes, surtout pour les personnes qui ont le potentiel dont nous avons parlé en introduction. Mais, cela créé surtout un effet en cascade : la magie noire créée de la magie noire.

C’est-à-dire que plus la personne sombre en usera, plus elle deviendra sombre.
Elle pourra même, dans les pires moments, se laisser complètement dépasser par sa magie noire, la laisser lui dicter ses actes. Automutilations et blackouts sont alors fréquents dans ce genre de situation. Sans compter ce que les personnes ayants vécus ce genre de situation appellent bien souvent « le » ou « les », dans les pires cas, « voix » qui raisonnent fréquemment dans leur tête. Une voix intérieure qui va dicter un comportement à la personne, une voix qui peut parfois prendre la forme (inconsciente) d’une personne que l’on a connue ou qui peut aussi être totalement inconnue à nous.
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum